Les Sables Express – Episode 4

François-Xavier de Chateaufort

Jusqu'au 13 avril, immersion chaque jour dans les coulisses du Marathon des Sables 2019. Ce mardi, 3ème étape de cette course mythique dans le désert désormais ouverte aux chiens !!

Le chien Cactus, nouvelle mascotte du Marathon des Sables 2019
Le chien Cactus, nouvelle mascotte du Marathon des Sables 2019

La course avance et le bivouac évolue. Les concurrents commencent à se connaître un peu plus, à se soutenir mutuellement. Avant le départ de la 3ème étape longue de 37 km, ils sont nombreux à s’étirer davantage pour tenter d’évacuer les douleurs et d’appréhender au mieux cette nouvelle journée. Il suffit de voir les ampoules sur les pieds rougis de certains pour comprendre que l’étape d’hier a laissé des traces.

 

Sinon, un nouveau concurrent s’est invité sur le Marathon des Sables 2019 !! Il s’agit d’un chien baptisé Cactus. Il a commencé à suivre les coureurs hier et a terminé la 2ème étape avec eux. Resté au bivouac la nuit dernière, les organisateurs lui ont donné de l’eau et de la nourriture. Ce matin il est reparti avec le peloton et a bouclé la 3ème étape en 4h30 en 52ème position, il a déjà reçu sa médaille de la 34ème édition en grand vainqueur du classement dans la catégorie « chiens ».

 

Cet invité surprise n’a en tout cas pas bousculé la hiérarchie en tête de course. Nouvelle victoire d’étape pour Rachid El Morabity devant son frère Mohamed. 3ème place pour Abdelaziz Baghazza. Chez les dames, 3ème succès en 3 jours pour la Néerlandaise Ragna Debats devant Aziza Raji et Gemma Game. 

Une nouvelle fois il a fait très chaud, encore beaucoup de fatigue à l’arrivée. Les concurrents ont consommé plus d’eau que la veille, la lourdeur des sacs de chacun et chacune s’est fait encore plus sentir.

Christophe : « C’était une étape plus longue que les deux premières très variée avec du sable, des pierres, de très beaux paysages mais il a fait très chaud, il n’y a pas toujours eu du vent donc j’avoue que cela fut relativement dur.  »

Le mental commence à jouer un rôle important et prend le dessus sur le physique. Le plus dur reste à venir demain avec l’étape la plus longue (76,3 km), les rescapés auront 31 heures au maximum pour la terminer. Les premiers sont attendus à la tombée de la nuit, les autres jeudi, certains s’arrêteront pour dormir.

 

Allez bonne récupération le bivouac, Cactus veille sur vous !!

Réagissez