Au coeur de l’Interlac Trail (Aix-les-Bains), les 18 et 19 juillet 2015)

Des Normands dans les Alpes !!

David Bouteiller était sur sur l'Interlac Trail. Durant ses vacances, il avait décidé avec toute sa petite famille de se lancer un petit défi. il nous raconte son périple.

David Bouteiller

En ce dimanche 19 juillet 2015, dimanche de vacances, nous avions décidé mon épouse Aurélie, mon frère Frédéric et moi, de nous lancer un petit défi en participant à l’Interlac, événement se déroulant sur les hauteur d’Aix-les-Bains sur 77, 43 ou 20 km.

Je commencerais tout d’abord par souligner le professionnalisme de Christophe Aubonnet et toute son équipe de bénévoles pour la superbe organisation mais aussi les paysages à couper le souffle que l’on prend le temps de découvrir tout au long du parcours.

Le départ a été donné à 9h30 précise pour le 43 kilomètres, sous une canicule impitoyable qui rendra la course extrêmement pénible. La première partie est tranquille, et convient à mon terrain de jeu de Normand. Je passe en 8ème position au premier pointage mais je sais que la suite sera un peu plus compliquée… Mais chaque chose en son temps.
Avant le ravitaillement, on attaque la longue côte où je sais très bien que je ne dois pas me mettre dans le rouge étant sur des côtes que l’on ne pratique quasiment pas de par leurs longueurs et leurs dénivelés.
En me remémorant les conseils de mon coach Jean-Pierre Monciaux, je décide de temporiser pour mieux relancer ensuite mais aussi pour m’économiser.
Résultat sans appel, je passe au 2ème pointage en 18ème position.

Je suis confiant, je repars tambour battant pour un petit tour sur le plateau du Revart, plus roulant, en forêt, plus en phase avec ma région, je suis bien et je remonte pas mal de concurrents.
J’arrive au 3ème passage au kilomètre 24 en 13ème position.
Mais juste avant d’arriver au 2ème ravitaillement, nous voilà le long d’une vue panoramique gigantesque sur Aix les Bains et son lac du Bourget magnifique. A ce moment là de la course, je comprends pourquoi je suis venu faire ce trail : pour en prendre pleins les yeux. Ce sera le cas !!!

Mon objectif en venant ici, était de travailler les descentes… Je décide donc de partir tambour battant dans le but de ne pas me faire doubler.
Je suis surpris de descendre aussi bien. J’ai de bons appuis et une bonne vitesse. Mon état de fraîcheur y est pour beaucoup je pense. Je me permets alors le luxe de doubler encore un concurrent et de passer à 10 kilomètres de l’arrivée en 12ème position.
Dommage que cela descende aussi rapidement : nous n’ont plus trop le temps de découvrir le paysage…

Plus que 10 kilomètres. La forte chaleur m’assomme littéralement, je prends un coup de chaud mais je dois continuer. Je pense à ce moment-là, à mon épouse et mon frère car j’ai peur qu’ils souffrent de trop, voire qu’ils abandonnent.

Je me fais violence pour tenter de rallier l’arrivée. Je ne suis pas le seul. Je relance bien dans les cinq derniers kilomètres dans la ville d’Aix les Bains et double encore 2 concurrents. Super !!!
Je suis dans le top 10, mais dans les deux derniers kilomètres, un concurrent me double et me distance facilement. J’arrive donc à la 11ème en 3h50mn03s, très satisfait, car une chose est clair : pour nous, Normands, ces parcours sont difficiles et nous ne sommes pas habitués à ces parcours très techniques et montagneux.
Je tiens ici à souligner, la gentillesse de habitants qui ont joué le jeu en improvisant des points d’eau et en mettant des bassines afin que nous puissions nous rafraîchir et de ne pas manquer d’eau.
Cela réconforte de voir un esprit de solidarité aussi fort dans cette région.

Satisfaction qui sera plus grande quand Aurélie bouclera la ligne d’arrivée à la 13ème place du classement scratch féminin et quand mon frère passera la ligne d’arrivée en 117ème position.

Aussitôt l’arrivée on peut profiter de tous les stands mis à notre disposition à l’arrivée, du lac du Bourget également. Rencontre avec Christophe Aubonnet avec qui j’avais été en relation pour préparer au mieux le trail de l’Interlac.

Trail superbe et à recommander à tous les concurrents qui souhaite tenter l’aventure au travers des paysages magnifiques, et une organisation très pro et vraiment au top !!!

Chapeau bas Mr Aubonnet et merci à tout vos bénévoles.

2 réaction à cet article

  1. Quoi de plus beau que ces lacs et ces montagnes qui nous entourent….
    J ai la chance, l honneur même…, d être aixoise et de vivre au paradis…
    Mais quand en plus on me permet de courir avec tant de personnes qui découvrent ma région… quelle joie de partager ce moment de bonheur…
    Merci à Christiophe biensur, et à tous les bénévoles….
    Loin des ultras … ultras médiatisés, une course … vraie, simple …. sans chichi …

    Répondre
  2. Bonjour Céline,
    Il est vrai que l’on mesure la chance que vous avez d’habiter un endroit aussi magique ou l’on en prend plein les yeux tout au long de l’année et quelque soit la saison.
    De mon côté j’en garde un excellent souvenir ou j’ai pu allier ma participation à l’interlac mais également la baignade d’après course avec la famille.
    Je tiens à te féliciter pour ta performance sur le 43 kms, bravo encore et peut être à une prochaine sur une course savoyarde !!!

    Répondre

Réagissez