Triathlon : Un plateau de choix pour la finale du Grand Prix à la Baule

François-Xavier de Chateaufort

Ce samedi, la finale du Grand Prix de Triathlon 2019 à la Baule (Loire-Atlantique) sera l'occasion d'une belle bagarre pour les podiums entre les clubs de première division qui ont brillé cette saison que ce soit chez les filles ou les garçons. Le retour des internationaux récemment médaillés aux côtés des meilleurs Français devrait garantir un spectacle de haut niveau.

Léo Bergère vainqueur de la 3ème étape du Grand Prix de Triathlon 2019 à Muret
Léo Bergère vainqueur de la 3ème étape du Grand Prix de Triathlon 2019 à Muret

Poissy Triathlon qui a dominé les débats cette saison a bien l’intention de confirmer sa suprématie mais le club Francliien devra s’employer car rien n’est gagné avant la finale.

Chez les femmes, après ses 3 victoires (Châteauroux, Muret, Quiberon), Poissy aux commandes du classement général juste devant Metz Triathlon a décidé d’aligner Taylor Spivey, Cassandre Beaugrand et Sandra Dodet. Un trio de choc complété par Justine Guerard et Kristelle Congi en l’absence de Léonie Périault au repos.

Metz Triathlon comptera sur Jeanne Lehair (3ème à Dunkerque), la Britannique Non Stanford (1ère – WTS d’Hambourg), la Hongroise Zsanett Bragmayer, la Belge Claire Michel sans oublier le retour sur le circuit de Margot Garabedian.

Issy Triathlon emmené notamment par Emilie Morier (championne du monde U23 et championne du monde de relais mixte) devra batailler pour conserver sa 3ème place. En effet, Tri Val de Gray (2ème en 2018) mais actuellement 4ème du classement provisoire ne compte seulement que 2 points de retard sachant que les points de la finale ont un coefficient de 1,5. Le club franc-comtois a fait appel à ses meilleures athlètes françaises avec la présence de Jessica Fullagar (Médaillée de bronze aux Championnats du Monde Junior), Emmie Charayron (Championne de France de Triathlon), Clémence Tedesco et Mathilde Gautier (3ème – Coupe d’Europe d’Holten). Le quatuor français sera renforcé par la Japonnaise Yuko Takahashi qui avait créé la surprise à Quiberon en terminant 4ème de l’étape.

En bas de tableau, le Triathlon Toulouse Métropole, Autun Triathlon et le T.C.G. 19 Parthenay lutteront pour garder leur place en 1ère Division.

Léo Bergère : « Tout le monde est au rendez-vous et cela va être une belle bataille. »

Chez les hommes, Poissy Triathlon a réalisé le sans-faute en remportant les 4 étapes de la saison et vise le Grand Chelem. Dorian Coninx, Anthony Pujades, Tom Richard, Aurélien Raphaël et Antoine Duval seront aux manettes mais attention a à la concurrence.

Saint-Jean de Monts Triathlon, champion de France en titre, n’a pas dit son dernier mot comme nous l’explique le champion du monde de relais mixte Léo Bergère: « Nous sommes seulement 5ème au classement général mais nous nous présentons à la Baule avec toutes nos forces vives avec notamment le Portugais Joao Pereira (Médaillé d’argent aux championnats d’Europe) mais aussi et surtout notre nouvelle recrue le triple champion du monde Mario Mola. Je pense que l’on va apprendre beaucoup grâce à lui ce week-end. »

Léo Bergère veut aussi sur un plan personnel marquer de son empreinte cette finale à la Baule: « Fatigué lors de la dernière étape à Quiberon, j’étais déçu de ne pas avoir pu aider mon équipe comme je le voulais. Là, tout le monde est au rendez-vous et cela va être une belle bataille. C’est ma première à la Baule, j’ai pris un petit temps de repos et de récupération après la finale WTS de Lausanne (31 août), c’était indispensable si je voulais finir la saison qui a commencé pour moi en février et qui se terminera fin octobre. »     

   Sans doute au coude à coude avec Saint-Jean de Monts, le club des Sables Vendée Triathlon, qui affiche une saison remarquable ponctuée de 4 podiums consécutifs (2ème à Châteauroux et Quiberon et 3ème à Dunkerque et Muret), tentera de garder sa place sur le podium final malgré une équipe moins relevée que sur les précédentes étapes. A surveiller également le Triathlon Club de Liévin, actuellement 3ème au classement provisoire, ou encore Montpellier et son équipe 100% française emmenée par son champion d’Europe 2018, Pierre Le Corre (vainqueur du Grand Prix de Quiberon).

Enfin la star très attendue de cette finale de Grand Prix de Triathlon à la Baule sera Vincent Luis, le champion du Monde 2019 sacré à Lausanne aura à coeur de remporter l’étape en individuel et de permettre à son club (Ste Geneviève Triathlon), actuellement 12ème, de remonter au classement.

Les clubs en danger sont Tricastin Triathlon Club, le CRV Lyon Triathlon et Vitrolles Triathlon, en position de relégables.

Réagissez