5 sportifs partagent leurs motivations pour aller s’entraîner à 4h du matin

Inspirez-vous d’eux et faites en de même

early morning

Sortir faire son jogging quand les autres dorment encore demande beaucoup de volonté et d’implication, et peut-être un peu de folie.

Mais si on prend l’habitude, on peut tous devenir des lève-tôt.

Alors j’ai fait comme eux. Ces 6 hommes qui se lèvent tous les matins à 4h pour aller suer dehors. Voilà comment ils font :

Rendez-vous les choses faciles !

Nom : Richard Bees

Lieu d’habitation : Fort Langley, British Columbia

Profession : Directeur exécutif chez Rees Family Services

L’alarme de Rees sonne à 3h50, il sort de chez lui à peine quelques minutes plus tard.

S’il est si rapide c’est que ses affaires d’entraînement, son café et son petit-déjeuner sont déjà prêts quand il se réveille. Même ses chaussettes et sa machine à café sont déjà prêtes. L’avantage c’est que Rees ne doit penser à rien.

Plus votre liste de choses à faire le matin est longue, plus vous aurez envi de rester au lit. Alors tout préparer la veille vous empêche de trouver des excuses.

Se souvenir à quel point on se sent grognon quand on rate un entraînement

Nom : Tom Carpenter

Lieu d’habitation : Fort Wayne, Indiana

Profession : Directeur exécutif chez Waste Management et Ironman

Il y’a des millions d’excuses pour ne pas sortir du lit. Vous êtes fatigué, vous avez l’impression qu’il va pleuvoir, vous êtes tout endolorie. Mais posez-vous une question ? Avez-vous déjà regretté un seul de vos entraînements ?

La réponse probable est non. Mais vous regretterez certainement de ne pas y aller. « Si je rate un entraînement je me sens mal ». Si vous pensez à ça, ça vous coupera l’envi de rater un autre entraînement.

Pense à demain

Nom : Joseph Eazor

Lieu d’habitation : Atlanta, Georgia

Profession : Directeur général de Earthlink

Quand Eazor se réveille pour s’entraîner pour la course Ironman de 140.6 miles, il pense aux bienfaits à long terme que ça lui apportera. Il est sûr que cela le rendra plus rapide et plus fort. Mais ça lui permet aussi de rendre ces journées de marathon plus acceptables ! Presque satisfaisantes. Ca lui permet de franchir la ligne d’arrivée avec un sourire et non avec une grimace.

Souvenez-vous du résultat final. De la raison pour laquelle vous vous entraînez. Que ce soit pour jouer avec vos enfants dans le jardin, pour aller, sans honte, torse nu à la plage, ou pour courir un marathon de 5km, pensez à ce que vous ressentirez une fois l’objectif atteint.

Avoir une routine lors du coucher

Nom : Craig Balantyne

Lieu d’habitation : Denver, Colorado et Toronto, Ontario

Profession : Entraîneur chez Turbulence et auteur du livre Turbulence Training

Le sommeil est crucial. Alors pour réussir à se lever tôt le matin c’est quelque chose qu’on commence à préparer la veille. Mettez une alarme 1h avant d’aller au lit et utilisez ces 60 minutes pour vous relaxer. Eteignez la télé et votre portable, préparez votre déjeuner du lendemain ou lisez un livre. L’objectif : Vous détendre avant votre nuit. Si malgré cela vous avez toujours des choses en tête, notez-les pour pouvoir avoir l’esprit libre en vous endormant.

fighter

Pensez à vos adversaires

Nom : John Burk

Lieu d’habitation : Fort Stewart, Georgia

Profession : Enseignant au Fort Stewart noncomissionned officer academy et ancien vétéran de guerre en Irak et en Afghanistan

Burk est un ancien sergent mais ça ne veut pas dire que se lever à 4h du matin est quelque chose de facile pour lui. Alors pour se lever il se souvient d’un ancien dicton qu’il avait l’habitude de se répéter : Vous pouvez être fatigué ou blessé mais il y’a quelqu’un, quelque part qui s’entraîne encore plus dur pour pouvoir vous battre.

A présent l’ancien vétéran se prépare pour une compétition de bodybuilding. « Tout ce que je vois maintenant c’est cette silhouette qui s’entraîne plus dur que moi pouvoir me battre le jour J sur la scène. »

Source : Runner’s world

 

Réagissez