Au coeur de la Ramboli-Ten (75), le 26 avril 2015

Pierre-Yves a participé pour la première fois à la ramboli-ten à Rambouillet (78). Sur le parcours de 10 km tracé dans les allées du splendide château de Rambouillet, il se classe deuxième. Son récit de course.

© Ramboliten

Aujourd’hui dimanche 26 Avril 2015 avait lieu la Ramboli-ten. En ce week-end de vacances de printemps, l’affluence est plutôt correct. 2 000 coureurs au départ des deux courses soit un 10 et un 20 km. Pour ma part, je me suis inscrit sur le 10km.

Voilà une belle occasion de me tester et de voir à quel stade se situe la forme suite à une vilaine déchirure qui m’a éloigné des courses pendant plus de deux mois et demi. Depuis le mois de décembre, je n’ai en effet pas pu accrocher un dossard. et j’avais vraiment hâte de pouvoir de nouveau m’élancer.

Sur place, une fois retiré mon dossard ainsi que le T-shirt de la course sans encombre, je profite du temps qu’il me reste avant le départ pour regarder le départ des deux courses réservés aux jeunes (de poussins à minimes). Je me revois 10 ans un arrière (bah oui, nous ne sommes pas à quelques années près !) en train de prendre le départ de ces fameuses courses jeunes.

FullSizeRender (1)Finissant  mon premier cycle d’entrainement (3 semaines de travail, pour 1 semaines de récupération), j’aborde cette course comme une véritable séance d’entraînement. Pendant que certains préfèrent danser la zumba en guise d’échauffement, je me lance sur un footing de 35 minutes. Ceci fait, je dépose mon sac aux vestiaires et nous voici regroupés sur la ligne départ. Nous avons droit à une démonstration acrobatique de pom-pom girl, ce qui permet de mettre un peu d’ambiance. Malgré le nombre de coureur important, je trouve l’ambiance détendue, chaque coureur semble se respecter (ce qui n’est pas toujours le cas sur les lignes de départ). Pas de bousculade, peu d’agitation. Le starter gère parfaitement « la meute ».

IMG_5296Nous voilà parti pour une boucle de 10km dans le parc et les allées de château de Rambouillet. Comme très souvent certains participants ont des fourmis dans les jambes et dévalent les 400 premiers mètres tel un Usain Bolt en colère. Je décide de partir prudemment et malgré un faux plat montant je passe le premier kilo en 3mn21.

Au fur et à mesure des hectomètres de me retrouve rapidement 3ème de la course. Le paysage est relativement agréable et nous avons la chance d’emprunter la réserve de chasse présidentielle ouverte spécialement pour la course. Au fur et à mesure que nous nous éloignons du château, les allées sont de moins en moins bitumées mais restent cependant très praticables.

Passage un 5ème kilomètre, un ravitaillement nous est proposé. Me sentant bien je décide de ne rien prendre et continue ma route. L’écart avec les 2 premiers est relativement stable : depuis le début la course, ils se trouvent à environ 100 mètres de moi.

Nous abordons une légère descente et rentrons à nouveau dans le parc fleuri du château. Un groupe de musique ainsi que quelques spectateurs nous accueillent. Passage au 8ème kilo même si les jambes sont encore relativement fraîches, le souffle devient de plus en plus court. Au fur et à mesure que la ligne d’arrivée approche le parc est de plus en plus fleur. Voici de nouveau le passage devant un bagad de musique bretonne. En tant que breton cela semble me donner quelques forces supplémentaires : je talonne maintenant le 2e concurrents et parvient à doubler !

FullSizeRenderJ’aborde le dernier kilo, les spectateurs sont de plus en plus nombreux mais cela ne suffira pas pour aller chercher le premier qui doit avoir une bonne vingtaine de secondes d’avance. Après les quelques mots échangés avec mes camarades du jour, je repars pour me faire une bonne récupération d’environ 20 minutes. Comble du luxe, un stand de massage encore vide de tout coureur me tend les bras. La tentation est trop grande pour résister et je m’allonge sur la table de massage pour 10 minutes de détente.

Voilà une bien belle course avec un tracé qui m’a permis de découvrir ce magnifique parc de Rambouillet. Qui plus est, je suis satisfait de  mon résultat et j’ai trouvé l’organisation est hyper bien rodée. Un vestiaire, un échauffement en musique, de nombreux bénévoles tous souriants, chaque kilomètre indiqué, un parcours peu roulant mais original.

Une épreuve très agréable et très plaisante, bref un bon dimanche matin !

Les résultats

  • 10 km

Hommes

  1. Gabriel Avenel, 33mn52s
  2. Pierre-Yves Guivarch, 34mn14s
  3. Jeff Bivard, 34mn43s
  4. Paul Cavey, 36mn03s
  5. Samuel Gallou, 36mn19s

Femmes

  1. Marie Ragot, 42mn29s
  2. Caroline Senzier, 45mn04s
  3. Anne Lize Duval, 45mn47s
  4. Julien Weyrech, 46mn33s
  5. Anne Roger, 46mn55s
  • 20 km

Hommes

  1. Thomas Benichou, 1h09mn05s
  2. Cyril Marconnier, 1h18mn16s
  3. Daniel Houee, 1h18mn58s
  4. Abdelkader Djenaoussine, 1h21mn06s
  5. Stéphane Nello,1h21mn49s

Femmes

  1. Agnes Hervé, 1h25mn58s
  2. Flore Satarad, 1h28mn02s
  3. Marlène Tanguy, 1h32mn56s
  4. Marilyne Robbe, 1h39mn41s
  5. Naima Kabouch, 1h39mn49s

Les classements complets de la Ramboli-ten 2015

1 réaction à cet article

  1. Saludos, Sr. Jesus Castillo ;Le he dejado respuesta, al Sr. Miguel Furlock, más arriba.En los blogs, hemos experimentado, a veces, éste tipo de problemas, con los discrepantes.Les animo a facilitar una correcta solución a las desavenencias; y a las FELICES,DISCREPANCIAS. Porfa, ! felices, !… que para dramas ya tenemos bastantes…Saludos afectuosos.

    Répondre

Réagissez