Tokyo 2020 : Sifan Hassan championne olympique du 5 000 m en attendant le 1 500 et le 10 000

Sifan Hassan est devenue championne olympique du 5 000 m une nouvelle fois avec une facilité déconcertante devant la Kenyane Hellen Obiri et l'Ethiopienne Gudaf Tsegay.
La Néerlandaise d'origine Ethiopienne est parfaitement lancée vers son objectif : réaliser le triplé 1 500 - 5 000 - 10 000.

Stade olympique de Tokyo (Japon)
Stade olympique de Tokyo (Japon)

Sifan Hassan comme une évidence. La Néerlandaise détentrice du record d’Europe du 5 000 m longtemps calée à l’arrière puis au milieu du groupe de tête a attendu son heure avant de porter l’accélération fatale à ses rivales.

Avant la mise au point de Sifan Hassan, les Kenyanes Hellen Obiri et Agnes Jebet Tirop ont animé la course en compagnie des Ethiopiennes Gudaf Tsegay et Ejgayehu Taye.

 

Un groupe aux commandes encore assez conséquent comprenant une douzaine de concurrentes à 1 000 m de l’arrivée.

Au rythme des accélérations d’Obiri et Taye, le groupe se scinde en deux, Sifan Hassan est sans surprise dans le bon wagon avec ses 6 autres principales rivales.

Au passage à la cloche annonçant le dernier tour, Hassan se positionne aux avant-postes, son accelération foudroyante à 300 m de la ligne laisse la concurrence sur place.

La championne d’Europe 2018 du 5 000 s’offre avec ce titre olympique en 14’36″79 devant la Kenyane Hellen Obiri et l’Ethiopienne Gudaf Tsegay son 1er sacre international sur la distance.

 

L’occasion de demander à notre expert et entraîneur Jean-Claude Vollmer son avis sur cette nouvelle journée d’athlétisme en demi-fond.

 

Lepape-info : Jean-Claude, que penser de ce titre olympique de Sifan Hassan sur 5 000 m ?  

Jean-Claude Vollmer : En face de Sifan Hassan, les Ethiopiennes et les Kenyanes n’ont rien tenté. On a l’impression que la Néerlandaise a pris un tel ascendant psychologique qu’elles n’ont rien osé faire. Elles passent en 9 minutes au 3 000, le kilomètre suivant est couru en 2’57 ce n’est pas suffisant pour lui faire mal d’autant qu’elle avait couru en séries du 1 500 m ce matin. Je suis surpris qu’il n y ait pas eu un train plus dur pour la fatiguer, elles ne l’ont pas lui rendu la course difficile. À 400 m de l’arrivée c’était plié. Ses rivales étaient comme tétanisées elles couraient pour la 2ème place.

 

Lepape-info : Sifan Hassan est en route vers son triplé ? 

J-C.V : Ce n’est pas gagné, on l’a bien vu elle peut tomber comme en série du 1 500 ce matin. Sur 10 000 m je pense que l’opposition sera plus forte que sur 5 000 m, elle aura eu plein de courses dans les jambes, cela fatigue elle reste humaine mais il faut pas attendre le dernier 400 pour attaquer c’est évident. Elle se ballade elle vaut moins de 1’57 sur 800 m. Pour le moment elle est bien partie pour réaliser son triplé on verra.

 

Lepape-info : Sifan Hassan a chuté en série du 1 500 avant de l’emporter  

J-C.V : Elle n’est pas mal tombée, elle n’a pas été sonnée, la course n’allait pas non plus trop vite elle en profite en bouclant le dernier 300 en 44″ ! Si elle avait trainé 10 mètres de plus cela aurait peut-être changé quelque chose. Je pense que les autres n’ont pas vu qu’elle était tombée sinon elles auraient peut-être accéléré un peu.

 

Lepape-info : Le 3 000 steeple remporté en 8’08″90 par le Marocain Soufiane El Bakkali 

J-C.V : Le favori a gagné dans cette configuration de course. Un premier kilomètre en 2’50 puis ensuite 2’40 2’35 vu sa vitesse sur 1 500 c’était impossible qu’il soit battu. Je trouve les Kenyans pas du tout dans le coup d’une manière générale, pour eux laisser filer le titre sur leur discipline, leur épreuve c’est un « deuil national ».

 

Lepape-info : Le Français Alexis Phelut termine 12ème du 3 000 steeple en 8’23″14

J-C.V : C’est la difficulté d’enchaîner 2 courses de haut niveau. C’est ce qu’il lui manque, il est jeune, ce genre de course où cela s’accélère progressivement c’est très difficile. Il était tout proche de son record en série, il faut récupérer. Les meilleurs mondiaux ont une marge dans les séries, les autres sont à fond cela fait la différence, c’est dur de remettre cela 2 ou 3 jours après. Sa 12ème place en finale reste une belle performance.

Réagissez