Home trainer : hydratation ajustée

Grisaille, baisse des températures, gelées hivernales… le froid vous tombe dessus et vous invite à rester à la maison, à l’abri des intempéries.
Quand la météo exécrable ne permet pas de s’entraîner en extérieur, vous appréciez bien volontiers les séances de vélo en intérieur tandis que la pluie redouble.
Le home trainer est une bonne solution de repli permettant de compenser quelques sorties sur routes ou chemins.
Il suffit de rester moins d’une heure en selle pour une bonne séance, faut-il ajuster son hydratation ?

hometrainer_fevrier_2010_bis

Conditions d’entraînement

S’entraîner avec des séances de home-trainer est idéal en hiver pour bien préparer la saison à venir. Bien sûr, la promenade est limitée et monotone !

Ennuyeux de « passer le temps » à pédaler sur place face au mur, dans la chambre ou le salon où règne une température souvent trop élevée.

 

Encore plus difficile, le matin tôt ou le soir venu, vous avez le choix entre le sous-sol mal aéré et où la luminosité du jour a du mal à entrer ou encore le garage où vous respirez à plein nez les résidus d’échappements de votre voiture. Mais, le sportif est mo-ti-vé !

 

Pendant l’effort, le cycliste contracte ses muscles qui sollicitent l’énergie émanant des nutriments (glucides, lipides) pour fonctionner.

Sur 100 % de cette énergie chimique, seulement 25 % sont transformés en énergie mécanique et 75 % en énergie thermique (flux de chaleur contribuant à augmenter la température interne de l’organisme).

En quémandant davantage d’énergie mécanique pour tourner les jambes, le corps sollicitera davantage d’énergie chimique. Cela aura pour incidence de produire davantage d’énergie thermique qui majore la température interne et le fardeau calorifique du corps. Plus l’activité sportive est intense, plus la température corporelle s’élève.

 

Pour limiter et ramener la température corporelle au plus près de 37°C, le corps « se met au travail » et met en route des mécanismes d’évacuation de l’excédent de chaleur selon plusieurs processus :

  • « Sous l’effet de la chaleur, les vaisseaux cutanés se dilatent et le sang se répartit vers les extrémités du corps de façon à évacuer l’excédent de chaleur. Le cœur est alors obligé de pomper davantage, augmentant ainsi le rythme cardiaque » (FFC). Se mettre à proximité d’une fenêtre ouverte est une première solution. N’oubliez pas que vous allez avoir chaud, même en cas de températures faibles à l’extérieur.
  • L’évaporation (et pas le ruissellement) de l’eau des gouttelettes de la sueur permet d’évacuer la chaleur dans le milieu environnant. C’est le principal processus de refroidissement de la température de l’organisme. En passant de l’état liquide sur la peau à l’état gazeux dans l’air, chaque gramme de sueur transporte 2.427 joules d’énergie à l’extérieur du corps.

 

Mais, le fait de pédaler sur place et en intérieur sans bonne ventilation empêche la dissipation de la sueur.  Votre température corporelle augmente.

L’organisme essaie d’être plus efficace en suant à grosses gouttes d’où la piscine de transpiration sous le home trainer !

Mais il y a un risque : la déshydratation : L’eau que votre corps produit doit être compensée par un apport équivalent.

 

Ne pas oublier de boire

Le fait de rouler en statique, immobile, ne permet pas de bénéficier du rafraîchissement du vent et du passage du flux d’air sur votre corps. Ne pas pédaler au grand air empêche l’évaporation de la sueur émise par votre organisme qui tente de thermoréguler. Le cycliste se retrouve vite en déficit hydrique.

Une perte de poids de 1% du poids du corps, soit 700 grammes pour une personne de 70 kg par exemple, entraînerait une baisse de performance de 10%, une fatigue inutile…

Les séances durent de 30 minutes à une heure maximum mais il faut s’hydrater !

 

La consommation d’un voire deux bidons/heure est un bon réflexe : Boire deux à trois gorgées toutes les 10 minutes environ permet de combler en partie vos besoins hydriques.

 

Dominique POULAIN, Diététicienne nutritionniste du Sport :http://www.nutritionniste-dieteticien.fr

Réagissez