Le test de la Lampe Tikka R+

Delphine Gosselin, traileuse a testé la Lampe Tikka R+. Son retour d'expérience.

Petzl Lampe Tikka R+

Delphine Gosselin

41 ans

Assistante dans une entreprise du bâtiment

Taille : 1m68

Poids : 55 kg

Pratique du running depuis 12 ans environ, le trail depuis 2 ans et l’ultra depuis 1 an.

Chronos 

Marathon: 4h21 – semi-marathon : 1h51 – 10 km : 51mn
Finisheuse trail de bourbon 2015

Conditions du test

J’ai effectué quelques sorties en entrainement sur route, chemin et piste cyclable ainsi qu’en course  sur le trail de bourbon.

Le test

Petzl Lampe Tikka R+Au déballage je la trouve très simple et jolie, pas tape à l’oeil malgré la touche de couleur orangé…Trés fine, elle ne donne pas l’impression d’avoir un spot sur la tête…

Assez légère (111 g avec la batterie), dés les 1ères foulées elle se fait facilement oublier et son bandeau élastique réglable est confortable, grâce notamment à la partie légèrement molletonnée au niveau du front. Le maintien est bon.

L’utilisation est assez simple, elle dispose uniquement de 2 boutons: un sur le côté qui permet de sélectionner l’éclairage constant ou l’éclairage dit « intelligent » (lampe rouge) et un second sur le dessus pour choisir la puissance (max autonomie, standart ou puissance maxi).

Testée lors d’une sortie route et chemin, je me suis vite aperçue des limites de l’éclairage dit « intelligent » qui s’adapte à la luminosité. En effet, lorsqu’un coureur est devant vous, ou un arbre ou encore une voiture, la densité diminue automatiquement et vous voyez moins efficacement où vous mettez les pieds. Attention donc au risque d’entorse et de chute.

Testée également sur piste cyclable je n’ai pas eu ce problème.

La puissance de 7 à 170 lumens, selon si vous choisissez l’éclairage constant ou l’éclairage « intelligent », m’a paru suffisant sur piste et en ville. Par contre, sur des chemins non éclairés ou en montagne celle ci est trés insuffisante. Ce qui m’a amené à ne pas utiliser cette frontale en éclairage prinicipal sur le grand raid Réunion mais en éclairage de secours autour de la taille.

Pendant le trail de Bourbon, au bout de 6h d’utilisation en puissance max, la luminosité a commencé à faiblir.

Conclusions

La lampe PETZL TIKKA R+ est pour moi parfaite pour des sorties courtes ou trails moyennes distances. Attention à bien choisir le mode d’éclairage, celui dit « intelligent » est pour moi inutile. De plus l’autonomie est moins grande en choisissant ce mode d’éclairage. Il existe dans le commerce un boitier piles qui peut remplacer la batterie Li-ion rechargeable. Difficile d’emmener son ordi pour recharger sa frontale USB. Ce boitier piles rendra la frontale plus légère et permettra de faire des sorties et des courses plus longues. La batterie est surtout pratique pour des sorties plus courtes où l’on ne se posera pas la question de l’autonomie.

La fiche de la Petzl Tikka R+

  • Autonomie maximale de 12h / Portée max : 3h30 d’autonomie
  • Poids : 115g
  • Technologie : REACTIVE LIGHTING ou CONSTANT LIGHTING
  • Type de faisceau : mixte
  • Alimentation : batterie rechargeable Lithium-Ion 1800 mAh (fournie)
  • Temps de charge : 4,5h
  • Compatibilité piles : alcalines, lithium et Ni-MH grâce au boîtier piles (non fourni)
  • Étanchéité : IP X4 (résistant à l’eau)
  • Certification(s) : CE
  • Garantie : lampe : 3 ans, batterie rechargeable : 1 an (ou 300 cycles de charge)

3 niveaux d’éclairage disponibles

  • MAX POWER : priorité à la puissance,
  • STANDARD : équilibre puissance/autonomie,
  • MAX AUTONOMY : priorité à l’autonomie.

Pour rappel :
Tikka R+ : Portée de 2 à 65 mètres et puissance de 170 Lumens
Tikka RXP : Portée de 2 à 110 mètres et puissance de 215 Lumens
Batterie: Identique sur les deux modèles : 1800 mAh

Retrouvez toutes les lampes frontales sur lepape.com

Quelques photos

1 réaction à cet article

  1. Bonjour,

    Je possède cette lampe depuis quelques semaines, je l’utilise principalement sur sentier (forêts, bois, route, voir aux abords de champs – bien souvent très brumeux) et j’en suis ravi! Je pense que certaines critiques dans l’article relèvent plus d’une mauvaise « compréhension » du produit:
    – le mode intelligent consomme évidemment moins que le mode constant pour une distance d’éclairage équivalente (comme indiqué sur le site de Petzl)! Je n’utilise d’ailleurs que le mode intelligent que je trouve très réactif pour s’adapter à la distance devant le coureur (évidemment qu’une voiture qui arrive plein feu allumés en face de vous peut perturber un peu le capteur cependant…)
    – je reste tout le temps sur le mode intelligent/max d’autonomie et je n’ai jamais eu l’impression de manquer d’éclairage, quelque soit le sentier escarpé où je me trouvais. En comparaison de mon ancienne lampe (Black Diamond d’entrée de gamme) j’ai même parfois presque l’impression d’en avoir trop ;-) En ville l’obscurité est bien souvent toute relative, même à 5h du matin, et la plupart du temps, je ne vois même pas l’intérêt d’allumer une lampe frontale…
    – de plus concernant la batterie et l’autonomie, j’en suis très satisfait également. 12h en mode intelligent/max d’autonomie me parait loin d’être ridicule et cela suffit pour beaucoup de courses. Pour des ultras qui dépassent cette durée, il est possible d’acheter une ou deux ou plus de batteries additionnelles qui seront très facile à prendre dans un sac. L’argument du poids me parait justifiable… Et on ne peut donc que se réjouir qu’il existe en plus la possibilité de remplacer le boitier de batterie par un boitier à piles!
    – enfin le câble de recharge est effectivement USB mais rien n’empêche de le brancher sur secteur à l’aide d’un adaptateur USB/secteur que l’on trouve dans n’importe quelle grande surface. Il est donc tout à fait possible de recharger la batterie de sa lampe en ayant accès à une simple prise secteur.

    Répondre

Réagissez