Les résultats du championnat du monde de course en montagne (Betws-y-Coed, Pays de Galles), le 19 septembre 2015

En junior, la Française Elsa Racasan décroche une magnifique médaille de bronze. Belle prestation des Français malgré un important renouvellement des effectifs.

Championnat du monde de course en montagne 2015

Du haut de ses 18 ans, Elsa Racasan incarne parfaitement la vague de fraîcheur qui a déferlé sur l’équipe de France de course en montagne lors des championnats du monde de Betws-Y-Coed (Pays de Galles) qui se sont déroulés le 19 septembre 2015. En mettant la main sur une troisième médaille internationale en individuel, elle a montré la voie au collectif français qui s’est ensuite battu pour entretenir la dynamique. Poussés par un véritable élan de jeunesse, les athlètes tricolores se sont distingués et certains se sont même révélés sur la scène mondiale. Des performances prometteuses pour les échéances à venir !

Le déroulement du voyage

Championnat du monde de course en montagne 2015L’affaire était pourtant bien mal embarquée pour les bleus qui ont attendu un bus plus de 4h à l’aéroport de Manchester, après avoir décollé de Paris jeudi 17 septembre 2015 en début d’après-midi… L’organisation plus que hasardeuse des navettes n’a pas entamé pour autant le moral et l’humeur des 16 athlètes et du staff technique. Le groupe a profité de ce temps mort pour faire plus ample connaissance, de sorte qu’en arrivant à l’hôtel, la bonne cohésion se faisait déjà ressentir.

Malgré ce voyage fatiguant, certains ont chaussé les baskets dès leur arrivée et sont partis pour 30 minutes de footing alors que la nuit tombait. Après avoir pris leurs quartiers à proximité du clan turc, les français n’ont pas fait de vieux os et ont pu savourer une nuit au sommeil réparateur. Le lendemain, tout le monde a pu découvrir les joies d’une petit déjeuner bien garni, typiquement « british ». Il ne fallait tout de même pas trop s’alourdir car juste après avait lieu la traditionnelle reconnaissance du parcours. Pour cette première approche du terrain gallois, les athlètes étaient assez unanimes : un parcours sympathique avec une montée régulière dépourvue de difficulté technique et une descente extrêmement rapide. Le tout dans un cadre tout à fait splendide, avec un lac au point culminant de la boucle.

Une fois la reconnaissance effectuée, les bleus ont assisté à la cérémonie d’ouverture en présence de toutes les équipes. Une trentaine de nations avait fait le déplacement en terre galloise. Ensuite, alors que le staff français assistait à la réunion technique, les athlètes ont pu se détendre dans leur chambre et profiter de la disponibilité du staff médical et des soins de kinésithérapeute Guillaume Servant. L’après-midi s’est clôturé par la remise des dossards et une réunion de groupe pour les renseignements importants (horaires, lieux de rendez-vous, matériel etc.). Après le repas, certains athlètes ont effectué une petite promenade de digestion devant l’hôtel, au bord de la mer d’Irlande, tandis que d’autres ont préféré assister au match inaugural de la coupe du monde de rugby. Cependant, c’est toute la délégation qui est allée se coucher assez tôt après deux journées assez agitées.

Au réveil, les français ont déjeuné tous ensemble vers 7h30. Les juniors ont ensuite pris le bus pour rejoindre le parcours, imités une heure après par leurs ainés.

Les courses

Pourtant orpheline de ses habituelles têtes d’affiche (Julien Rancon, Renaud Jaillardon, Christel Dewalle), l’équipe a fait bien mieux que de se défendre. En jouant la carte de la jeunesse, elle a montré un nouveau visage très séduisant et a donné plusieurs motifs de satisfaction, notamment au niveau de l’état d’esprit.

Fortes de leur 4ème place collective en juillet 2015 à l’occasion des championnats d’Europe, les deux juniors femmes françaises Elsa Racasan et Salomé Baudoin espèrent légitimement bousculer la hiérarchie en tête de peloton. Dès les premiers hectomètres, les deux jeunes filles s’appliquent à se placer correctement, Elsa aux avant-postes et Salomé en embuscade un peu derrière.

Championnat du monde de course en montagne 2015Leur parcours est composé d’une unique boucle : au total 4,7km à parcourir. Sans ménager leurs efforts, les filles tentent de trouver la bonne allure dans la montée pour pouvoir ensuite tout donner dans la descente finale. Elsa pointe en 3ème position au sommet, assez loin derrière la jeune américaine Allie Ostrander mais à distance raisonnable de la tchèque Michaela Stranska. Au prix d’une descente pourtant bien maîtrisée, Elsa ne peut combler ce retard sur la tchèque et doit alors se contenter de la 3ème place, une performance remarquable pour celle qui n’est encore que junior première année. Quelques instants plus tard, Salomé coupe la ligne à son tour après un sprint rageur qui lui offre la 17ème place. Leur engagement est récompensé d’une belle 5ème place par équipe, avec pour seule déception le fait de totaliser le même nombre de points que les 3èmes

C’est donc de la meilleure des façons que les deux copines ont lancé la journée des bleus et leurs homologues masculins, prêts à découdre !

Boostés par la performance d’Elsa et de Salomé, les juniors s’élancent à leur tour. Ce sont deux boucles et un total de 8,9km qui se dressent devant eux. Le leader de l’équipe, Mathieu Jacquet, prend tout de suite ses responsabilités et décide de partir avec la tête. Plus prudents, Nathan Jovet et Pierre Xolin laissent filer les plus rapides tout en restant à proximité du second groupe. Mathieu Delpeuch reste quant à lui un peu plus en retrait mais au contact d’un groupe bien fourni. Au terme du premier tour, 2 hommes se sont largement détachés : le turc Ferhat Bozkurt et l’américain Levi Thomet. Mathieu Jacquet est le premier français à l’intermédiaire, il est bien installé dans le top 10 et fait parler son aisance dans les montées. Nathan arrive ensuite, aux alentours de la 20ème place et Pierre le suit à environ 20 secondes. Mathieu Delpeuch ne lâche rien et continue de se battre pour l’équipe, il réussit à maintenir sa position au sein du peloton.

Championnat du monde de course en montagne 2015
Anaïs, Lucie et Marie-Laure peuvent être fières de leur performance.

La dernière ascension porte un coup aux organismes, la descente a été traumatisante et pourtant il faut de nouveau affronter les 250m de dénivelé positif. Désormais seul en tête, le turc Bozkurt survole la course de toute sa classe. Personne n’est en mesure de l’inquiéter. Il s’adjuge ainsi le titre avec près de 2 minutes d’avance sur son premier poursuivant ! Derrière c’est beaucoup plus serré. Mathieu Jacquet, excellent 7ème en haut de la deuxième montée, perd du temps dans la descente mais s’offre tout de même un joli « top 10 » après sa 11ème place à Madère. Arrive ensuite Nathan, qui ajoute un second « top 20 » en championnat international à son palmarès. Pierre franchit la ligne 15 secondes après son coéquipier à la 24ème place après un sprint final auquel il aime s’adonner. Enfin, Mathieu Delpeuch conclut la belle prestation collective avec une 40ème place très honorable.

Championnat du monde de course en montagne 2015
De gauche à droite : Pierre (24ème), Nathan (20ème), Mathieu Delpeuch (40ème) et Mathieu Jacquet (10ème).

Comme les filles, les garçons sont classés 5èmes par équipe et confirment leur 4ème place des championnats d’Europe.

Les seniors femmes ont une jeune équipe qui a fière allure : Anaïs Sabrié (21 ans) est la leader depuis sa belle prestation de juillet, Adélaïde Panthéon (24 ans) et Lucie Jasmin (26 ans) ont toutes deux réussi une probante course de sélection. Enfin, l’équipe est complétée par Marie-Laure Dumergues (33 ans), championne d’Europe de la discipline il y 5 ans, qui effectue son retour au premier plan. Les jeunes femmes doivent parcourir la même distance que les juniors. 2 montées et 2 descentes, il faut donc bien gérer son effort et c’est ce qui se passe pour les filles. Anaïs se range vers la 25ème place et fait une course très intelligente : elle grignote une place ou deux quand elle en a l’occasion. De même pour Lucie et Marie-Laure qui se suivent de près. Les deux jeunes femmes ne se laissent pas impressionner et remontent au fil du temps. Pour Adélaïde c’est un peu plus compliqué ; très en forme ces derniers temps, elle espérait beaucoup de cette course. Mais c’était sans compter sur quelques soucis dans sa préparation terminale. La 3ème des mondiaux juniors de Kamnik (2010) a dû observer une période de repos à l’approche de l’échéance. Rageant ! Elle ne terminera donc pas cette course où elle comptait bien figurer. Heureusement, ses collègues ont montré qu’elles avaient du tempérament ; toutes trois gagnent des positions sur la fin de parcours. Anaïs se classe 19ème, Marie-Laure 24ème et Lucie 25ème. Un joli tir groupé synonyme de 6ème place collective. Une belle réussite pour les filles !

Du côté des hommes, on ne sait pas trop à quoi s’attendre : seuls Benjamin Bellamy et Didier Zago ont une véritable expérience internationale. Pour Fabien Demure, Guillaume Girma et Brice Delsouiller c’est une première sous le maillot bleu. Maxime Durand honore lui sa deuxième sélection.  Mais les nouveaux venus n’ont pas l’intention de s’en laisser compter ! Au départ des trois boucles, aucun français ne se risque à suivre le rythme d’enfer imprégné par l’italien Bernard Dematteis et l’ougandais Fred Musobo. Le jeune Guillaume prend les commandes de la délégation, il est suivi par Benjamin et Didier et plus loin par Fabien. Brice et Maxime sont distancés, dans un jour un peu moins bien. Au fil des minutes, c’est Fabien Demure qui commence a tirer son épingle du jeu. Pointé à la 56ème place au premier intermédiaire, l’auvergnat est impressionnant de lucidité et ne cesse de se repositionner. Il passe successivement Didier, Guillaume et Benjamin, et termine son incroyable épopée en 19ème position ! Un résultat très prometteur pour celui qui entraîne Mathieu Delpeuch, le 4ème junior français. Benjamin est quant à lui sur un effort plus régulier, il garde sa place et se voit crédité d’une belle 21ème place. Guillaume Girma a également vendu chèrement sa peau pour sa première cape en équipe de France : un départ rapide dans 15 premiers et puis une bonne résistance sur la fin de course dans la descente qui n’est pourtant pas son terrain de prédilection. Au final c’est une bonne 26ème place. Didier s’arrache pour l’équipe et peut être fier de sa 33ème place. Maxime (76ème) et Brice (86ème) n’ont pas à rougir non plus. Dans un contexte relevé, ils se sont battus avec leurs armes du jour et ils ont fait honneur à leur sélection.

Le collectif français se voit une nouvelle fois attribuer une place d’honneur : les seniors sont eux aussi 5èmes et surtout 3ème nation européenne.

Championnat du monde de course en montagne 2015
Didier et Benjamin ont pu s’appuyer sur de nouveaux collègues !

Les résultats

Femmes

Juniors – 4.7 km

  1. Allie Ostrander (USA), 19mn44s
  2. Michaela Stranska (Rep. Tchèque), 20mn23s
  3. Elsa Racasan (FRA), 20mn31s

Les autres Françaises

17. Salome Baudoin, 21mn42s
Ab. Laura Ruel

Les résultats complets du championnat du monde juniors femmes 2015 de course en montagne

  • Seniors – 8.9 km
  1. Stella Chesang (Ouganda), 37mn52s
  2. Emily Collinge (Grande-Bretagne), 38mn23s
  3. Emma Clayton (Grande-Bretagne), 38mn33s

Les Françaises
19. Anais Sabrie, 41mn04s
24. Marie-Laure Dumergues, 42mn22s
25. Lucie Jamsin, 42mn31s
Ab. Adelaide Pantheon

Les résultats complets du championnat du monde seniors femmes 2015 de course en montagne

Hommes

  • Juniors – 8.9 km
  1. Bozkurt Ferhat (Turquie) , 33mn56z
  2. Levi Thomet (USA), 35mn50s
  3. Mustafa Geksek (Turquie), 35mn53s

Les Français
19. Mathieu Jacquet, 36mn52s
20. Nathan Jovet, 38mn10s
25. Pierre Xolin, 38mn25s
40. Mathieu Delpeuch, 39mn48s

Les résultats complets du championnat du monde juniors 2015 de course en montagne

  • Seniors – 13 km
  1. Fred Musobo (Ouganda), 49mn00s
  2. Bernard Dematteis (Italie), 49mn44s
  3. Robbie Simpson (Grande-Bretagne), 50mn31s

Les Français

19. Fabien Demures, 53mn14s
21. Benjamin Bellamy, 53mn30s
26. Guillaume Girma, 53mn58s
33. Didier Zago, 54mn28s
76. Maxime Durand, 58mn37s
86. Brice Delsouiller, 59mn39s

Les résultats complets du championnat du monde seniors 2015 de course en montagne

2 réaction à cet article

  1. Pierre,
    Merci beaucoup pour ce magnifique compte rendu. Je garderai de merveilleux souvenirs de ce merveilleux championnat, tout comme les précédents en compagnie de l’équipe de France. Merci de partager cet article.
    Elsa

    Répondre
    • Bravo Elsa pour cette magnifique performance! L’avenir t’appartient, profites en un max!!
      Minus, coureur amateur ;)

      Répondre

Réagissez