Réveillon du Nouvel An pour les sportifs aussi !

Moment privilégié pour les retrouvailles, la trêve de fin d’année est l’occasion de repas d’exception, souvent accompagnés de débordements culinaires alléchants. Pourquoi résister ? Ces fêtes ne durent que quelques jours, alors sachons profiter de ces instants, redécouvrir l’enchantement des papilles gustatives, et le merveilleux du goût.

Source - Fotolia
Source - Fotolia

L’occasion est belle de savourer la Saint Sylvestre en famille ou avec ses amis. Se priver et déprimer devant les farandoles d’apéritifs, refuser le chapon fermier rebondi, fuir le bonheur des fumets parfumés avant qu’il ne se sauve… quelle ingratitude ! Pour ne pas ajouter la frustration à ces bons moments, nous devons tous pouvoir nous autoriser des écarts pour mieux savourer les « petits et grands » bonheurs de la table. Le tout est de ne pas cumuler les excès.

Car, si l’on veut des lendemains qui chantent, éviter la torture des tailleurs devenus trop serrés, il faudra adopter quelques initiatives alimentaires de bon sens. Mais comment s’y retrouver ? Je ne saurais, ô combien, vous conseiller la lecture suivante pour offrit à votre organisme, un peu de soulagement !

 

 

Ne tombez pas dans le panneau de la diète

 

  •  Première précaution. On serait tenté de croire qu’un petit régime express avant les agapes de fin d’année limite la prise de poids. Que non ! Votre organisme ne manquera pas de réagir aux privations en stockant, sous forme de graisses les petites cacahuètes. Retenez qu’il est « interdit d’interdire » : à quoi sert de s’imposer un régime draconien qui ne résoudra rien, sinon vous fatiguer et retarder la reprise de votre sport préféré ! Ni les diètes détox, ni les substituts de repas ne doivent troubler votre jugement !

 

  •  Deuxième précaution. Évitez l’erreur fréquente de supprimer ou de restreindre exagérément le repas précédant le dîner royal. Arrivé chez vos hôtes, votre estomac criant famine vous entraînera dans une insupportable recherche de nourriture calorique. Et ses petites chips picorées, puis dévorées seront vite englouties pour vous permettre d’assouvir votre faim gigantesque

 

  • Troisième précaution. Tout à votre bonheur de bien manger, de craquer pour un tas de nourriture, vous en avez oublié le quotidien. Après les fêtes, votre balance fait les comptes et affiche 2 ou 3 kg en plus. Rien de grave, mais pas question de les laisser s’installer pour l’année. Aux repas d’après fête, on passera progressivement vers un choix alimentaire mieux adapté aux dépenses caloriques. L’organisme se régularisera et la prise de poids s’effacera au fil des semaines.

 

Alcool, restez malin

 

Un petit conseil de prudence s’impose, tout de même : limitez les boissons alcoolisées, choisissez le conducteur qui ne consommera pas d’alcool et ramènera tout le monde à bon port !

Dès le lendemain, il faut être malin et boire un maximum d’eau. L’alcool stimule la diurèse et favorise la déshydratation, avec un effet proportionnel à la concentration en alcool de la boisson consommée. Dès le réveil, emportez une bouteille avec vous, pour boire de l’eau tout au long de la journée.

 

Nouvelle Année, concrétisez

 

À l’aube de cette année nouvelle, prenez de bonnes résolutions si vous n’avez pas encore commencé : incluez une activité physique dans votre parcours hebdomadaire, 15-20-30 mn de mouvement par jour, qu’importe ! Mais, faites des choix réalistes et compatibles avec votre vie familiale et professionnelle, si vous ne voulez pas que ces décisions finissent aux oubliettes à la première occasion.

 

Réagissez