MDS 2013, 5e étape : Victoires du Marocain Mohamad Ahansal et de l’Américaine Meghan Hicks

Finishers ! Plus de 900 coureurs ont bouclé en ce samedi 12 avril leur marathon des Sables ! Tous accueillis, comme le veut la traduction, par le directeur de course, Patrick Bauer.

phoca_thumb_l_1st-etape5_v_bd_9

Ils sont allés au bout de leur rêve, là où la raison s’achève. Au terme des 42,2km de la dernière étape chronométrée du 28e SULTAN MARATHON DES SABLES, les 980 coureurs au départ de la cinquième étape ont enfin pu laisser exploser leur joie. Oubliée la fatigue, oubliées les douleurs, les ampoules. Oubliés les doutes. Ils sont finishers du SULTAN MARATHON DES SABLES au terme de cinq étapes qui marqueront leur vie de coureur, mais surtout leur vie d’homme.
Quelle que soit leur performance, à l’instant de franchir la ligne d’arrivée, beaucoup auront conscience d’avoir repoussé ce qu’ils pensaient être leur limite. Beaucoup se seront découverts des forces et des ressources insoupçonnées.

Pour aller chercher cette médaille dans cette étape marathon (42,2 km), entre le djebel El Mraier et Merdani, ils ont d’abord traversé l’oued Ziz, avant d’enchaîner sur un long plateau caillouteux. Après les oueds Moha Fighnas, près du village de Taouz, ils sont entrés dans un nouveau champ de dunettes, hors d’œuvre avant les grandes dunes de l’erg Znaïgui. A la sortie du djebel Debpuhaa, ils ont traversé l’ancien village de M’Fis aujourd’hui en ruine mais qui il y a encore une cinquantaine d’années grouillait d’ouvriers des mines de plomb voisines. Images étonnantes de ces coureurs en train d’écrire leur histoire personnelle dans un décor où l’on ressent l’histoire d’un pays. A l’horizon, ils ont enfin aperçu la si désirée banderole d’arrivée, plantée là, sur une sol de cailloux noirs, au pied des dunes de Merzouga, les plus hautes du Maroc. Sur la ligne, beaucoup de larmes, de cris de délivrance, des scènes de joie, des moments intenses d’émotion au moment de recevoir la médaille des mains de Patrick Bauer, le directeur de course, comme le veut la tradition.

Même si elle n’est pas chronométrée, la dernière étape, samedi 13 avril 2013, parrainée par l’UNICEF, reste obligatoire. L’occasion pour tous d’écrire à travers les dunes de Merzouga, le point final de leur aventure. L’occasion de méditer sur leur expérience, pour certains, de partager ces instants avec leur famille et leurs amis. Partage, maître mot du SULTAN MARATHON DES SABLES.

Mohamad Ahansal roi du désert

Une roue, telle une révérence. C’est de cette manière que le Marocain Mohamad Ahansal a signé sa 5e victoire (après celles de 1998, 2008, 2009 et 2010) en franchissant la ligne d’arrivée de la dernière étape en troisième position, sur les mains, les pieds en l’air. Impérial, magique, heureux. Avec plus de 40 minutes d’avance, il devance au classement final son grand rival le Jordanien Salameh Al Aqra, vainqueur en 2012, et deuxième de cette dernière étape marathon en 3h26’34. « Je suis vraiment très content de cette victoire. Cette édition a été très difficile car les concurrents sont de plus en plus forts et ont beaucoup plus d’expérience au fil des ans », confia-t-il sitôt la ligne d’arrivée franchie, alors qu’une grosse trentaine de personnes scandaient à tout va des « Mohamad, Mohamad, Mohamad » en frappant des mains, fiers de leur champion. L’Italien Antonio Filippo Salaris, quant à lui, pestait quelque peu après avoir reçu des mains de Patrick Bauer sa médaille. On le comprend. Troisième avant la dernière étape, il a en effet laissé filer la troisième marche du podium au profit de l’Espagnol Miguel Capo Soler pour trois petites minutes à cause d’une mauvaise chute qui l’a contraint « à marcher durant deux ou trois kilomètres ».

Grosse joie en revanche pour l’Américaine Meghan Hicks, qui remporte sa première victoire sur le MARATHON DES SABLES, quatre ans après sa première participation. « Je n’étais pas très bien aujourd’hui dans les portions de dunes, mais je savais que j’avais une avance confortable sur Joanna Meek (1e de l’étape finale) et j’ai pu gérer tranquillement. » Pour elle : « Remporter une première victoire ici, c’est juste incroyable ! » De quoi effectuer elle aussi

Neuvième du général, Christophe Le Saux termine premier Français.

  • le classement de l’étape 5

Hommes
1. EL AKAD Aziz (MAR), 3h18mn36S
2. AL AQRA Salameh (JOR), 3h26mn34S
3. AHANSAL Mohamad (MAR), 3h29mn40S
4. CAPO SOLER Miguel (ESP), 3h30mn24S
5. SALARIS Antonio Filippo (ITA), 3h45mn34S
6. KENDALL Danny (GBR), 3h46mn19S
7. AKHDAR Samir (MAR), 3h46mn30S
8. LE SAUX Christophe (FRA), 3h48mn32S
9. FARGUS Andrew (GBR), 3h51mn42S
10. AKHDAR L houcine (MAR), 3h52Mmn42S

Femmes
1(17). MEEK Joanna (GBR), 4h14mn34s
2(30). HICKS Meghan (USA), 4h26mn53s
3(44). WATTS Amelia (GBR), 4h41mn25s
4(47). SALT Zoe (GBR), 4h42mn26s
5(50). DOYEN Edith (FRA), 4h44mn50s
6(73). GRANT Sophie (NZL), 4h53mn46s
7(87). NG Shiaw hwa Janet (CHN), 4h59mn53s
8(103). ELOSEGUI Leire (ESP), 5h06mn40s
9(124). MODIGNANI Alice (ITA), 5h12mn01s
10(139). BARBEE Melida (CRC), 5h16mn47s

  • Le classement général

Hommes
1. AHANSAL Mohamad (MAR), 18h59mn35s
2. AL AQRA Salameh (JOR), 19h41mn15s
3. CAPO SOLER (ESP), 20h19mn31s
4. SALARIS Antonio Filippo (ITA), 20h22mn26s
5. EL AKAD Aziz (MAR), 20h37mn02s
6. AKHDAR L houcine( MAR), 20h59mn41s
7. GOMES DE SA Carlos Alberto (POR), 21h20mn52s
8. AKHDAR Samir( MAR), 21h27mn53s
9. LE SAUX Christophe (FRA), 21h31mn23s
10. KENDALL Danny( GBR),21h46’03s

14. HOARAU Jean Hugo (FRA), 23h57mn29s
21. FOURNIER Christophe (FRA), 25h30mn41s
23. BOT Fabrice (FRA), 25h43mn38s
24. RENAUT Stephane (FRA), 26h47mn44s
27. PIERREL Stephane(FRA), 27h03mn45s
31. DELEBARRE Vincent (FRA), 27h18mn41s

Femmes
1(17). HICKS Meghan (USA), 24h42mn01s
2(22). MEEK Joanna (GBR), 25h41mn01s
3(28). SALT Zoe (GBR), 27h03mn58s
4(68). GRANT Sophie (NZL), 28h55mn47s
5(82). WATTS Amelia (GBR), 29h23mn28s
6(94). NG Shiaw hwa Janet (CHN), 30h06mn12s
7(104).MODIGNANI Alice (ITA), 30h28mn16s
8(115).CRAWFORD Cynthia (USA), 31h06mn05s

Infos complémentaires :
A 8h45 : Hygrométrie : 18%. Température : 22°C
A 12h00 : Hygrométrie : 14,5%. Température : 36,5°C
Nombre de partants : 976
Abandons : 52

Quelques photos

Réagissez