Les résultats du trail Nivolet Revard (73), le 1er mai 2016

Pommeret et Lanne, l’entente parfaite

A Voglans, petite bourgade savoyarde au pied du massif des Bauges, personne n’y croyait lorsque pour un 1er mai, c’est sous une version trail blanc qu’à eu lieu cette 14ème édition du Nivolet-Revard, 4ème étape du challenge du crédit agricole des Savoie. Pas même Ludovic Pommeret et Michel Lanne pour qui leur aventure hivernale s’est transformée en une belle victoire partagée au terme de 4h52mn58s de course.

Nivolet-Revard 2016

A 8h du matin, lorsque Marcel Blin l’organisateur en chef de Nivolet-Revard lance les hostilités, c’est sous une pluie diluvienne que la horde de traileurs s’élance. Malgré tout près de 449 concurrents iront au bout des 51km et ses 2700m de D+. La pluie et le froid irritent déjà les organismes que très vite il faut déjà appuyer sur les bâtons télescopiques pour arpenter la longue ascension menant sur le plateau de la Féclaz. Une montée sélective qui donne déjà le ton, la pluie se transformant vite en neige aux alentours de 600m d’altitude. Heureux sont ceux qui ont prévu les tenues d’hiver adaptées. Pour réchauffer les cœurs et les esprits, les nombreux bénévoles redoublent leurs efforts pour encourager les coureurs malgré le froid dominant.

Dans la longue ascension, très vite un quatuor se détache avec Pommeret, Lanne, Péliccier et Dobert décidés à ne rien lâcher. Clément Molliet du team Hoka, de retour à la compétition, s’accroche derrière avec le quatuor en visuel. Mathieu Brignon, le pisteur de Valloire, n’est pas loin non plus et tente de recoller au groupe. Mais sorti d’une grosse saison professionnelle hivernale, il accuse le coup comme chaque reprise à la compétition et doit laisser filer le peloton de tête. Tout l’inverse du Mauriennais Rémy Berchet, qui bien en jambes au 1er ravitaillement, effectue la jonction avec les avant-postes, venant jouer des coudes avec Ludo Pommeret. Aux prémisses de la descente le duo Pommeret-Berchet semble à l’aise et un petit écart est déjà creusé. Mais en embuscade, le pyrénéen Michel Lanne n’a pas dit son dernier mot et plus à l’aise que Berchet dans les descentes savonneuses de la Crémaillère, il vient souffler la place à Berchet, ce dernier se voyant alors reléguer à une place d’honneur.

Et c’est au jeu du chat et de la souris que se livrent les deux traileurs internationaux. Calés sur le même rythme, les deux champions, empreints d’un fair-play légendaire, ont préféré l’option « on finit main dans la main ». Ludovic Pommeret récidive après sa belle prestation de l’an passé. D’une humilité propre aux Mauriennais, il n’oublie pas de stipuler que « c’est la première fois que je termine avec Michel, bien plus souvent placé derrière. C’est de bon augure pour la maxi race dans 3 semaines ». Mais sur l’ex-parcours du Mondial 2015, si les deux traileurs auront bien le même objectif dans le viseur, celui de décrocher la qualification pour le mondial au Portugal, cette fois « il n’y aura pas de cadeau » ironisent les deux compères. Pour l’évènement du 1er mai, ce fut un plaisir partagé que de passer la ligne d’arrivée main dans la main, après « s’être bien tiré la bourre sur les derniers kilomètres. Ludo était mieux que moi que la fin » avoue le pyrénéen Michel Lanne. Le coureur du team Salomon avait bien géré son affaire, parti prudemment à peine dans le top 15, et savoure sa remontée fantastique. « Je rentre d’une semaine de vacances en Grèce avec ma chérie, c’était dur de retrouver ces conditions extrêmes et le froid hivernal. Mais finalement les éléments auront su donner du piment à la course et j’aime les courses difficiles» s’amuse le secouriste du PGHM d’Annecy. Verdict le 15 mai quant à la forme des héros du jour !

Derrière cette belle histoire de trail commune chez Pommeret, le militaire du 13ème BCA Steeve Dobert dans un grand jour empoche la 3ème place du podium. Moins à l’aise en descente, Berchet 4ème se rassure pour la saison « après des passages difficiles cet hiver » et termine « très heureux de son escapade dans les Bauges. »

Chez les féminines la haut savoyarde Caroline Benoit du team Sigvaris a bien vécu sa journée dans les Bauges. « Au départ, j’étais un moment avec Christine Denis-Billet. Puis passé le second ravitaillement, je me suis envolée petit à petit pour me retrouver au sein d’un groupe de 7 gars et ne plus voir aucune fille. J’ai pris un grand plaisir aujourd’hui malgré les conditions et j’espère être aussi bien dans 3 semaines pour la Maxi Race. » Sa victoire au Nivolet-Revard lui ouvre ainsi les portes du Kana Trail au Japon début novembre, une aventure au pays du soleil Levant qu’elle compte bien partager avec son ami Anthony Gay, qui 3ème l’an dernier a du se contenter d’une sortie longue. De retour de blessure, celui-ci a préféré « assurer le coup et ne prendre aucun risque. »

Christine Denis Billet de l’ASJ74 termine donc 2ème femme et 1ère vétérane en 6h10’42 alors que Géraldine Prost complète le podium en 6h17’52.

Yannick Heusey et Corail Bugnard dominent le Malpassant

Sur le Malpassant, la neige tombée en abondance est venue jouer les trouble-fêtes. Enfonçant parfois les jalons du parcours, cette invitée de dernière minute a bien perturbé les coureurs engagés sur l’épreuve de 27km pour 1400m D+ où certains groupes ont du emprunter bien malgré eux des variantes pour retrouver le chemin initial. Ce fut le cas pour la majorité des coureurs en tête du cortège dont les places n’ont cessé de valser. C’est ainsi que Yannick Heusey et Colin Saillet se sont retrouvés 3ème et 4ème de la course après avoir mené les débats et sans jamais avoir été doublé physiquement. Mais dotés d’un fair-play exemplaires, Julien Gonthier et Stéphane Avrillon ont reconnu leur « raccourci improbable leur faisant prendre à leur grande surprise la tête de course ». Une fois les lauriers rendus à César, chacun a retrouvé sur le podium la place qu’il mérite au terme de quelques détours exploratoires dont la seule responsabilité incombe à cet inattendu manteau blanc. Mais c’est aussi ça le charme du trail, une histoire humaine teintée d’aventure et de surprises en tout genre. Yannick Heusey est donc promu grand vainqueur du jour en 2h33’19 devant Colin Saillet en 2h34’01. Julien Gonthier est relégué à la 3ème place, suivi de peu par Stéphane Avrillon.

Chez les féminines, on n’attendait pas la locale Corail Bugnard « encore dans une période de doute suite à une longue fatigue inexpliquée » mais très heureuse de pouvoir courir de nouveau dans son jardin. En 3h04’27 elle devance l’albertvilloise Stéphanie Manivoz de retour d’une belle victoire en Croatie et la vétérane de l’EAC Sylvie Négro. Et chez les Manivoz on se déplace toujours en famille. Alors que madame récupère ses lauriers, Monsieur pense à s’activer pour aller récupérer leurs filles, plus frais que sa compagne, après avoir terminé la Voglanaise, le petit parcours de 13km à la 17ème au général et la 5ème en vétéran 1 avouant quand même que « c’était un peu dur après notre voyage trail en croatie, les jambes étaient encore un peu lourdes ce matin. » Mais quand on aime on ne compte pas !

Loin des performances des cadors, le trail est aussi une activité à la mode qu’on pratique en famille ou entre amis. C’est le cas pour l’entraîneur de tennis de la Motte Servolex Jean François Gueze, ancien joueur de très bon niveau dans sa jeunesse. Aujourd’hui c’est en trail qu’il s’éclate le week-end avec sa compagne et des amis. Venus à 4, il est le premier du groupe à en découdre « très satisfait de moi avec de bonnes sensations malgré les conditions difficiles ». Finisher du 27km en 4h05’10 et 235ème de la course (65ème V1) c’est « de bon augure pour les prochaines échéances de la saison avec certainement le marathon de la maxi race en duo. »

Les résultats Nivolet Revard (51 km)

  • Hommes
  1. Ludovic Pommeret, 4h52mn58s
  2. Michel Lanne, 4h52mn58s
  3. Steeve Dobert, 4h54mn46s
  4. Rémi Berchet, 4h56mn48s
  5. Alexandre Pellicier, 5h04mn45s
  6. Hervé Balanche, 5h06mn38s
  7. Nicolas Facin, 5h14mn52s
  8. Clément Molliet, 5h15mn28s
  9. David Bidoli, 5h17mn53s
  10. Ryan Baumann, 5h20mn27s
  • Femmes
  1. Caroline Benoit, 05h48mn25s
  2. Christine Denis-Billet, 06h10mn42s
  3. Géraldine Prost, 06h17mn52s
  4. Camille Pousse, 06h26mn06s
  5. Angelle Anselme, 06h38mn53s
  6. Cécile Vanier, 06h39mn35s
  7. Lucile Ochs, 06h40mn21s
  8. Nathalie Le Flanchec, 06h40mn22s
  9. Virginie Pailloux, 06h51mn38s

Les résultats complets du Trail Nivolet-Revard

Les résultats du Malpassant (27km)

  • Hommes
  1. Yannick Heusey, 2h33mn19s
  2. Colin Saillet, 2h34mn01s
  3. Julien Gonthier, 2h34mn28s
  4. Stéphane Avrillon, 2h35mn31s
  5. Bruno Despinasse, 2h36mn26s
  6. Etienne Mitaut, 2h37mn31s
  7. Yannick Blanc, 2h38mn07s
  8. Yannick Lorphelin, 2h46mn07s
  9. Gaspard Robas, 2h48mn13s
  10. Patrice Paquier, 2h50mn57s
  • Femmes
  1. Corail Bugnard, 03h04mn27s
  2. Stéphanie Manivoz, 03h10mn25s
  3. Sylvie Negro, 03h11mn33s
  4. Emilie Launey, 03h12mn06s
  5. Aurélie Caucal, 03h13mn45s
  6. Rebuffet Laure, 03h22mn31s
  7. Delphine Coudurier, 03h24mn50s
  8. Marine Denis, 03h27mn46s
  9. Agnès Rochas, 03h32mn51s
  10. Véronique Gasse, 03h34mn04s

Les résultats complets du Malpassant

Les résultats de la Voglanaise (13 km)

  • Hommes
  1. Sébastien Masbous, 1h06mn39s
  2. Sylvain Denis, 1h06mn39s
  3. Laurent Debaene, 1h08mn37s
  4. Thierry Lippi, 1h08mn40s
  5. Christophe Cicero, 1h09mn19s
  6. Kévin Arnaud, 1h09mn34s
  7. Nicolas Inaudi, 1h09mn37s
  8. Stéphane Mérino, 1h11mn51s
  9. Mathieu Granger, 1h12mn22s
  10. Cyril Weinbrenner, 1h12mn35s
  • Femmes
  1. Caroline Visery, 01h25mn34s
  2. Sarah Salimi, 01h26mn13s
  3. Sophie Blanchedeau, 01h28mn48s
  4. Sabine Morand, 01h29mn01s
  5. Céline Guerineau, 01h32mn23s
  6. Dorine Paget, 01h33mn25s
  7. Eliane Szalay, 01h33mn47s
  8. Mathilde Balula, 01h34mn18s
  9. Carole Guillermin, 01h35mn07s
  10. Célia Jourdan, 01h35mn45s

Les résultats complets de la Voglanaise

Réagissez