Test : Novablast vs Dynablast, les chaussures Asics avec le meilleur rebond

Novablast ou Dynablast ? Design, confort, maintien, amorti, réactivité, nous avons testé les 2 modèles de chez Asics. Quel est le bilan ? Quelles sont les conclusions ? Allez-vous vous laissez tenter ?

Modèle Novablast (en haut) et modèle Dynablast (en bas)
Modèle Novablast (en haut) et modèle Dynablast (en bas)

Notre testeur court principalement avec des chaussures de la marque Asics depuis plus d’un an :

« J’ai eu la chance de tester les Dynaflyte, les Lyteracer, les Tartheredge et plus récemment la Metaracer avec sa superbe plaque carbone. Avide de nouveautés, c’est tout naturellement que j’ai décidé de tester les chaussures Novablast et Dynablast et leur mousse FlyteFoam Blast. »

 

Qu’est-ce que la mousse FlyteFoam Blast ?

Une mousse à mémoire de forme développée par Asics qui s’adapte à la forme du pied au moment de l’impact puis reprend sa forme initiale en propulsant le pied vers l’avant.

Flytefoam Blast est une mousse qui a pour objectif de renforcer le dynamisme de la chaussure sans perdre en amorti ni en confort.

 

 

Contexte du test

Profil d’utilisateur : 

  • Sexe : homme
  • Age : 28 ans
  • Taille : 1,76 m
  • Poids : 68 kg
  • Profil sportif : coureur très régulier (6 séances/semaine)
  • Références sportives : 10 km : 35’32 / 1500 m : 4’20

Durée du test : 15 jours – utilisation intensive

Programme du test : 

  • 2 footings
  • 1 séance de côtes
  • 1 seuil
  • 1 fractionné court

 

 

COMPARATIF

Deux designs similaires

Au niveau du design, les deux modèles sont assez similaires : coloris noir et semelle verte imposante dont la surélévation est pensée pour apporter du dynamisme. L’avant du pied relevé provoque la sensation de rebond sur chaque foulée.

Les deux chaussures s’adressent aux coureurs à foulée universelle, leurs poids sont globalement proches (261 g pour la Novablast ; 249 g pour la Dynablast) et leurs drops sont de 10 mm pour la Novablast et de 12 mm pour la Dynablast.

 

Confortables comme des chaussons !

Côté confort, les deux chaussures sont de vrais chaussons. Une fois le pied à l’intérieur de la chaussure, on ressent un excellent maintien tout en gardant une certaine liberté.

 

 

 

Asics Novablast : « l’effet trampoline » tient ses promesses

Ayant beaucoup entendu parler de la Novablast ces derniers temps, j’ai décidé de tester ce modèle en premier. J’avais surtout hâte de tester son amorti dont tout le monde parlait, et pour cause, je n’ai pas été déçu !

 

Un amorti irréprochable pour le footing

Dès les premières foulées, j’ai ressenti le confort et l’amorti promis par la mousse FlyteFoam Blast. Le bon point, c’est que cette sensation est d’autant plus agréable qu’elle reste intacte malgré les kilomètres. Mon premier constat est donc que la mousse absorbe les chocs à la perfection, chose promise, chose due.

 

Au niveau du maintien, je dois avouer qu’en voyant le design original de la chaussure, j’ai redouté sa capacité à maintenir le pied. Et pourtant, pendant toute la durée de l’utilisation, mon pied est resté parfaitement en place et bien maintenu. Un deuxième bon point, donc.

 

Après le test du footing, j’ai décidé de challenger les Novablast sur des séances “qualitatives” : côtes, seuil et fractionné court.

 

Nova 4
Modèle Novablast

 

Un « effet trampoline » idéal pour les séances au seuil

Si j’avais bien ressenti l’amorti procuré par la chaussure lors de mes footings, j’avais encore peu ressenti la sensation de rebond et de propulsion vers l’avant promise par la marque. Mais je n’étais pas au bout de mes surprises : dès que l’on accélère la cadence pour arriver à des allures plus soutenues (entre 14 et 16 km/h), l’effet trampoline se fait ressentir ! La mousse nous rappelle qu’elle est encore bien présente, et c’est plutôt agréable.

Mon test de la séance “tempo” est donc plus que réussi pour la Novablast.

Par la suite, j’ai testé la chaussure sur une séance de fractionné court et une séance de côte. Je me suis rendu compte que la chaussure était un peu moins adaptée à ce genre d’exercice et qu’elle manquait de dynamisme et de réactivité au sol lorsqu’il fallait accélérer davantage.

 

 

Asics Dynablast : une sensation de réactivité parfaite 

La Dynablast se présente comme la chaussure la plus rapide de la gamme FlyteFoam Blast, conçue pour réaliser des séances où la réactivité au sol joue un rôle important. Adeptes d’Asics, sachez que dans ce domaine la Dynablast est assez similaire à la Dynaflyte.

Après un footing d’essai, j’ai testé la chaussure sur une séance VMA : 8 x 300/200.

Lors du footing, j’ai moins ressenti l’absorption des chocs au sol qu’avec la Novablast mais j’ai immédiatement ressenti le dynamisme et le retour d’énergie.

Généralement, les chaussures qui apportent une forte réactivité au sol ne sont pas forcément synonymes de confort. La Dynablast fait exception. La tige en mesh knit proposée par Asics sur l’ensemble de la gamme amène un confort indéniable à la Dynablast.

Ce combo « réactivité au sol » et « confort » m’a définitivement convaincu d’adopter la Dynablast comme partenaire d’entraînement pour les séances nécessitant de la réactivité au sol.

 

Dyna 2
Modèle Dynablast

 

 

Verdict : les deux modèles se complètent harmonieusement ! 

La Novablast est idéale pour des footings de récupération ou des sorties plus longues avec des blocs plus rapides grâce à l’amorti et à la sensation de rebond qu’elle offre.

La Dynablast est quant à elle l’alliée idéale pour les séances qui demandent davantage de réactivité au sol et de dynamisme comme un fractionné court ou une séance de côte.

Autre argument de taille pour ces deux modèles : un confort et un maintien du pied durables au fil des séances.

Réagissez