Marathon : Un week-end historique à toute vitesse !

François-Xavier de Chateaufort

En 1h59'40, le Kenyan Eliud Kipchoge est devenu ce samedi à Vienne (Autriche), le premier homme à courir un marathon en moins de 2 heures. Dimanche, la Kenyanne Brigid Kosgei victorieuse du marathon de Chicago (Etats-Unis) en 2h14'04 a pulvérisé le vieux record du monde de la Britannique Paul Radcliffe établi à Londres en 2003. Affolant, édifiant, renversant.

Source: ineos159challenge.com
Source: ineos159challenge.com

Tout avait été minutieusement préparé, calculé, étudié pour qu’il le fasse et il l’a fait. Eliud Kipchoge est devenu en 1h59’40 le premier coureur de l’histoire à boucler un marathon en moins de 2 heures.

Dans l’allée principale du Parc du Prater à Vienne (Autriche), tout a marché ou plutôt « couru » à merveille pour le champion olympique du marathon. Aidé par 41 meneurs d’allure de renom (55 médailles lors de Jeux Olympiques ou de championnats du Monde à eux tous) qui se relayaient autour de lui par groupe de 7 environ tous les 4 à 5 kilomètres, Eliud Kipchoge a toujours su que son chrono ne serait jamais homologué et que sa performance n’effacerait pas son record du monde (2h01’39 établi à Berlin en 2018).

 

Peu importe, ce samedi, le plus important pour Eliud Kipchoge était de relever le défi, le 1h59 Challenge à l’initiative d’Inéos, le géant britannique de la pétrochimie. A bientôt 35 ans, celui qui est reconnu comme le plus grand marathonien des tous les temps voulait marquer l’histoire, inspirer le monde comme il l’avait annoncé depuis des semaines.      

 

A l’arrivée, Eliud Kipchoge dans les bras de son épouse Grace pouvait savourer son bonheur, son exploit et le partager avec également son entraîneur de toujours l’ancien champion Patrick Sang et tout l’équipe qui l’entoure quasiment au quotidien.

 

Une fois légèrement remis de ses émotions, Eliud Kipchoge n’a pu s’empêcher de déclarer qu’il avait couru sur la Lune pendant 2 heures mais qu’il avait bien remis les pieds sur Terre, peut-être une facon de dire qu’il était prêt à s’attaquer prochainement à de nouveaux challenges.

 

L’autre véritable tour de force du week-end a été réalisé chez les dames aux Etats-Unis et cette fois-ci dans des conditions homologables. En 2h14’04, la Kenyane Brigid Kosgei a remporté pour la 2ème année consécutive le marathon de Chicago en pulvérisant le vieux record du monde de la Britannique Paula Radcliffe (2h15’25 établi à Londres en 2003).  

Brigid Kosgei accompagnée par 2 meneurs d’allure a atomisé son record personnel de plus de 4 minutes et s’est adjugée son second marathon de l’année après celui de Londres en avril dernier.

 

Enfin pendant ce temps-là, dans des chronos plus modestes, les Championnats de France de marathon se déroulaient à Metz. Ultra favori, le champion de France du semi-marathon Julien Devanne s’est imposé en solitaire en 2h25’38 alors que chez les dames Christelle Larrière a battu son record personnel pour l’emporter en 2h46’51.

Avec ce chrono, Christelle Larrière aurait terminé 66ème féminine du marathon de Chicago même si bien sur les conditions météo et les parcours étaient différents. La 1ère Française à Chicago, Marie-Ange Brumelot, a terminé 20ème du classement dames en 2h36’23.

 

 

 

 

 

Réagissez