Douleur sous le talon droit incompréhensible

jambes

Bonjour
A la suite de la prise d’un antibiotique destiné à lutter contre une infection urinaire, je me retrouve avec une tendinite aux 2 mollets (effet secondaire connu avec cet antibiotique, me dira-t-il plus tard !). Le médecin que je consulte de nouveau me change d’antibiotique. Cette tendinite aux mollets disparaît mais une douleur apparaît sous le talon droit sur la partie arrière du talon.
Je souffre de cette douleur pendant 2 semaines avant d’aller consulter de nouveau. Je fais une radio destinée à voir si ce n’est pas un problème osseux (épine calcanéenne). La radio ne fait rien apparaître et les os et les cartilages sont parfaits. Je vois un podologue qui me fait courir sur un tapis et qui ne voit pas d’origine ergonomique. Il me conseille de reprendre la course progressivement en commençant par une vingtaine de minutes et en augmentant graduellement. Je lui demande si je peux faire les 10 km du 8è. Il ne me l’interdit pas…
Je prends le départ des 10 km du 8è le 1er février. Très grosse douleur durant les trois derniers km de course. Je peux à peine poser le pied droit par terre pendant les 72 heures qui suivent la course.
J’arrête complètement l’entraînement je fais du vélo et de la gym d’entretien. Depuis, cette douleur persiste. Elle s’exprime tantôt sur le talon, tantôt sous la voûte plantaire, tantôt à la cheville. Elle est moins présente mais elle ne disparaît pas.
Le WE dernier, je tente de courir, mais je stoppe au bout d’une centaine de mètres de peur d’aggraver la douleur qui se fait tout de suite plus vive.
Que puis-je faire ?

Merci

Une réponse à la question

  1. Bonjour Ignace,

    Les caractéristiques et le mode de survenue de vos douleurs font en effet penser que vous souffrez au niveau du tendon d’Achille et de l’aponévrose plantaire. Le fait que vos douleurs soient apparues dans les suites d’un traitement pour infection urinaire me fait craindre que ces douleurs tendineuses soient en relation avec les médicaments qui vous ont été prescrits. L

    es antibiotiques de la famille des fluoroquinolones sont souvent prescrits car très efficaces sur les germes qui provoquent les infections des voies urinaires. Malheureusement ces antibiotiques sont agressifs pour les tendons et peuvent déclencher rapidement des tendinopathies voire des ruptures tendineuses.

    La douleur que vous avez ressenti durant les trois derniers kilomètres de votre dernière course et le fait que vous n’ayez pas pu poser le pied pendant trois jours qui ont suivi sont deux éléments qui me font craindre des lésions tendineuses importantes. Votre tendon est-il augmenté de volume ? Existe-il un oedème autour de votre tendon ?

    Voici mes conseils :
    – Arrêtez totalement tous les sports et mettez en décharge votre membre inférieur droit en utilisant des béquilles immédiatement.
    – Refaites rapidement une échographie pour éliminer une rupture partielle ou totale des tendons atteints.

    Je suis réellement désolé de vous inquiéter mais en cas de douleurs dans les semaines qui suivent la prise d’un traitement antibiotique de la famille des fluoroquinolones, les risques de lésions tendineuses importantes sont réels.
    Tenez-nous au courant

    Cordialement

    Répondre
    • Bonjour,
      Merci pour cette réponse. Il se trouve que la douleur s’est beaucoup atténuée ces derniers jours et qu’elle est localisée sous la voûte plantaire (il fait dire que j’ai un pied plutôt creux…).
      Les tendons sont normaux et ils ne sont pas du tout ni enflés ni douloureux. En fait, si je ne voulais pas courir, je pourrai vivre normalement en supportant ce qui est – dans la vie quotidienne – une petite gêne.
      Mon souci, c’est que je ne veux pas me remettre à courir au risque d’aggraver la situation. Je vais surveiller la douleur encore une semaine et, si elle ne disparaît pas (ça fera quatre semaines d’interruption), je ferai une échographie. Que pensez-vous ?
      Excellente journée.

      Répondre
  2. Parfait
    Vous me semblez accepter d’être patient. C’est le mieux.
    Bon courage.

    Répondre
  3. Bonjour
    Il l y a 4 ans en voyage à Londres, la douleur dans le mollet s’installe au point que je peux à peine marcher.
    Je consulte , échographie , rien.
    Durant deux mois je me traîne . Entre temps il faut que je fasse dévitaliser une dent qui fait des siennes.
    3 jours plus tard la douleur a disparu!
    Et là je me souviens d’une tendinite de presque 2 ans disparue une semaine après l’extraction d’une dent non douloureuse mais nécrosée.
    L’an passé, même problème résolu.
    Il y a 15 jour j’ai fait soigner une dent indolore maisnécrosée sous l’amalgame.
    Résultat, la tendinite du coude qui me pourrissait la vie a presque disparu.
    Mon dentiste me dit qu’il voit ce phénomène assez souvent.
    Ma kiné étonnée par cette histoire en a parlé a une patiente qui souffre depuis 2 ans .
    Et ça a marché.
    Donc en ce moment on s’active avec mon dentiste a trouver la dent qui provoquerait mon aponevrosite..
    C’est en consultant des forum que j’ai trouvé cette particularité.
    Bonne chance

    Répondre

Réagissez