Marathon : comment c’est possible ?

Le marathon c'est aussi dans la tête

Dans le cadre d'un marathon il est important de se préparer mentalement. Quelques astuces.

Marathon du Mont Saint Michel

La question : Je cours le semi marathon en 2h (un fois 1h59, une fois 2h01, ça varie). Jusqu’ici je n’ai fait que cette distance, je cours depuis 5 ans trois fois par semaine et je fais deux à trois semi par an. Je voudrais me challenger sur marathon, idéalement sur le prochain marathon de Paris mais voilà, je sais que je vais mettre autour de 4h30 et je me demande comment on fait pour courir aussi longtemps. Je sais que l’on peut se préparer physiquement mais dans la tête ! Je ne sais pas comment c’est possible de tenir aussi longtemps. Avez-vous des conseils ?

C’est exactement ce que nous disent les «formule 1» du marathon comme les célèbres Dominique Chauvelier et Philippe Rémond qui même en essayant ne savent pas courir un marathon en plus de 3h ! Les athlètes qui courent le marathon en 2h10 sont très souvent très respectueux des « moins doués » comme nous qui passent entre 3h30 et 5h (en marchant à pas plus ou moins rapides on met entre 5h et 6h pour boucler un marathon) sur le bitume pour achever notre Everest. Voici quelques conseils pour aborder sereinement ce challenge :

1)    Oui, c’est à votre portée. Ne vous faîtes pas une montagne du marathon.

2)    Mieux on est préparé et entraîné, moins on souffre et plus c’est facile psychologiquement. La facilité et l’aisance de la première partie de course vous apportera même beaucoup de plaisir si vous avez fait une bonne préparation.

3)    Lors de votre préparation, les sorties longues, chaque semaine, vous préparent mentalement à gérer la durée de l’épreuve. Ces sorties qui évoluent de 1h30 et 2h30/2h45 vont vous donner progressivement un avant-goût de ce qui vous attend.

4)    Le marathon est une école de patience. A tout moment durant la course, il faut accepter d’être ici et maintenant et ne pas chercher à se projeter trop tôt vers l’arrivée.

5)    Il n’y a pas de honte à marcher ou s’arrêter quelques minutes à un ravitaillement.

Il ne vous reste plus qu’à choisir un plan d’entraînement adapté à votre niveau (prenez plutôt un plan premier marathon) !

Ceci provient d’une question posée à notre expert entraînement, Renaud Longuèvre :vous aussi posez votre question à notre expert entraînement

2 réaction à cet article

  1. COMMENT SE PRÉPARER MENTALEMENT AVANT SON 1 MARATHON

    Répondre

Réagissez