Trail : Le classement des athlètes et son système de cotation mondiale

Connaître objectivement son niveau en trail est une véritable difficulté et un enjeu pour la détermination d’une élite. En effet, il n’est pas possible comme sur la route de comparer des performances chronométriques. Quand on ajoute à cela la diversité des parcours en termes de distances, dénivelés et technicités, on comprend toute la complexité de l’établissement d’une hiérarchie parmi les traileurs et traileuses.

Source - Fotolia
Source - Fotolia

Après une dizaine d’années d’évolution de la pratique, l’idée a germé dans la tête de certains passionnés d’établir un système de cotation permettant d’attribuer des points à chaque performance, et donc de pouvoir les comparer. Les coureurs avertis se rappellent du « rodiomètre » qui a imposé ses formules de calculs pendant plusieurs années. Puis c’est l’Union Running World qui a lancé le premier système de cotation mondiale, mais ce système est laissé à l’abandon depuis fin 2012.

 

L’International Trail Running Association (ITRA)

Et l’ITRA est arrivée !! Avec la détermination de cotes pour chaque athlète en fonction de sa performance quel que soit le format de trail.

Comment ça marche ?

Le classement ITRA, c’est une cotation globale qui donne le niveau général de l’athlète et une cotation détaillée sur chacun des 4 formats de trails (Trail, Trail Ultra M, Trail Ultra L, Trail Ultra XL).

Pour chaque format de trail, ainsi que pour la note globale, les 5 meilleures performances de l’athlète parmi l’ensemble des courses cotées sont retenues, sur les 3 dernières années. La moyenne des cotes obtenues sur ces 5 épreuves permet de définir la cote de l’athlète.

Aperçu classement ITRA

 

Le système de cotation ITRA

Ne rentrons pas dans la polémique ITRA/NO ITRA car l’association demande 100 euros à chaque épreuve désirant être cotée. Une fois la redevance acquittée, l’équipe de l’ITRA définit un temps de référence, correspondant à la performance idéale en tenant compte du dénivelé et des difficultés spécifiques de l’épreuve. Une note de 1000 points est attribuée à ce temps qui représente une limite quasi inatteignable.

La note obtenue par un athlète est alors calculée, non pas par sa position dans le classement, mais en fonction du rapport entre son temps de course et le temps de référence :

Cote athlète = 1000 x (temps de l’athlète / temps de référence)

 

Et si la course à laquelle on a participé n’est pas cotée par l’ITRA, il est possible d’estimer sa performance en prenant pour référence la cote moyenne d’un autre athlète :

Cote athlète A = cote athlète B x (temps athlète A / temps athlète B)

 Ainsi, il est possible d’établir une table de cotation définissant des niveaux de traileurs pour les hommes comme pour les femmes.

Table de cotation, de starter à élite 1

 

Au final, cette table ressemble à s’y méprendre aux tables de cotation de la Fédération Française d’Athlétisme qui définit des points pour chaque performance et qui permet également de comparer des performances à priori fort différentes comme le 100m, le lancer de marteau ou le 3000m steeple.


 

 

1 réaction à cet article

  1. A noter que ce principe de cotation de la performance est totalement déconnecté du système d’évaluation du parcours de la course, effectivement payant.
    L’indice de performance est un service gratuit à condition que les résultats de la course soient simplement envoyés dans le bon format à l’ITRA.

    Répondre

Réagissez