Eviter la fringale après une séance de fractionné ?

Quel sportif n’a pas souffert de fringales, de « coups de pompe » après sa séance de fractionné ? Suivez les conseils de notre diététicienne Dominique Poulain pour y remédier.

Fromage blanc, yaourt

Une question essentielle d’abord : qu’est-ce qu’une fringale ?

Attention message d’alerte

Une fringale est une sensation de faim intense, pressante, irrépressible qui apparaît lorsque le sportif ne s’est pas alimenté correctement avant ou pendant son effort, par oubli ou par excès d’assurance. Cette fringale est le signe extérieur d’une chute brutale de sucre dans le sang (hypoglycémie). Si le taux descend en-dessous de 0.5 g/litre, tête cotonneuse, jambes coupées, le sportif ressent un état de faiblesse extrême.

Après un effort très soutenu, il faut manger : c’est impératif

Dans l’heure qui suit l’effort, il faut apporter les éléments indispensables à une bonne récupération. Il faut aider l’organisme à remettre de l’ordre à tous les niveaux :

  • des glucides pour compléter les réserves énergétiques
  • un peu de protéines si l’effort a beaucoup sollicité les fibres musculaires
  • de l’eau pour réhydrater
  • du sel si la transpiration a été importante

En pratique, on peut faire simple mais bien

Après un bon verre d’eau (Vichy, Quézac, Badoit… ou eau plate)

  • Un lait-fraise ou lait chocolaté, quelques biscuits secs
  • Un fromage blanc 20% + un fruit (frais, ou salade de fruits, ou compote)
  • Un yaourt, pain et un peu de confiture
  • Une briquette de lait aromatisé + gâteau confituré

Réagissez