Quelle est l’utilité des boissons enrichies en protéines ?

Dans de nombreuses boissons dites de l'effort, on retrouve des protéines. Mais est-ce bien utile ?

apurna boisson

Les besoins en protéines chez le sportif
De façon consensuelle, on admet que chez le sportif, les besoins en protéines sont supérieurs à ceux d’une personne non sportive. On tient compte généralement de la spécificité individuelle, de la discipline pratiquée, pour déterminer la quantité de protéines à consommer au quotidien. Les acides aminés qui composent les protéines ont en effet un impact sur l’entretien musculaire, le maintien de la performance, c’est-à-dire la force et l’endurance, la récupération et la régénération de la masse maigre après une épreuve particulièrement traumatisante pour la structure musculaire. Durant l’exercice toutefois, l’utilité des protéines ne fait pas l’unanimité dans la communauté scientifique. Il n’y aurait aucun bénéfice à en consommer durant l’effort.

Acides aminés et boissons énergétiques
Cependant, la majorité des boissons énergétiques destinées aux sportifs de grande endurance contiennent des protéines. Les arguments invoqués sont entre autres, l’allongement du seuil d’endurance, avec une perception de la fatigue diminuée au niveau cérébral. En outre, les protéines en l’absence de ressources énergétiques glucidiques jouent le rôle de carburant de l’effort. On considère que leur ajout dans une boisson limite ce rôle énergétique. Elles atténuent également l’apparition des œdèmes post effort dus à la dégradation des fibres musculaires. Les bénéfices invoqués sont basés sur des études effectuées sur de grandes épreuves d’endurance. Il en ressort qu’en ultra marathon, la présence de protéines et principalement celle des BCAA (leucine, isoleucine et valine), s’avère nécessaire au cours de l’effort bien que le débat fasse toujours l’objet d’une absence de consensus.

3 réaction à cet article

  1. Remarques très intéressantes, par ailleurs cette ingestion de protéines ne risque-elle pas d’accentuer l’acidification de l’organisme (déjà mis à l’épreuve pas l’effort) ?

    Merci

    Répondre
  2. Bonjour

    L’équilibre acido-basique, au vu de toutes vos questions semble être un sujet de questionnement qui j’espère ne masque pas un problème de santé (antécédents de blessures ou blessure actuelle ?). Auquel cas, chère Arielle, je vous invite à consulter votre médecin du sport pour un bilan généralisé. Dans l’immédiat, je complète mes réponses précédentes. (voir aussi http://www.lepape-info.com/nutrition/sporteus-la-nouvelle-boisson-apres-leffort/#comment-32157)

    Quoique vous fassiez comme exercice, vous perturbez toujours le pH plasmatique mais la concentration en acidité est en contrepartie si finement régulée, que vous déclenchez des systèmes tampons propres à l’organisme, simplement pour rester en étroite corrélation avec le maintien de la vie. Ce que vous prendrez durant l’effort, en revanche, vous aidera à limiter les pertes énergétiques et protidiques mais c’est lors de la récupération qu’il vous faudra être particulièrement active pour restaurer les déséquilibres chimiques et physiologiques, la balance azotée (équilibre entre dégradation et synthèse protéique) et les stocks de glycogène.

    Si vous les tolérez, vous pouvez opter pour des produits laitiers pour votre récupération qui contient de fait les acides aminés essentiels, chefs de file de l’anabolisme protéique après l’effort, et qui présente des propriétés alcalines pour aider au rétablissement de l’équilibre acido-basique. Vous pouvez également reprendre ce qui était conseillé auparavant, une alimentation ovo-lacto-végétarienne (ex : œuf, yaourt, fruits) pour récupérer de votre fatigue ou autre boisson et aliments de récupération du marché des produits de l’effort.

    Mais sachez que de lui-même avec ses propres systèmes tampons, l’organisme va précéder vos apports alimentaires dans ce besoin vital d’équilibre acido-basique, malmené avec la pratique du sport. Le sang dans un premier temps puis les poumons et les reins vont produire les ions bicarbonates nécessaires pour vous permettre de récupérer au plus vite. L’hydratation, l’apport d’électrolytes (minéraux), puis d’oligo-éléments, vitamines et antioxydants, de glucides, de protéines sont également des adjuvants efficaces et essentiels pour accélérer la récupération métabolique.

    A bientôt

    Répondre
  3. La meilleure façon de lutter contre l’acidité, en post effort est plus les légumes que le lait; si on en croit l’indice PRAL…

    Répondre

Réagissez