Cyclisme : Vers un entraînement durable

Progresser en cyclisme est un travail de longue haleine, un type d’investissement qui n’est pas toujours valorisé dans notre société actuelle. A travers cet article nous vous invitons donc à construire un modèle d’entraînement efficace sur la durée et que l’on pourrait qualifier de « durable ».

cyclisme

Le lièvre et la tortue

 

En cyclisme l’avantage va à la tortue. En effet, toutes les grandes performances dans ce sport sont le fruit d’un labeur quotidien sur plusieurs années (souvent plus de 10 années rythmées par un entraînement structuré). Et même si vous ne visez pas le très haut niveau il vous faudra du temps et de la patiente pour développer vos habiletés. 

 

 

Méfiez-vous des formules magiques

 

Pourtant, partout sur internet nous voyons fleurir des formules d’entraînement « révolutionnaires » ou des programmes qui promettent une progression rapide. Bien sûr il n’est jamais exclu que votre progression puisse s’accélérer d’un coup sur une période donnée. Mais encore une fois, les plus grandes évolutions se construisent sur le long terme et à travers un travail régulier. 

 

En outre il faut être très prudent avec les changements de charges brusques. Augmenter la difficulté de l’entraînement de manière importante peut amener à passer rapidement un cap mais peut aussi, à moyen terme, être la cause de syndromes de surmenage. On peut faire ici le parallèle avec ces régimes alimentaires qui font rapidement maigrir mais qui entraînent quasiment systématiquement une prise de poids à terme.  

 

 

Un modèle d’entraînement durable

 

L’objectif serait donc, selon cette approche, de construire un modèle de performance qui puisse durer dans le temps avec un rapport coûts/bénéfices avantageux. Pour y arriver quelques conseils :

 

Lisser son entraînement. Eviter les écarts trop importants dans les charges d’entraînement. Faire le « yoyo » peut rapidement être épuisant pour l’organisme. 

 

Être à l’écoute de soi. Cela vous évitera de nombreuses déconvenues. Vos ressentis et vos intuitions sont d’excellentes balises pour tracer la route de votre préparation.

 

S’adapter et être prêt à s’adapter. Le plan ne se passera jamais exactement comme prévu. Un programme d’entraînement efficace est un programme qui évolue et s’adapte aux circonstances et à la condition du moment.

 

Se faire plaisir. Bien sûr que la notion de plaisir doit rester centrale dans votre pratique ! L’épanouissement dans l’activité est une condition nécessaire pour un entraînement durable et efficace.  

 

La séance de moins. Ne forcez pas les choses et préférez une séance à basse intensité (ou de récupération) lorsque vous sentez que votre entraînement intensif pourrait être l’entraînement de trop.  

 

Faire évoluer son modèle progressivement. Une fois que vous avez trouvé un modèle qui vous correspond gardez le et améliorez le saison après saison, par petites touches. 

 

Fixer des objectifs de progression à moyen et long terme. Ne vous attachez pas trop aux résultats et concentrez-vous sur l’évolutions de vos qualités (physiques, psychologiques, techniques, tactiques).

 

 

 Ainsi, progressivement mais sûrement, vous vous rapprocherez de votre potentiel maximal.

 

Réagissez