Bien choisir son équipement pour un entraînement trail

La sécurité avant tout

On ne peut pas toujours se contenter d'une paire de chaussures pour partir s'entraîner. En trail, notamment, Sébastien Chaigneau vous donne quelques précieux conseils pour votre équipement lors de vos séances d'entraînement.

Coureuse trail

Les textiles, chaussures et autres matériels utilisés lors de vos sorties d’entraînement doivent être adaptés aux conditions (terrain et météo) que vous pensez rencontrer. Il existe non pas une tenue idéale mais plutôt des tenues susceptibles d’être utilisées pour la même sortie.

Vous devez juste vous fixer des bases dès le départ et vous poser certaines questions : fait-il beau ou mauvais temps ? Vais-je courir deux heures ou 45 minutes ? Est-ce que je pars sur un parcours technique ou sur un parcours très roulant pour faire du fractionné ?

Ces questions vous vous permettre de choisir votre tenue.

Si vous partez pour une séance de fractionné, vous rechercherez une tenue plutôt légère avec chaussures « light » et porte-gourde. Il y a peu de chance que vous ayez besoin d’un litre de boisson, de votre veste de pluie en membrane ainsi que de votre sifflet et de votre couverture de survie. Même si vous effectuez votre séance en plein hiver par temps froid, vous partirez avec le même matériel. Vous serez simplement un peu plus couvert au départ.

Les choses sont différentes si vous partez sur de la rando course et en milieu éloigné de toute civilisation (même si dans nos contrées on n’est jamais trop éloigné…). Ce jour-là, il ne faut pas vous tromper dans le choix de votre matériel. En effet, une petite erreur peut compromettre la qualité de votre sortie. En même temps, c’est dans ces moments-là que l’on apprend et que l’on se forge un caractère de battant !
Pour les sorties longues, vous devez penser à beaucoup d’éléments. C’est aussi le moment idéal pour tester ou mettre en application des choses remarquées au fil de vos lectures ou auprès d’un ami de course lors d’une épreuve.
Lors de la préparation de votre sac, ne négligez surtout pas les moyens de vous protéger, type veste, pantalon et autres textiles. Comme vous n’êtes pas en compétition, si vous prenez trop de matériel ce n’est pas très grave, c’est une expérience supplémentaire. Prenez aussi de quoi manger et boire correctement, car un coup de fringale au fin fond de la colline peut vite se transformer en long moment de solitude. C’est aussi l’occasion de tester votre sac et son chargement. (Lire aussi Bien préparer son sac de coursetrail, comment choisir son sac à dosproblèmes de frottements avec son sac à dos, quelles solutions ?)

Vous devez également avoir de quoi vous procurer les premiers soins suite à une écorchure basique ou de quoi vous signaler en cas de blessure plus grave. Evidemment, si vous partez dans un endroit où votre téléphone portable capte, c’est l’idéal pour appeler les secours. Mais avant de partir, mieux vaut prévenir vos proches de votre parcours, et du temps que vous pensez mettre pour l’effectuer. Pensez aussi qu’en cas de blessure dans un endroit où il n’y a pas de réseau, le simple fait d’avoir votre téléphone portable sur vous, allumé, peut permettre de vous localiser. Tout cela grâce à votre puce téléphonique. J’insiste vraiment sur les points de sécurité, plus que sur les textiles à utiliser…

En conclusion, vous devez donc adapter votre équipement aux conditions climatiques, et au contenu de votre séance. Souvenez-vous qu’il est préférable d’emmener trop de choses plutôt que de se retrouver en galère… Un peu d’argent peut aussi être utile.

Il résumé n’existe qu’une seule règle : la prudence.

Réagissez