La gelée royale a-t-elle des effets bénéfiques sur la performance ?

On lui prête énormément de vertus. La gelée royale réduirait la fatigue, le stress, renforcerait l'immunité.... Mais qu'en est-il vraiment ? Et surtout, est-ce que sa prise permettrait d'améliorer ses performances sportives. La réponse de notre diététicienne.

Gelée royale

La gelée royale est un produit de la ruche. Réservée à la reine, on explique la taille et la durée de vie de cette dernière par des facteurs de croissance et anti vieillissement présents dans la gelée royale  -5 ans en moyenne pour une reine contre 45 jours chez les autres abeilles. D’une texture fluide et laiteuse, très riche en éléments nutritifs, elle est aussi une grande source de vitamine B5 qui favorise la cicatrisation, de vitamines B1, B2, B6, vitamines très impliquées dans le métabolisme énergétique. Chez l’homme, la gelée royale est utilisée généralement comme stimulant ou fortifiant pour le système immunitaire, ou encore pour lutter contre une fatigue chronique.

Peut-elle améliorer les performances sur un marathon ? Pas de miracle à attendre de ce côté-là. C’est le travail à l’entraînement qui portera ses fruits. Et une alimentation équilibrée, comprenant hydratation et nutriments adaptés pour le rendement énergétique attendu de vos séances (glucides pour l’énergie, protéines pour entretenir et reconstruire,  Acides Gras Essentiels dont oméga 3 : poissons gras et huile de colza ou noix, légumes et fruits pour l’apport en eau, vitamines, minéraux et antioxydants).

Une pratique sportive intense comme la préparation d’un marathon qui s’articule autour de plusieurs phases, avec des périodes de charge (volume pour le foncier), de VMA (travail qualitatif) crée un stress oxydatif et favorise la production de radicaux libres qui affaiblissent les défenses immunitaires. La gelée royale peut être prise si vous le désirez en accompagnement de votre préparation. Elle présente une activité anti-inflammatoire et antifatigue reconnue. Attention toutefois aux réactions de type allergique si vous avez déjà réagi au pollen, ou au venin d’abeille.

Dernier conseil : soyez attentif à votre forme au quotidien, ne négligez ni la récupération ni votre hydratation, le système immunitaire peut s’en retrouver momentanément affaibli.

Réagissez