Protéines et musculation, le duo infernal ?

Une bonne alimentation suffit, les protéines sont bien souvent superflues.

Musculation

A l’insu de votre plein gré

Avant de rêver devant les photos de culturistes aux muscles surdimensionnés, de vous lancer à corps perdu à courir les haltères et les poudres de protéines, soyez critique vis-à-vis des publicités encourageant la prise de protéines. Certaines sont associées à des substances délétères pour l’organisme.

Les besoins particuliers.

A raison d’au moins 1 à 2h/j, 4 à 5 jours/semaine, les apports nutritionnels quotidiens sont estimés à 1.3 et 1.5 gr de protéines par kilo de poids corporel*. La majorité des sportifs, correctement nourrie, couvre largement ces chiffres. Le recours aux poudres de protéines est tout à fait inutile. Si vous doutez de vos apports, faites le point avec un diététicien du sport!

Dans le cas très précis des culturistes «élites» un petit plus peut provenir des suppléments sous forme de protéines de bonne qualité, sur une durée inférieure à 6 mois par an.

Comment assurer les sources de protéines: la diversité alimentaire

Les choix de protéines alimentaires sont variés: viande, poisson, œuf, produit laitier, céréale, légume sec. N’oubliez pas de bien vous hydrater. L’utilisation des protéines par votre organisme engendre des déchets (urée, ammoniaque) dont il faut absolument se débarrasser.

*«Apport en Protéines : Consommation, Qualité, Besoins et Recommandations». Afssa. 2007

3 réaction à cet article

  1. Apres courir je bois toujours un verre de lait avec de Nesquick+ (7,4g) et je mange un oeuf au plat (13,5g (*)) pour recuperer les muscles… Bonne idée ou à revoir? (* http://www.voedingswaardetabel.nl/voedingswaarde/voedingsmiddel/?id=269)

    Répondre
  2. Si la fin de l’entrainement (effort très long ou intensif) est éloignée du repas suivant, une récupération nutritionnelle est indiquée. Votre attention doit se porter sur des collations qui associent une prise hydrique, des glucides, du sodium et des protéines de bonne qualité.
    Le verre de lait chocolaté accompagné de biscuits ou pain confiturés est un bon compromis.
    Quant à l’œuf, vous le mangerez au plat au déjeuner ou au diner pour compléter l’apport protéique!
    Bons entrainements !

    Répondre

Réagissez