Substance reconnue pour améliorer la performance sportive, la caféine a pendant un temps été considérée comme un produit dopant. Aujourd'hui, elle ne l'est plus. Le point avec Corinne Peirano, diététicienne-nutritionniste.

café

Comment ça marche ?

La caféine est un puissant alcaloïde, comme la cocaïne et la nicotine. Elle présente des propriétés pharmacologiques : psychotrope et psychoactive, c’est-à dire qu’elle stimule les systèmes nerveux et cardio-vasculaire. Elle a cette particularité de stimuler l’éveil en bloquant les récepteurs de l’adénosine, messager chimique à l’origine du sommeil . En augmentant la vigilance et la performance sur la durée, en accélérant le temps de réactivité, elle est particulièrement prisée dans les sports de combats, mécaniques et d’endurance. D’où la surveillance particulière de la part de l’AMA*. Mais pas de miracle, elle n’a aucun effet sur les performances motrices : ce n’est pas parce que l’on prend un gel contenant de la caféine que l’on va courir plus vite !

Effets secondaires

Présente dans de nombreux produits destinés aux sportifs, en association parfois avec du guarana (qui en contient déjà), la caféine a des effets secondaires auxquels certains sportifs sont plus ou moins sensibles : nausées, vomissements, tremblements, tachycardie, effets diurétiques et d’accélération de la motricité intestinale. Comme la caféine peut s’absorber sous forme de gélules avant l’effort, les effets peuvent augmenter avec la dose ingérée et amplifier une déshydratation. Elle favorise en outre les allergies et a des conséquences directes sur les vitamines C, B1 et B6 (essentielles pour le métabolisme énergétique à l’effort).

Pour des raisons de santé, limitez-vous à 400 mg/jour soit 8 à 10 expressos (3 cl) au maximum et surtout n’en buvez pas à la suite avant l’effort ! Sachant que la substance met 30 à 45 minutes avant d’agir, tenez compte de la demi-vie, qui est de quatre à six heures, soit la durée pour éliminer la moitié de la caféine ingérée …

*AMA : Agence Mondiale Antidopage

5 réaction à cet article

  1. Pas tout compris

    Pour des raisons de santé, limitez-vous à 400 mg/jour soit 8 à 10 expressos (3 cl) au maximum et surtout n’en buvez pas à la suite avant l’effort ! Sachant que la substance met 30 à 45 minutes avant d’agir, tenez compte de la demi-vie, qui est de quatre à six heures, soit la durée pour éliminer la moitié de la caféine ingérée …

    ?

    Répondre
  2. 8 à 10 expressos soit 400 mg de caféine, cela représente la consommation moyenne des personnes accros à leur dose de caféine quotidienne.
    C’est aussi une dose que l’on retrouve dans la prise de caféine en tant qu’aide ergogénique.
    Ce n’est pas ce que je recommande, surtout pas avant l’effort au vu des effets secondaires.
    Quant aux doses présentes dans les gels et boissons, elles sont inférieures équivalentes parfois à un expresso…

    CP

    Répondre
  3. Explications complémentaires, il faut en moyenne 4 à 6 heures pour éliminer la moitié de la quantité de caféine absorbée..

    Répondre
  4. Certaines expérimentations, ont montré que la caféine augmentait les capacités d’endurance; probablement en épargnant le glycogène par une meilleure Beta-stimulation. Pas de miracle cependant. Il y a certainement beaucoup de marketing, dans l’ajout de caféine aux produits diététiques sportifs. Rares sont les produits qui améliorent vraiment les performances comme l’EPO ou les anabolisants; mais là, il s’agit de dopage.

    Répondre
  5. Bonjour Trape,
    Je suis d’accord avec votre commentaire. Y compris pour la Beta oxydation (hélice de Lynen).
    CP

    Répondre

Réagissez