Quel repas de midi la veille d’un 100 km ?

Féculents et desserts sucrés

Vous prenez le départ d'un 100 kilomètres ? Ne mangez pas n'importe quoi à midi la veille de ce rendez-vous... Suivez les conseils de Dominique Poulain, diététicienne.

Tarte aux pommes

Les « 100 bornes » sont des épreuves prestigieuses qui exigent des mois d’entraînement. Les derniers repas avant le jour J doivent être abordés avec autant d’efficacité, car c’est aussi là que se joue votre épreuve, et quel que que soit votre objectif sportif.

Des conseils de base pour le déjeuner

  • Augmenter vos assiettes de féculents tout en veillant à conserver une digestion facile (pain, pâtes, riz, semoule, céréales diverses,…). Ils peuvent se placer dès l’entrée (salade de pommes de terre, potage au vermicelle,…), et en accompagnement du plat de viande ou de poisson. Ces apports de sucres ne sont pas futiles, ils sont indispensables pour renflouer toutes vos réserves glucidiques qui fondront comme neige au soleil au fil des kilomètres.
  • Terminer votre repas par des desserts sucrés (yaourts aromatisés, ou avec cuillerées de sucre, de miel,… tarte aux fruits, compote sucrée, biscuits secs…)
  • Choisissez des aliments connus, classiques, qui rassurent et assurent des saveurs réconfortantes. On ne teste pas de recettes compliquées qui risquent de ne pas passer.
  • Ne quittez pas votre bouteille d’eau. Ce déjeuner est un bon moment pour penser à s’hydrater.

Silence, on mange !

Essayez de manger installé à table, dans le calme. Prenez le temps d’apprécier votre déjeuner et de mâcher avant d’avaler à la va-vite.  Apprenez que la bonne digestion commence dès la bouche (notamment les sucres).

Réagissez