Triathlon : Triplé historique pour les Bleus aux championnats d’Europe

Superbe performance pour les triathlètes Français aux championnats d'Europe à Munich (Allemagne).
Léo Bergère s'est adjugé le titre européen devant ses compatriotes Pierre Le Corre et Dorian Coninx.
Un triplé de haute volée qui vient récompenser et confirmer la très belle saison réalisée jusqu'à présent par l'équipe de France de triathlon.

Triplé des Français Léo Bergère, Pierre Le Corre et Dorian Coninx - Crédit photo : Théo Gomez/Puur Film/FFTRI
Triplé des Français Léo Bergère, Pierre Le Corre et Dorian Coninx - Crédit photo : Théo Gomez/Puur Film/FFTRI

Le triathlon Français a brillé de milles feux lors de la course individuelle messieurs des championnats d’Europe à Munich (Allemagne).

À l’issue des 1 500 mètres de natation, c’est le Hongrois Mark Devay qui sort de l’eau en premier.

Les Français sont en embuscade avec Dorian Coninx 4ème à 6 secondes, Pierre Le Corre 9ème à 12 secondes, Léo Bergère 12ème à 16 secondes. Tom Richard est un peu plus loin à 45 secondes.

Sur la partie cyclisme (40 km), une échappée de 12 concurrents se constitue.

Dans ce groupe on retrouve les Portugais Miguel Tiago Silva et Joao Pereira, les Allemands Jonas Schomburg et Tim Hellwig, les Hongrois Mark Devay et Csongor Lehmann, le Suisse Simon Westermann, l’Autrichien Alois Knabl, l’Italien Nicola Azzano et les Français Pierre Le Corre, Léo Bergère et Dorian Coninx qui assurent le tempo. Le groupe de 12 aux commandes compte une avance de 45 secondes sur le reste du peloton au moment de la dernière transition.

 

Le trio Français applique sa stratégie déjà entamée à vélo et durcit encore un peu plus le rythme dès le début de la course à pied (10 km), la sélection se fait. Le Hongrois Csongor Lehmann, le Portugais Joao Pereira et l’Allemand Jonas Schomburg restent au contact des 3 tricolores avec quelques signes de fléchissement par moments pour Dorian Coninx.

Jonas Schomburg craque en premier puis c’est au tour de Joao Pereira d’être distancé, Csongor Lehmann qui est le dernier à lâcher prise laisse filer le trio Français vers un fabuleux exploit à deux tours de l’arrivée (5 km).

 

Léo Bergère profite de la redoutable côte présente à chaque tour pour prendre le large seul devant. L’actuel numéro 2 du classement mondial ne sera jamais rejoint.

Fort de ses 3 podiums en 4 courses WTCS (World Triathlon Championship Series) cette année, Léo Bergère assume parfaitement son statut de favori.

Déjà double champion du monde de relais mixte en 2019 et 2020 et médaillé de bronze en individuel aux mondiaux courte distance en 2020, Léo Bergère s’offre à 26 ans son premier sacre européen.

Une joie encore plus immense pour le sociétaire de Saint-Jean-de-Monts lorsqu’il voit arriver tour à tour les autres Français qui vont l’accompagner sur le podium.

 

Léo Bergère : « C’était une chose d’être favori, c’était une autre de concrétiser. La stratégie que nous avons mise en place le matin a payé. Nous savions que la force de notre collectif pouvait nous permettre de réaliser de grandes choses. Nos efforts conjugués nous ont permis de réaliser ce triplé. Je suis heureux que le titre européen reste à la maison. »

 

Pierre Le Corre champion d’Europe en 2018 décroche cette fois l’argent.

 

Pierre Le Corre : « Un grand bravo à Léo qui était au-dessus du lot aujourd’hui. Nous sommes désormais tous les trois champions d’Europe. »

 

Dorian Coninx qui s’était adjugé le titre continental l’an passé et qui revenait d’une déchirure à un mollet remonte sur le podium avec une médaille de bronze autour du cou après avoir bataillé avec Csongor Lehmann pour sauver sa 3ème place.

 

Dorian Coninx : J’ai accusé le coup à mi-course à pied. Quand j’ai vu que Léo et Pierre étaient aux deux premières places, je me suis dit que ce serait trop bête de rater un triplé historique. C’était un plaisir d’évoluer sur un superbe site devant un nombreux public. »

Le 4ème Français en lice Tom Richard se contente de la 32ème place à 4’08 de Léo Bergère.

 

Triplé historique pour le triathlon Français qui avait déjà réalisé un doublé à 3 reprises aux championnats d’Europe en 2008 avec le sacre de Frédéric Belaubre devant Tony Moulai, en 2006 et 2005 avec à chaque fois Frédéric Belaubre en or et Cédric Fleureton en argent.

C’est la 2ème fois dans l’histoire du triathlon qu’une nation truste les 3 marches du podium aux championnats d’Europe. Les Britanniques avaient réalisé cet exploit il y a 30 ans en 1992 avec Spencer Smith, Simon Lessing et Glenn Cook.

 

Benjamin Maze (Directeur Technique National) : « C’est évidemment une grande satisfaction de remporter toutes les médailles. J’ai surtout apprécié le comportement des athlètes qui se sont projetés directement sur l’avant de la course. Cela colle parfaitement avec l’approche et la stratégie fixées en début d’olympiade. Ils ont fait en sorte de mettre le plus à distance possible les meilleurs coureurs à pied (Geens, Vilaca, Bicsák). Ils ont ensuite fait le show à pied pour aller décrocher les trois premières places. La stratégie mise en place a payé. »

 

Après la médaille de bronze chez les femmes en individuel d’Emma Lombardi, l’équipe de France de triathlon a déjà décroché 4 médailles lors de ces championnats d’Europe.

Place ce dimanche au relais mixte où la bataille s’annonce de toute beauté face notamment aux Britanniques et à l’Allemagne à domicile. Le triathlon Français visera son 4ème titre continental.

Réagissez