Fatigue hivernale, le ginseng peut-il être votre meilleur atout ?

Article écrit par Amélie Fosse (diététicienne et coach sportif)

Le ginseng, de son vrai nom Panax Ginseng, est une plante vivace cultivée essentiellement en Corée et en Chine. En grecque, le terme Panax signifie « remède universel ». Quelles sont les propriétés de cette plante et comment la choisir ? Les réponses de notre experte Amélie Fosse.

Source - Fotolia
Source - Fotolia

Son histoire

 

Le ginseng est une plante fragile qui demande l’union de beaucoup de conditions pour exister. C’est une plante rare d’où son tarif très élevé. Il faut entre 4 à 6 ans pour que le rhizome arrive à maturité et acquiert toutes ses qualités.

Le Panax Ginseng est transformé en deux formes différentes : le ginseng rouge et le ginseng blanc. Toutes deux proviennent de la même racine mais subissent deux processus différents. Le ginseng rouge est chauffé alors que le ginseng blanc est séché (déshydraté). Deux processus différents pour des bienfaits différents. Le ginseng rouge a des propriétés stimulantes alors que le ginseng blanc a des propriétés équilibrantes.

Cette plante est connue depuis 3000 ans en médecine traditionnelles chinoises car sa racine (son rhizome) lui confère un grand nombre de qualités médicinales.

 

Ses propriétés

 

On lui attribue beaucoup de propriétés du fait de sa rareté et de son tarif mais d’après des études récentes il ne s’agit pas là d’un remède miracle mais d’un bon atout pour rester en forme. Autrement dit, il est plus utile en prévention qu’en traitement.

L’organisation mondiale de la santé (OMS) reconnait l’usage de ginseng asiatique pour :

  • Tonifier l’organisme des personnes fatiguées ou affaiblies
  • Rétablir la capacité de travail physique et de concentration intellectuelle
  • Aider les convalescents à reprendre des forces.
  • Meilleure résistance face aux différents stress (physique et mental). Il peut aider le mental à affronter des grosses fatigues (blues hivernal) et à la fois aider le corps à être plus résistant face aux agressions extérieures (maladies hivernales).
  • Stimule la libido (permet d’améliorer l’érection)

 

Quel Ginseng choisir ?

 

  • Son origine : Lorsque que vous choisissez des phyto-médicaments, soyez conscient que la culture, la récolte et la classification de la plante utilisée sont d’une importance capitale. L’objectif est d’obtenir un maximum de bénéfices et un minimum d’effets secondaires. Dans le cas du ginseng, il existe d’autres formes qui proviennent du Canada ou des Etats unis, appelée Panax quinquefolius, beaucoup moins efficace et avec plus de risque d’avoir des effets secondaires.

 

  • Sa forme : Le ginseng peut être consommé en gélules ou en poudres mais c’est sous sa forme traditionnellement consommée en Corée qu’il est le plus efficace, c’est-à-dire en extrait pâteux.

image2

 

  • Son principe actif : Ses principaux actifs sur la santé sont les ginsénosides c’est donc leur teneur qui va déterminer la qualité de l’extrait de ginseng. En moyenne elle doit être de 10mg/g, le maximum étant de 15mg/g. Attention, certains vendeurs indiquent un taux de 70 mg/g de ginsénosides c’est impossible. En fait, il s’agit du taux de saponines beaucoup moins intéressant pour la santé.

 

  • Sa posologie : Il est conseillé de débuter la cure un peu avant l’arrivée de l’hiver pour renforcer les défenses immunitaires. Celle-ci ne doit pas excéder les 3 mois. La durée de la cure dépendra de l’état et des besoins de chaque personne.Vous pouvez le consommer avec une boisson chaude, mais éviter le café ou le thé qui pourrait perturber ses bénéfices. La consommation est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes mais aussi aux personnes souffrants d’hypertension artérielle.

 

A consommer sans excès !  Le marché du ginseng est devenu une industrie de 60 milliards de dollars.  Par conséquent sa surconsommation en a fait une des espèces de plantes médicinales les plus menacées.

 

Réagissez