Le bon usage des gels

Gels et marathon, un bon duo ?

Faut-il prendre des gels durant un marathon si oui combien, quand, comment?

gel

Faut-il prendre des gels durant un marathon si oui combien, quand, comment?

Pendant une longue épreuve, un apport glucidique régulier est essentiel pour garder forme et vigilance. Les gels, produits diététiques de l’effort, sont de plus en plus prisés dans le monde de la course à pied. Faciles à transporter, leur aide est précieuse car ils renferment, sous un faible volume, une énergie importante.

Le bon usage des gels
Les gels apportent des glucides. Mais, il est indispensable de boire de l’eau pour faciliter le passage de ces sucres dans le circuit sanguin. Si vous ne buvez pas en conséquence, vous risquez la déshydratation et de fortes douleurs digestives.
Tous les 5 kms environ, au niveau de chaque ravitaillement, dégoupillez un gel, avalez une bonne moitié du contenu et attrapez une bouteille d’eau au passage. Il faudra avaler l’équivalent d’au moins 200 ml de boisson. En tout : 500 ml à 700 ml d’eau par heure.

A tester avant le jour J
Les fabricants nous offrent une grande diversité de produits, jouant sur les saveurs, les textures, les emballages attractifs, les formules chocs. En dépit des apparences, pour des efforts inférieurs à 4-5 heures, inutile d’acheter les packs spécifiques avec le gel pour le 5ème km, puis l’autre gel pour le 10è…. Un même gel, bien formulé, peut vous convenir jusqu’au bout de la course.

Testez, goutez avant de vous lancer sur votre marathon.

Ceci provient d’une question posée à notre expert nutrition, Dominique Poulain : Vous aussi, posez votre question à notre expert nutrition

3 réaction à cet article

  1. les gels…….peuvent ils etre une solution à un souci d hydratation. Malgré mes précautions, j en souffre. La solution ne serait elle pas gels + camelbag, et je me pose cette question car marathon à Athenes cette année……

    merci !

    Répondre
    • Personnellement,j’use des gels depuis leur apparition dans notre petit monde du grand fond et ils ne m’ont jamais trahi,sur toutes les distances effectuées,de 42 kms à 333 kms,et il y a un an le 82 kms du MDS,qui est la quatrième étape,avec des gels de différentes marques sans aucun problème,biens répartis sur la durée de course .

      Répondre
  2. «Les gels glucidiques de l’effort offrent un renfort glucidique pendant vos courses, mais il est impératif de les diluer sous peine de souffrir de désordres digestifs. En cas de forte chaleur, il faut bien s’hydrater. Cela empêche l’hyperthermie et la déshydratation.

    Par précaution hydrique, le sac à dos avec poche à eau est une bonne solution (à tester à l’entraînement) pour boire régulièrement en petite quantité (quelques gorgées toutes les 10 minutes) et surtout avant d’avoir soif. Si vous optez pour les poudres glucidiques de l’effort à diluer, ne vous trompez pas dans les dosages!

    PS: Avec les fortes chaleurs du moment, il est important de boire, même à l’entrainement »

    Dominique POULAIN. Diététicienne nutritionniste

    Répondre

Réagissez