Record de France du marathon pour Clémence Calvin, 4ème à Paris

François-Xavier de Chateaufort

Dans un contexte très particulier, la vice-championne d'Europe 4ème du Marathon de Paris en 2h23'41'' a battu le record de France de la discipline.

Clémence Calvin  4ème du marathon de Paris
Clémence Calvin 4ème du marathon de Paris

Suspendue provisoirement par l’Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) le 10 avril pour s’être soustraite à un contrôle inopiné au Maroc le 27 mars puis autorisée à courir suite à une décision du Conseil d’Etat vendredi, Clémence Calvin a une nouvelle fois fait parler d’elle ce dimanche, cette fois-ci sur le terrain. La vice-championne d’Europe 2018, 4ème du marathon de Paris en 2h23’41, a amélioré de 41 secondes le record de France de Christelle Daunay et de quasiment 3 minutes son meilleur chrono sur la distance établi à Berlin en août dernier (2h26’28).

Clémence Calvin : « Si j’ai pu courir aujourd’hui, c’est parce que le Conseil d’Etat a levé la suspension de l’AFLD, donc un premier pas vers la justice. Le public Parisien a été formidable comme d’habitude, j’aime la France, j’aime Paris. Les minorités malveillantes c’est comme les partis politiques cela reste une minorité mais ce sont eux qui font le plus de bruit et puis c’est tout. Mon coeur est rempli d’amour de Paris et c’était cela que j’avais en tête je t’aime Paris. J’ai le courage de ceux qui tiennent debout et qui sont plantés comme la Tour Eiffel, j’ai peur de rien ni personne, je suis là, je suis droite et j’irais jusqu’au bout, je me battrais jusqu’au bout. Même si la course était difficile, parce que le Marathon de Paris n’épargne personne, j’ai couru comme je le sais faire en restant relâchée, la prochaine fois je battrais à nouveau mon record de France. Je ne suis pas venue pour prendre une revanche mais pour aller au bout de mes objectifs sportifs. Maintenant j’ai mérité du repos, je n’ai jamais perdu l’amour que j’ai dans le coeur, c’était celui de mes proches et de mes amis, aujourd’hui c’est celui du public Français qui est toujours là. Ce record c’est ce que j’étais venu chercher au plus profond de moi, c’est cela la championne. »

Clémence Calvin qui va devoir attendre l’homologation de son record de France du marathon termine derrière trois Ethiopiennes, Gelete Burka l’a emporté en 2h22’47 devant Azmera Gebru (2h22’52) et Azmera Abreha (2h23’35).

 

Chez les messieurs, l’Ethiopien Abrha Milaw s’impose en 2h07’05 avec vingt secondes d’avance sur son compatriote Asefa Mengistu et 24 secondes sur le double champion en titre, le Kenyan Paul Lonyangata. Pour sa première tentative sur marathon, le Français Morhad Amdouni, champion d’Europe du 10 000 m, a créé la surprise en prenant la 8ème place en 2h09’14 (minima qualificatif pour les Jeux Olympiques 2020 de Tokyo).

Morhad Amdouni : « Je voulais montrer ce que j’étais capable de faire sur de longues distances, je l’ai validé. Le but était de connaître la discipline, d’avoir un ressenti sur marathon même si j’aurais bien voulu faire 2h08. La « mobylette Amdouni » a tenu sur du long même si au niveau musculaire c’est dur, mais je me suis fait plaisir. Aux Jeux Olympiques 2020 de Tokyo, il y’a moyen de faire quelque chose, d’aller chercher une breloque mais pour les Mondiaux 2019  d’athlétisme à Doha je vais rester sur 5 000 / 10 000 m. »

Joli tir groupé des autres Français en lice, Nicolas Navarro (2h11’53 – 10ème), Florian Carvalho (2h12’53 -11ème) et de Benjamin Malaty (2h13’25 – 12ème).

 

La course handisport a consacré pour la 3ème fois le Français Julien Casoli. Déjà titré dans les rues de la capitale en 2012 et 2015, le médaillé de bronze du 5 000 m fauteuil aux JO de Londres s’est imposé très facilement en 1h36’54.

 

 

 

 

 

 

6 réaction à cet article

  1. Voir les records battus par des athlètes louches et le mot est faible, est un très mauvais signal pour les courses dendurance, et le sport en général. Quel intérêt de battre un record dans ces conditions …

    Répondre
  2. Pour que ce « record » soit homologué, ne faut-il pas effectuer une série de contrôles ? Ont-ils effectués à ce jour, ou est-ce juste un effet d’annonce ?

    Répondre
  3. Clémence, nous aussi on t’aime mais… pourquoi cet imbroglio au Maroc avec l’AFLD. Pourquoi n’avoir pas tout simplement accepter le contrôle soit le jour même soit tout simplement dans les jours suivants une fois vérifié qu’il s’agissait bien de personnes de l’AFLD ? J’ai envie de croire à ta conférence de Presse avec ton avocat que j’ai visionné sur l’Equipe, à tes paroles pour toi en premier et tes proches, pour ta Perf. à Paris mais aussi pour l’athlétisme en France. Malheureusement un « gros » doute demeure pour beaucoup de tes Fans. Dans certains pays l’affaire (grâce à des appuis politiques) aurait été enterré, je ne pense pas que cela tienne en France où on répète que nous souhaitons un sport propre au détriment certainement de médailles.

    Répondre
  4. Oui comme beaucoup ici (et contrairement à d’autres sites ou au café du sport), je me demande surtout pourquoi elle n’a pas accepté de faire des tests après ce contrôle raté. Si on part du principe d’une mauvaise rencontre le jour J où le contrôle devait avoir lieu, passe encore. Elle peut ne pas avoir été dans un bon jour et les contrôleurs ne sont pas parfaits. Mais la suite est hallucinante.
    Un athlète qui se présente en compétition SACHANT pertinemment qu’il vient pour tenter/réaliser une grosse performance devrait presque venir avec un échantillon de sang et/ou d’urine ne serait-ce que pour prouver sa bonne foi et valider l’homologation. Ou avoir des contrôles obligatoires et à chaque fois, après…

    Répondre
  5. Oui il y a contrôle quand il y a record, mais c’est bien souvent trop tard. le moment clé est toujours celui de la préparation pour déceler d’éventuels produits dopants. Il est extrêmement rare de contrôler positivement un athlète le jour J.

    Répondre
    • Et que penser du record de France du 5km battu au passage du semi marathon de Paris quelques semaines auparavant qu’elle ne souhaite pas voir homologuer… car cela aurait impliqué de réaliser un contrôle anti dopage après la course… incompréhensible sauf à vouloir là aussi éviter le contrôle anti dopage

      Répondre

Réagissez