Jérôme Chevret, « trailer » solidaire

Au départ de La Mascareigne, le 20 octobre 2012, Jérôme Chevret portera les couleurs de l’association S.O.S. sport (association humanitaire) afin de récolter des fonds pour donner l’accès à l’eau potable à la population du Congo.

Chervet

A 28 ans, Jérôme Chevret est un homme ouvert à tous les défis. A l’heure où certains coureurs de « trail »  se consacrent à l’amélioration de leurs performances de course, lui, souhaite courir et oeuvrer dans le cadre d’un projet humanitaire : « Jai crée ce projet car j’ai toujours voulu aider les autres », nous raconte t-il.

Jérôme n’en est pas à sa première expérience humanitaire « J’avais déjà effectué des actions humanitaires pour les enfants vivant dans des bidonvilles en Afrique du Sud pendant la coupe du monde de Football 2010. »

Débutant dans le trail depuis le mois de juin dernier, ce jeune graphiste, gérant de son agence de communication, a crée en janvier 2011 «  Lez’arts design », basée à Sainte-Clotilde à l’île de La Réunion. Malgré un « emploi du temps chargé », il participera à la course de La Mascareigne le 20 octobre 2012, une des trois courses du grand raid de la réunion « La diagonale des fous ».

Pourtant, rien ne prédestinait cet ancien footballeur à se lancer dans la course à pied « J’ai pratiqué le football en club pendant 12 ans. » Ce joueur de football passionné et polyvalent, qui a notamment joué en France, à Tahiti et à l’île de la réunion, a décidé du jour au lendemain de se tourner vers le trail. Pour quelles raisons ? « Après avoir couru sur les 1 000 km de sentiers réunionnais, le trail est devenu pour moi une évidence. Le plaisir d’associer le sport et la nature est quelque chose qui me plaît. Le Football ne me permettait pas d’être en contact direct avec la nature. » C’est son amour pour les « beaux paysages » qui l’ont en partie convaincu de pratiquer cette discipline. Mais est-ce la seule raison ? «  Je suis un fan inconditionnel de Kilian Jornet. J’aime son état d’esprit ainsi que son envie de se dépasser continuellement.  Il m’a aussi donné l’envie de faire ce sport à part entière». Un bel hommage de la part d’un néophyte du trail qui s’apprête à vivre l’une de ses plus grandes courses.

A son programme, 62 km avec un dénivelé positif de 3000 m à parcourir en moins de 18 heures. Une course qui ne l’effraie aucunement « J’ai envie de me dépasser, d’aller au bout de mes limites.»

Au niveau de sa préparation, Jérôme  conjugue course à pied et musculation. « Je fais des courses sur plat, la majeure partie du temps. Mis à part ça, je m’octroie 3 séances de musculation par mois. Sans oublier d’aller parcourir les 1 000 km de sentiers de l’île. J’envisage d’en refaire une en septembre sur des blocs de quelques jours. »

Sur le ligne de départ, son objectif sera certes de franchir la ligne d’arrivée le plus rapidement possible mais surtout de récolter des dons pour l’association « S.O.S. Sport ». « Chaque jour, 5 000 enfants meurent à cause de la mauvaise qualité de l’eau qu’ils boivent. Je souhaite rompre cet état de faite en sensibilisant les gens sur cette cause. On parle très peu de l’accès à l’eau potable pour les populations les plus démunies alors que ce sujet est malheureusement encore d’actualité au XXI ème siècle. »

Le ton est donné, Jérôme Chevret est plus que motivé pour servir cette cause. Ce projet est nommé le « Trail du cœur : Fais battre ton cœur pour un monde meilleur » Le but ? Sensibiliser sur cette dure réalité et inciter les gens à acheter chaque km parcouru par Jérôme Chevret.

En fonction de la distance réalisée, des dons seront reversés à l’association. Aujourd’hui, Jérôme a réussi à obtenir 10,26 euros par km de promesses de dons, soit 625, 86 euros pour 61 km« Nous aimerions atteindre la somme totale de 1080 euros, ce qui nous permettrait d’aménager une nouvelle source dans un village », nous confie t-il.

Pour aider Jérôme Chevret et « S.O.S Sport », rendez-vous sur cette page : http://letrailducoeur.wordpress.com/promesse-de-don/

Réagissez