Championnats d’Europe – Munich : N.Navarro 5ème du marathon mais pas de médaille pour la France par équipes, J.Ingebrigtsen en route vers un nouveau doublé 5000 / 1500

Les 25èmes Championnats d'Europe d'athlétisme qui ont débuté à Munich (Allemagne) se poursuivent jusqu'à ce dimanche.
L'occasion de faire un point en compagnie de notre expert Jean-Claude Vollmer sur les premières épreuves de fond et demi-fond qui se sont déroulées à la fois sur route avec les marathons mais aussi bien évidemment les épreuves sur la piste du stade olympique avec Jakob Ingebrigtsen en grande forme et toujours aussi à son aise face à la concurrence.

MUNICH

Lepape-info : Jean-Claude, commençons par le marathon masculin qui n’a pas souri comme on l’espérait pour l’équipe de France  

Jean-Claude Vollmer : Des regrets parce que l’on passe près d’une médaille par équipes. Jusqu’au 25ème kilomètre tout se passait bien. C’est dommage car par exemple Benjamin Choquert (21ème en 2h15’48) assez régulier et généralement fiable est passé à travers, Michaël Gras (10ème en 2h12’39) qui jouait encore les premiers rôles à 5 km de l’arrivée a eu ensuite des crampes aux ischio-jambiers.

En revanche Nicolas Navarro (5ème en 2h10’41) c’est très bien, il est super régulier, il est là le jour où il faut, dans les grandes compétitions (12ème aux JO l’an passé). Sa chute provoquée par un concurrent Turque lui a probablement coûté la possibilité de jouer un podium (Navarro a perdu 10 secondes dans la chute et a mis 2 km à refaire ce retard). Sinon décidemment pour Florian Carvalho (52ème en 2h21’51) cela ne passe pas, il n’est pas parti trop vite et pourtant au 25ème kilomètre il avait déjà des crampes qui l’ont obligé à s’arrêter à un moment. Le bilan est très mitigé par rapport aux forces en présence, les 2 abandons (Emmanuel Roudolff et Yohan Durand) sur les 6 Français au départ cela fait beaucoup. C’est dommage au final pour 24 secondes la France termine 4ème par équipes.

 

Lepape-info : Victoire impressionnante de l’Allemand Richard Ringer et triomphe d’Israël 

J-C.V : Le succès au sprint de l’Allemand Richard Ringer (vainqueur en 2h10’21) ancien coureur de 5 000 m est une surprise. Derrière Ringer, Israël notamment avec ses coureurs Ethiopiens naturalisés place 2 concurrents sur le podium Maru Teferi (2ème en 2h10’23) et Gashau Ayale (3ème en 2h10’29) et remporte le classement par équipes devant l’Allemagne et l’Espagne avec 3 représentants parmi les 7 premiers et 4 dans le TOP 9.

 

Lepape-info : Sur le marathon féminin, Mélody Julien termine 14ème en 2h32’19 à 40 secondes de son record (2h31’39)

J-C.V : Elle est jeune, elle a 23 ans, elle a des qualités mais il faut qu’elle apprenne à mieux gérer sa course. Il ne fait pas se laisser guider par l’enthousiasme, quand tu te sens bien au 25ème, 30ème kilomètre il ne faut pas tomber dans l’euphorie. Parfois elle était décrochée, ensuite elle repassait devant, elle menait, ce n’était pas son rôle, il faut savoir se cacher au marathon et voir comment cela se passe au 35ème. Jusqu’au 35ème tu ne sais pas où tu en es vraiment. Elle l’a payé sur les 2-3 derniers kilomètres. Il va falloir revoir des choses sur sa stratégie de course.

 

Lepape-info : Sur le 10 000 m féminin, victoire de la Turque Yasemin Can, 6 ans après son premier sacre européen sur la distance en 2016 à Amsterdam 

J-C.V : La course s’est décantée très vite, la Britannique Eilish McColgan (2ème au final) mène parce que c’est sa manière de courir en étant devant. Elle n’avait sans doute pas totalement récupéré des Mondiaux d’Eugene (10ème sur 10 000m) et des Jeux du Commonwealth (1ère sur 10 000 m, 2ème sur 5 000 m). Lorsque Yasemin Can (championne d’Europe en 30’32″57) a placé une accélération brutale à 2 km de l’arrivée il n’y avait plus grand chose à faire. Derrière, l’Israëlienne Lonah Chemtai Salpeter 3ème en 30 »46″37 (record d’Israël) complète un podium logique, ce n’est pas surprenant vu son niveau sur marathon  (3ème des Mondiaux à Eugene en 2h20’18). Globalement le niveau Européen reste modeste sur 10 000 m.

 

Lepape-info : Les Françaises Alessia Zarbo et Mekdes Woldu ont terminé 12ème et 13ème

J-C.V : J’ai trouvé Mekdes Woldu (13ème en 32’39″54) un peu moyenne, en revanche bonne note pour Alessia Zarbo (12ème en 32’36″28) qui est jeune elle a 20 ans. Elle a suivi le peloton et elle a fait une performance correcte. C’est une athlète à suivre dans le futur.

 

Lepape-info : Sur le 1 500 m messieurs, seul Azeddine Habz passe en finale, c’est terminé pour Baptiste Mischler que tu entraînes   

J-C.V : Pour Baptiste (6ème de sa série en 3’39″58 éliminé), on a pas compris pourquoi tactiquement il a traîné tellement longtemps derrière. Sa série est partie lentement il ne voulait pas prendre de risque de chute, de bousculade etc… Après le 800 m il y a un 400 en 56″ et pour venir ensuite se replacer c’est mission impossible. Sur ce scénario de course, l’écart que vous avez au 800, vous l’avez au dernier tour. Forcément des regrets parce que Baptiste était plutôt costaud, il finit en 1’08 c’est lui qui termine le plus rapidement mais il était trop loin. Lors du débriefing il m’a expliqué qu’il n’avait pas réalisé qu’il était si loin. Quand il a voulu accélérer, le peloton a aussi accéléré et il a du attendre le dernier 300m pour sortir tout ce qu’il pouvait sortir. Cette saison il n’a eu que des courses où il mal fini, il n’était pas bien. Du coup, il n’avait pas une confiance absolue par rapport à son niveau.

 

Lepape-info : Azeddine Habz sera le seul Français en finale du 1 500 m

J-C.V : Azeddine Habz (6ème de sa série en 3’38″47 repêché au temps) n’était peut-être pas aussi bien physiquement que Baptiste mais il s’est accroché, il a joué sa chance au temps, il savait que sa série allait plus vite, il s’est bagarré comme il sait le faire. Au regard de sa saison c’est largement mérité. Comme il n’a quasiment pas couru depuis sa victoire aux Jeux Méditerranéens c’est difficile d’être dans le coup au niveau du rythme alors que tous ses adversaires ont fait les Mondiaux, cela risque de lui manquer un peu en finale. Il y’aura un favori Jakob Ingebrigtsen qui vise le doublé (1 500 / 5 000), un outsider le Polonais Michal Rozmys, 3 Espagnols Mario Garcia, Ignacio Fontes et Gonzalo Garcia, 3 Britanniques, on va voir comment cela se passe. Si la finale se court lentement, Rozmys peut ennuyer Ingebrigtsen qui va surement durcir la course dans les 500-600 derniers mètres. Je vois bien un Espagnol sur le podium voire 2.

 

Lepape-info : Sur le 1500 féminin, déconvenue pour Aurore Fleury avant-dernière de sa course en 4’12″48 et éliminée dès les séries

J-C.V : Je pense qu’elle a tout donné en début de saison, la course aux minima l’a peut-être vidée de toute substance. Cette chasse aux chronos l’a usée même si elle a remporté les Jeux Méditerranéens. Il faut qu’elle récupère et reparte sur des bases qui lui permettent de se reconstruire.

 

Lepape-info : Sur le 5 000 m masculin, le récent champion du monde Jakob Ingebrigtsen a conservé son titre européen

J-C.V : Jakob Ingebrigtsen (champion d’Europe en 13’21″13) ne battra peut-être jamais le record du monde d’Hicham El Guerrouj sur 1 500 mais il faut reconnaître qu’il est monstrueux. Je pensais que Mohamed Katir (2ème en 13’22″98) pourrait l’inquiéter un peu plus. Il fait 4 000 m en « footing » et après il a une marge, une telle puissance dégagée dans la ligne droite, c’est impressionnant. Au final avec Ingebrigtsen, Katir et l’Italien Yemaneberhan Crippa on a les 3 meilleurs sur le podium.

 

Lepape-info : Le Français Hugo Hay (19ème en 13’45″63) victime d’une chute a ouvertement reproché Katir de l’avoir fait tombé volontairement en le poussant 

J-C.V : Dans un peloton à 24 concurrents il y a un danger permanent. Je ne pense qu’il y ait acte volontaire de Katir pour le faire tomber, cela lui apporterait quoi ? Ce sont les faits de course, de placements. Si celui qui est tout près de vous accroche votre pied en suspension, votre appui se dérobe… c’est dommage. Que la France porte réclamation c’est normal mais accuser directement quelqu’un alors que sur les images vues c’est loin d’être flagrant… Dans un peloton il y a des touchettes, cela arrive, un athlète est bien tombé en série du 3 000 m steeple. Oui c’est rageant mais il ne faut pas en vouloir à la terre entière.

 

Lepape-info : Compliqué pour Félix Bour dernier du 5 000 m 

J-C.V : Il n’était pas du tout dans le coup. A t-il préparé le 5 000 m ou du plus long pour plus tard ? Il oscille entre semi-marathon, 10 000 m, 5 000 m c’est un peu compliqué. Il a toujours été derrière dans cette finale pourtant l’allure n’était pas démentielle.

 

Lepape-info : Enfin bilan mitigé pour les Français en séries du 3 000 m steeple 

J-C.V : Je pensais qu’on avait quelques armes. Mehdi Belhadj (10ème de sa série en 8’42″38 éliminé) traîne une douleur au genou, une tendinite handicapante depuis 3 semaines. Il n’a fait que du vélo depuis cette blessure mais cela ne remplace pas l’entraînement de course à pied, ce n’est pas la même chose côté rythme. C’est décevant il fait quelque chose de correct en terminant 13ème aux Mondiaux à Eugene mais du coup dans un contexte à sa dimension il ne peut pas répondre présent. Djilali Bedrani (7ème de sa série en 8’35″57 repêché au temps) ce n’est pas l’athlète que l’on a connu en 2019 (5ème aux Mondiaux à Doha) là il passe de justesse au temps. Quand à Louis Gilavert (4ème de sa série en 8’32″26 qualifié directement pour la finale) par moment je l’ai trouvé bien, plutôt facile puis à d’autres moments un peu plus poussif. En fin de course techniquement ça se délite, il piétine, ce n’est pas serein. Globalement je trouve le niveau faible et d’une manière générale sur la finale je ne vois pas de favori, une médaille Française serait un miracle.

Réagissez