MDS 2013, 4e étape : 75.7 km pour aller au bout de soi-même

Les 991 concurrents du 28e Sultan MARATHON DES SABLES encore en course se sont lancés ce matin dans la mythique étape de l’épreuve. 75,7km pour repousser leurs limites. En tête de course, la victoire pourrait bien se dessiner à l'issue de cette 4ème étape...

MDS 2013

C’est une étape de 75,7km et ils en ont tous rêvé. Certains avec impatience, d’autres, majoritaires, avec anxiété. Beaucoup n’ont jamais couru une telle distance surtout après trois étapes (étape 1 : 37.2 km; étape 2 : 30.7 km; étape 3 : 38 km). La fatigue est déjà là et amplifie encore les interrogations. Alors, ce matin, en ce mercredi 10 avril, au moment du départ, Patrick Bauer, le directeur de course, tente de les rassurer. « Pas de stress », recommande-t-il. Pas sûr qu’il ait réussi à convaincre tout le monde.

Sur le marathon des Sables, la quatrième étape est souvent le moment de vérité. Les premiers mettront aux alentours de sept heures pour les premiers, les derniers plus de 30 (34h temps maximum autorisé). 

Le départ a été donné à 8h30 (à 11h30 pour les 50 premiers hommes et les 5 premières femmes), sous un soleil déjà très généreux. 991 coureurs étaient encore en course afin de parcourir le tracé qui les emmènera de Taourirt Mouchanne au djebel El Mraïer. Ils auront d’abord franchi un petit col, traversé à nouveau l’oued Rhéris avant d’affronter pour la première fois depuis le départ, de grands cordons de dunes sur plusieurs kilomètres. Ces dunes qui les ont fait rêver depuis des mois, des années. Les premiers arriveront en fin de journée mais beaucoup poursuivront leur route toute la nuit, guidés par leur lampe frontale et surtout éclairés par les étoiles. Ils pourront alors savourer un peu de repos avant d’aborder, vendredi, les 42km de la dernière étape chronométrée.    

La victoire pourrait bien se dessiner à l’issue de cette étape. Le Jordanien tenant du titre, Salameh Al Aqra, remonte petit à petit ses 30 minutes de  retard. Il est actuellement à  25mn39s du leader Mohamad Ahansal et à 8 minutes du second, Aziz El Akad. Il jouera donc sa dernière carte sur cette étape. 3ème mardi, Ahansal a probablement géré sa course en prévision de cette journée stratégique, qui pourrait le mener vers un 5ème titre.

10ème au général et premier français, Vincent Delebarre reste très prudent. « Sur cette grande étape tout peut arriver, explique l’ancien vainqueur de l’UTMB et de la Diagonale des Fous. On peut très vite se retrouver en difficulté et perdre au moins une heure. Certains vont craquer devant, et d’autres vont en profiter derrière. » 

Chez les femmes, la Champenoise Laurence Klein n’a pour l’instant pas laissé la moindre miette à ses adversaires. Victorieuse des trois premières étapes, elle doit pourtant se méfier de la concurrence avec l’Américaine Meghan Hicks et la Britannique Joanna Meek, en embuscade à 24 et 28mn. La Française, spécialiste de longue distance devrait néanmoins faire parler son expérience. Mais gare au coup de chaud sur une étape qui dans l’histoire du SULTAN MARATHON DES SABLES a souvent offert de nombreux rebondissement

Classement général (à l’issue de la 3e étape)

Hommes
1. Mohamad Ahansal (MAR), 8h35mn06s
2. Aziz El Akad (MAR), 8h48mn51s
3. Salameh Al Aqras (JOR), 9h00mn45s

9. Vincent Delebarre (FRA), 9h35mn58s
11. Christophe Le Saux (FRA), 9h52mn06s
12. Benoit Laval (FRA), 9h58mn53s

Femmes
1 (24e). Laurence Klein (FRA), 11h05mn38s
2 (27e). Meghan Hicks (USA), 11h 29mn 48s
3 (28e). Joanna Meek, (GBR), 11h 33m51s

Quelques photos

Réagissez