Les résultats de la Chambérienne (Chambéry, 73), le 24 octobre 2015

Samedi 24 octobre 2015 au soir, la cité ducale savoyarde fut le théâtre du trail la Chambérienne, organisé par la dynamique équipe de Chambéry Triathlon. Un succès de plus et un nouveau record de participation. Robin Cattet du CABB Team Terre de Running remporte l’épreuve et la triathlète d’Aix les Bains Nathalie Peillex l’imite chez les féminines.

Le passage des escaliers
Le passage des escaliers

Il est 18h30 lorsque Philippe Deletombe donne le départ de l’épreuve reine de la Chambérienne, un parcours bucolique de 21 km pour 900 m de dénivelé positif. Il fait encore jour mais plus pour longtemps.

21 km pour les plus gourmands

Le départ est rapide et le peloton compact sur la partie citadine, difficile alors de pronostiquer un vainqueur. Mais la victoire est déjà acquise pour l’organisation heureuse d’avoir pu inscrire près de 1400 concurrents sur les deux courses (10 km et 21 km).
Sur l’épreuve phare, c’est un cortège de plus de 500 coureurs (duos compris) qui embrasse les boulevards piétonniers avant de s’étirer dans les forêts des hauts de Chanaz. Après quelques kilomètres, l’ancien cycliste de haut niveau Robin Cattet a pris les rênes, accompagné de Nicolas Perrier, le skieur de fond du team Isère et traileur du team Hoka. Ils ont une longueur d’avance sur un groupe de poursuivants composé de 5 hommes et emmené par Frédéric Thérisod, la savoyard sociétaire de Bellegarde Athlétisme. A mi-parcours le sommet mythique de la Croix de la Coche, point culminant de la course offrant un point de vue imprenable sur Chambéry by night, sera bien le juge de paix de l’épreuve.
Pris d’une sévère hypoglycémie, Perrier abdique et doit accepter de « finir en roue libre ». Thérisod lance les offensives lâchant ses équipiers du jour. Même Stéphane Avrillon autre savoyard habitué à l’épreuve est contraint de laisser filer son ami. Thérisod « a de bonnes jambes » et va vite. Si vite qu’il reviendra presque sur Robin Cattet alors lancé en solo dans la longue descente technique menant au gymnase Delphine et Jonathan. Sous l’arche d’arrivée seules 7 petites secondes séparent les deux hommes. « Je suis surpris de voir arriver Frédéric Thérisod si vite, je pensais avoir conservé davantage d’avance » avoue même Robin Cattet. Mais de nuit et sur des portions de parcours mixtes avec le 10 km, difficile de connaitre sa position.
Quant à Nathalie Peillex, la triathlète aixoise, elle se savait en tête mais savait aussi que la concurrence était bien présente. Plutôt aguerrie sur le macadam, elle a du gérer les descentes « de peur de me faire une cheville, après avoir eu plusieurs alertes ». Mais une avance confortable au sommet de la Coche lui a permis d’absorber le retour de la traileuse de Valloire Lucie Bidault revenue à moins d’une minute sous l’arche d’arrivée. L’ancienne biathlète de haut niveau Florine Vigneron, reconvertie sérieusement au trail depuis cette année, vient prendre une belle 3ème place devant la vétérane 2 Sylvie Négro bien connue dans la région.
En famille ou entre amis, il était possible cette année de participer à la formule duo. Pour la première fois, Christophe et Géraldine Michellier ont ainsi pu partager cette belle ballade au clair de lune. Si Christophe s’est d’abord calé à la vitesse de Géraldine durant la première moitié « histoire d’aider Géraldine sur la fin » c’est finalement madame qui a du attendre monsieur un peu à cours d’entraînement depuis la TDS qui viendra puiser dans ses réserves. « Je me suis appliquée ne voulant pas le décevoir » commente Géraldine. Décevante ? Pas le moins du monde. Complètement lâchée dans les descentes, elle viendra au secours de sa moitié victime de fringale. Un beau moment de partage « à refaire sans réserve l’an prochain » confirment les intéressés !
Quant à Julien Poirot et Sylvain Joly de Kiloutou, ils auront couru ensemble de bout en bout pour conclure ce projet lancé lors d’une belle journée de janvier. Un passage au Mug Day de Lyon en préparation et une sortie hebdomadaire auront permis aux deux amis de conclure cette chambérienne en 2h27mn.

10 km pour les autres 

Pour ceux qui ne sentaient pas prêts pour le 21 km, l’épreuve annexe de 10 km permettait au plus grand nombre de découvrir ou de redécouvrir ce trail semi-urbain. Après la boucle de 3 km en ville, les 759 finishers ont pu eux aussi goûter au passage tant redouté des escaliers menant à la forêt hantée, où d’étranges fantômes venaient observer les coureurs.
Un ravitaillement original les attendait éclairé par des rangées de lampions et de bougies, décoration de saison. Un air de fête d’Halloween qui plongea les coureurs dans les histoires et légendes. Samuel Léal n’a pas eu beaucoup de temps pour apprécier les originalités du parcours, dessiné par l’équipe organisatrice forte de 120 bénévoles. Au coude à coude avec Bruno Freudenreich, le jeune coureur d’origine portugaise avait soif de victoire et régla le coach de l’EAC au sprint au terme de 41mn39s de course. Quelques minutes plus tard, c’est l’ancienne fondeuse et sociétaire de l’EAC Laure Tassion qui l’imitait, revenant fort dans la dernière montée pour semer Laura Miclo de l’ASA, excellente demi-fondeuse de son état. Cette dernière fut elle aussi obligée de se satisfaire de la seconde place, alors qu’Anne Lyse Chamiot Poncet complète le podium en 49mn43s.
Un peu plus tard nous retrouvons sur la ligne d’arrivée Laure Artiglia autrefois licenciée à l’EAC pour qui le retour à la course à pied à 35 ans est un excellent moyen d’évacuer le stress. « Je suis partie vite et pourtant je me faisais doubler de tous les côtés, c’était hallucinant. En descente j’ai pris des risques car ce n’est pas vraiment mon truc. » En 1h02mn05s la prof d’anglais accroche une très honorable 21ème place chez les féminines.
La Chambérienne c’est aussi un évènement festif auquel tout coureur de la région veut participer pour conclure sa saison en beauté. La remise des prix a eu lieu en présence de M. le député maire Michel Dantin et de nombreux élus de la ville de Chambéry. Après la course, la Croziflette géante a su récompenser les efforts consentis de la soirée, le tout animé par un concert de Rock. Les Blackstage ont mis le feu deux heures durant au gymnase Delphine et Jonathan. Fort de cette belle réussite les organisateurs Philippe Deletombe et Frédéric Bihan, soutenus par leurs fidèles bénévoles, entrevoient déjà de monter à 1 500 concurrents l’an prochain.
Mais attention, il faudra s’inscrire en avance car la starting list se remplit vite !

Retrouvez la vidéo de cette édition 2015 ci-dessous :

Les résultats du 21 km de la Chambérienne

  • Hommes 
  1. CATTET Robin, 01h37mn04s
  2. THERISOD Frédéric, 01h37mn11s
  3. AVRILLON Stéphane, 01h38mn13s
  4. PATOZ Aurélien, 01h38mn39s
  5. DERCOURT Yoan, 01h40mn10s
  6. DUFOSSE Emmanuel, 01h41mn38s
  7. DASSAUD Benjamin, 01h41mn53s
  8. MASSON SCHAEFFER Gwen, 01h42mn05s
  9. JOYEUX Julien, 01h43mn09s
  10. JULLIARD Martin, 01h43mn35
  • Femmes 
  1. PEILLEX Nathalie, 01:56:32s
  2. BIDAULT Lucie, 01:57:14s
  3. VIGNERON Florie, 01:59:45s
  4. FAUCHÉ Clémence, 02:01:28s
  5. NEGRO Sylvie, 02:04:37s
  6. PAILLOUX Virginie, 02:05:09s
  7. GUEDEL Domitille, 02:07:22s
  8. GORRY Alexia, 02:07:53s
  9. CAUCAL Aurélie, 02:09:19s
  10. VISSEAUX Florence ,02:10:07s

Les résultats complets du 21 km 

Les résultats du 10 km de la Chambérienne

  • Hommes 
  1. LEAL Samuel, 41mn39s
  2. FREUDENREICH Bruno, 41mn42s
  3. TERRETTAZ Thomas, 42mn39s
  4. CICÉRO Christophe, 42mn47s
  5. COLOMBET Quentin, 43mn19s
  6. GELLAERTS Jules, 43mn40s
  7. LENAS Mathis, 43mn48s
  8. AMARHOUNE Abdel Majide, 44mn36s
  9. RAINTEAU Rodolph, 45mn17s
  10. MORANDINI Yvan, 45mn30s
  • Femmes 
  1. TASSION Laure, 47mn13s
  2. MICLO Laura, 48mn39s
  3. CHAMIOT PONCET, 49mn43s
  4. BRANCHARD Anaïs, 50mn26s
  5. DI NICOLANTONIO Pauline, 50mn49s
  6. LEFAILLET Anaïs, 55mn07s
  7. JOUCHOUX Claire, 56mn42s
  8. ROSAY Sophie, 57mn44s
  9. BURGOD DERRIER, 58mn22s
  10. GARRIOCK Caroline, 58mn53s

Les résultats complets du 10 km de la Chambérienne

La galerie photos

La vidéo

Réagissez