Marten Van Riel : « J’aimerais revenir pour la fin de la saison sur le circuit mondial WTCS. »

Le Belge Marten Van Riel était l'un des grands absents des championnats d'Europe de triathlon à Munich (Allemagne).
Après avoir chuté lors de l'étape du circuit mondial WTCS à Leeds (Grande-Bretagne), l'un des ambassadeurs LEPAPE victime d'un œdème osseux poursuit sa convalescence en espérant pouvoir regoûter au plus vite à la compétition.
L'occasion aussi de recueillir l'avis de Marten Van Riel sur différents produits (montre, GPS, radar arrière vélo) qu'il avait testé ces derniers mois.

1-30

Lepape-info : Marten, comment allez-vous physiquement ? Blessé vous étiez absent des championnats d’Europe de triathlon    

Marten Van Riel : Oui c’est difficile de se blesser en milieu de saison, je suis en train de travailler très dur pour essayer de revenir le plus rapidement possible. Je vais passer une nouvelle IRM pour ma cheville afin de voir où j’en suis. J’aimerai bien pourvoir recourir mais je ne pense pas que cela soit encore possible dès maintenant.

J’ai le moral, je suis motivé mais j’étais triste de voir les championnats d’Europe à la télévision, c’était une course pour moi, une course très dure avec un petit groupe. Les Français ont parfaitement joué le coup.

 

Marten Van Riel : « Je fais beaucoup d’aquajogging et un peu de crosstrainer avec un programme d’exercices physio mais sans travailler sur la cheville qui me fait encore mal. »

 

Lepape-info : Comment les évènements se sont enchaînés depuis votre chute à Leeds en WTCS le 11 juin dernier ? 

M.V.R : J’ai continué à courir avec une douleur à la cheville pendant 7 semaines, c’était une mauvaise idée, les médecins m’avaient dit que c’était un problème aux ligaments et que c’était normal d’avoir mal mais à force d’enchaîner les séances de courses (100 km par semaine) un jour j’en suis arrivé à un point où je n’arrivais plus à courir. J’ai passé des examens et le verdict fut que j’avais un œdème osseux. Attendons les nouveaux examens, de savoir déjà si je peux recommencer à courir mais j’aimerais revenir pour la fin de la saison sur le circuit mondial WTCS. En attendant actuellement je fais beaucoup d’aquajogging et un peu de crosstrainer avec un programme d’exercices physio mais sans travailler sur la cheville qui me fait encore mal.     

 

Lepape-info : Qu’avez-vous pensé des Français qui ont notamment réalisé un triplé historique chez les hommes aux championnats d’Europe ?   

M.V.R : Ils sont vraiment très très forts, c’est incroyable ce qu’ils ont réalisé avec en plus l’absence de Vincent Luis. Ils ont franchi une étape, Dorian Coninx et Pierre Le Corre étaient déjà bien cette saison. Léo Bergère est actuellement 2ème au classement mondial, je pensais que ce championnat arrivait au bon moment pour lui et ce fut le cas. Je suis très heureux pour tous les trois, ce sont des gars phénoménaux et très gentils.

 

Lepape-info : Avant votre blessure vous aviez testé différents produits dont la montre Garmin Forerunner 955 Solar

M.V.R : J’ai testé avec beaucoup de plaisir cette montre Garmin Forerunner 955 Solar ainsi que les anciens modèles de la gamme qui ont précédé. Celui-ci est une nouvelle avancée, l’écran est légèrement plus grand, il est tactile c’est toujours une bonne chose. Le verre solaire qui prolonge l’autonomie de la batterie est vraiment bien car je ne suis pas quelqu’un de très organisé et j’oublie très souvent de recharger mes montres et parfois je me retrouvais sans batterie. Là, j’ai juste besoin de recharger la montre une fois pour qu’elle tienne deux semaines. L’autonomie est toujours un plus lorsque vous faites de longues distances à l’entraînement en compétition ou encore des Ironman. Aussi lorsque vous courez en forêt, vous avez parfois quelques problèmes de connexion avec le GPS et cette montre utilise un nouveau mode de connexion plus performant que ce soit dans un endroit où il y’a beaucoup d’arbres ou dans une vallée un peu isolée. Je l’utilise pour la natation et la course à pied avec beaucoup de fonctions qui étaient déjà sur le modèle précédent pour le calcul de votre vitesse, puissance par exemple. Je l’utilise beaucoup aussi pour l’enregistrement du rythme cardiaque en natation, c’est très intéressant d’avoir vos données cardiaques quand vous nagez et pas que le chrono.

MARTEN OK

 

Lepape-info : La fonction multisport est idéale pour les triathlètes comme vous 

M.V.R : Oui vous avez juste à appuyer sur un bouton et vous avez des données utiles pour vos transitions, et pour chaque sport vous pouvez indépendamment accéder aux données que vous souhaitez (distance effectuée en natation, puissance en vélo, allure en course à pied etc…) vous pouvez facilement passez de l’une à l’autre sur une même sortie ou compétition et analyser au mieux votre effort selon les disciplines.

 

Lepape-info : Marten vous utilisez également en cyclisme le GPS Edge Solar de chez Garmin 

M.V.R : C’est aussi le meilleur, ils ont fait un écran un peu plus grand il est parfait pour naviguer notamment lorsque vous voulez tester un nouveau tracé, découvrir un nouvel endroit lorsque vous êtes en vacances par exemple. Peut-être encore une fois le plus important c’est la montre et la fonction solaire. Lorsque vous avez votre GPS Edge Garmin à l’avant de votre vélo il est toujours positionné vers le haut, le soleil, la lumière du coup lorsque je roule 4 ou 5 heures je ne perds que 1 ou 2% de ma batterie cela veut dire que je peux faire 200 heures de vélo (rires)… enfin je ne sais pas mais je pense que je pourrais. J’adore vraiment le nouvel écran plus large c’est juste un outil génial et un atout de rouler à vélo avec.

 

MARTEN 3 OKOK

Lepape-info : Enfin toujours à vélo, vous avez testé le radar arrière Garmin Varia

M.V.R : Oui malheureusement nous avons eu ces derniers temps beaucoup de cas d’accidents avec des voitures par manque d’attention. C’est très difficile de toujours regarder par dessus votre épaule lorsque vous roulez à vélo. Honnêtement c’est incroyable quand je l’ai utilisé j’ai vraiment été surpris par la précision, par exemple si vous avez 4 voitures qui vous suivent, vous avez l’indication qu’elles sont bien 4 avec des alertes visuelles et sonores ! Dans le cas que je vous donne en exemple c’est très utile car vous savez que vous n’avez pas à faire attention à une voiture mais bien 4, cela l’est spécialement encore plus lorsque vous roulez seul ou à l’entraînement en contre-la-montre vous n’êtes pas dans une position qui vous permet de regarder derrière vous si facilement. Pouvoir visualiser la situation sur votre écran Garmin notamment quand une voiture va vous dépasser, pouvoir anticiper et décider de ce que vous allez faire encore plus quand c’est dangereux si c’est un camion c’est très bien. Je pense que c’est une vraie avancée pour la sécurité lorsque vous faites du vélo et je le conseille aux cyclistes.

Réagissez