Triathlon : Pierre le Corre 8ème du Test Event de Tokyo

François-Xavier de Chateaufort

Comme la veille pour les filles, les garçons n'ont pas été épargnés par les conditions météo éprouvantes lors du Test Event de Tokyo ce vendredi. Le Canadien Tyler Mislawchuk l'a emporté, le premier Français Pierre le Corre s'est offert au forceps une belle 8ème place.

Pierre le Corre 8ème du Test Event de Tokyo (crédit : Fédération Française de triathlon)
Pierre le Corre 8ème du Test Event de Tokyo (crédit : Fédération Française de triathlon)

Ambiance lourde et pesante sur le ponton de départ à 7h30 du matin. La pluie tombée peu avant, la température de 29 degrés avec un ciel plombé laisse présager des conditions de course difficiles pour les 67 concurrents en lice. Parmi eux, les Français Pierre Le Corre, Léo Bergère et Dorian Coninx.

 

Dans l’eau également à 29 degrés de l’Odaiba Bay, la natation met à l’épreuve d’entrée les organismes. Pierre Le Corre parvient à s’accrocher dans le groupe de tête, quelques secondes devant Dorian Coninx, Léo Bergère rapidement en difficulté prend du retard. À la sortie de la natation, c’est le Sud-Africain Henri Schoeman qui prend la tête, Pierre Le Corre sort 8ème à une dizaine de secondes, Dorian Coninx suit 10 secondes derrière, Léo Bergère lui compte plus d’une minute de retard sur le leader.

 

A vélo, le vent qui s’est levé et le sol mouillé sont des difficultés supplémentaire pour les concurrents et les cartes se redistribuent assez rapidement. Pierre et Dorian se placent correctement dans le groupe de tête composé de 21 athlètes, Léo prend le wagon qui suit une trentaine de secondes derrière. Pierre s’accroche à l’avant et prend même le relais pour mener la course. Dorian Coninx a plus de mal à l’arrière du groupe alors que le rythme accélère avec une attaque de l’Allemand Jonas Schomburg qui prend une quinzaine de secondes d’avance sur ses poursuivants. Léo en retard après la natation, fournit de gros efforts pour recoller assez rapidement au groupe de tête qui s’étoffe et compte 39 athlètes dont Schomburg qui s’est fait rattrapé après une dizaine de kilomètres.

Dorian Coninx mal placé à l’arrière dans ce grand groupe est gêné par une chute en plein demi-tour du Slovaque Richard Varga. Le Français retardé se retrouve enfermé dans un groupe de 3 et ne parvient pas à revenir. Il finit par abandonner. En revanche tout se passe bien pour Léo Bergère qui réalise une incroyable performance à vélo en bouclant le parcours en 58’43’’, 3ème meilleur chrono de la course. Il ressort de la T2 au coude à coude avec son compatriote Pierre Le Corre.

 

Les 10 km de course à pied sont décisifs alors que l’air est suffocant. Léo Bergère part au ralenti et perd de plus en plus de terrain. Devant le groupe de tête se disloque au fil des kilomètres et un trio prend les commandes : Hayden Wilde (Nzl), Tyler Mislawchuk (Can) et Casper Stornes (Nor). Ils maintiennent un rythme trop soutenu pour Pierre Le Corre qui s’accroche tout de même et finit par se retrouver tout seul avec une trentaine de seconde de retard mais toujours dans le top 10.

Au terme d’un incroyable finish au sprint, le Canadien Tyler Mislawchuk remporte la victoire, juste devant le Norvégien Stornes. Hayden Wilde finit 3ème. Pierre le Corre donne tout ce qu’il peut et franchit la ligne d’arrivée en 8ème position, une seconde devant le médaillé de bronze des JO de Rio en 2016 Henri Schoeman et Jonas Schomburg, autre homme fort de cette course. Léo Bergère se contente de la 44ème place.

 

 

Pierre Le Corre (source Fédération Française de triathlon) : « Je suis assez satisfait même si l’objectif était de gagner ou de faire un podium mais les conditions sont extrêmement difficiles. De terminer la course et en plus de finir dans les finalistes, c’est vraiment très bien pour moi aujourd’hui. »

 

Classement:

1. Tyler Mislawchuk (Can)

2. Casper Stornes (Nor)

3. Hayden Wilde (Nzl)

8. Pierre le Corre (Fra) 

44. Léo Bergère (Fra)   

 

 

 

 

 

Réagissez