Cédric Gosse : « Le cœur de notre démarche est d’engager notre fédération dans l’ère du numérique, de la digitalisation. »

Ce vendredi, la Fédération française de triathlon et la société Lepape ont reconduit jusqu'en 2024 le partenariat qui les unit. L'occasion de rencontrer Cédric Gosse, le nouveau président de la F.F.TRI. élu le 16 décembre dernier pour les 4 prochaines années. Une nouvelle olympiade qui s'annonce ambitieuse et dynamique. Entretien.

Cédric Gosse (président de la Fédération française de triathlon)
Cédric Gosse (président de la Fédération française de triathlon)

Lepape-info : Cédric Gosse, comment se sont passés ces premiers jours en tant que président de la Fédération française de triathlon ?   

Cédric Gosse : Nous sommes ravis avec mon équipe d’être à la tête de cette belle fédération, on est dans une petite période d’adaptation avec pas mal d’actions entreprises quant à la structuration de notre fédération avec la nomination d’un bureau exécutif, la mise en place du conseil d’administration, des missions et des commissions. Nous avons pris connaissance des différents dossiers et l’ensemble des élus est déjà au travail.

 

Lepape-info : Avec de beaux projets et notamment un qui vous tient particulièrement à cœur ? 

C.G : Le cœur de notre démarche est d’engager notre fédération dans l’ère du numérique, de la digitalisation afin d’améliorer encore les services que nous pouvons rendre à nos clubs, nos organisateurs et nos licencié(e)s. J’ai porté pendant cette campagne un projet de création d’une plateforme numérique, digitale dans laquelle chaque licencié(e) ou future licencié(e), chaque club pourrait retrouver à la fois un certain nombre d’informations : comment je prends ma licence ? où je trouve le club le plus proche de chez moi ? quelques conseils d’entraînement, des paroles d’experts, la possibilité avec les partenaires de la fédération de pouvoir accéder à des offres promotionnelles, d’avoir accès aux coulisses de l’équipe de France, d’avoir aussi des images c’est à dire dans l’esprit « Je pratique le triathlon, j’ai envie de montrer ce qu’est le triathlon, je prends tout de suite mon portable et j’ai accès à une banque d’images par exemple le dernier championnat du monde avec nos équipes de France, une étape du Grand Prix… » C’est un projet ambitieux que nous allons mener au fur et à mesure par étapes avec l’idée de produire progressivement cette plateforme.

 

Cédric Gosse : « Notre ambition est de décrocher des médailles aux Jeux de Tokyo, nous faisons tout pour. Nos athlètes sont prêts, ils et elles ont envie, c’est un rendez-vous que l’on souhaite ne pas manquer. » 

 

Lepape-info : Cette idée vous est venue il y’a 2 ans lors du triathlon de Paris ? 

C.G : J’ai été interpellé par une concurrente qui disputait son 1er triathlon et qui venait de franchir la ligne d’arrivée. Aimant bien être dans l’ambiance du ravitaillement d’après-course, je l’entends dire : « C’est super, j’ai réussi mon premier triathlon, je vais m’inscrire dans un club. » Son fils qui est à côté d’elle lui dit : « Maman, je vais te chercher un club », il sort son portable, je le vois essayer avant de dire à sa mère qu’il ne trouve pas et qu’il referai un essai une fois rentré à la maison et là je me suis dit : « Il manque quelque chose. » On doit être en capacité maintenant, immédiatement de prendre sa licence, de trouver son club, la prochaine course parce que celle-là nous a plu et que l’on veut en faire une autre et puis quand je suis chez moi, un peu plus au calme, avoir des conseils, des services associés à tout cela.

 

Lepape-info : De beaux moments sont à venir avec les Jeux Olympiques de Tokyo en espérant qu’ils aient lieu

C.G : Oui on l’espère tous, vous avez raison de le dire. Nos athlètes de l’équipe de France l’espèrent, j’étais récemment en visioconférence avec notre équipe de France paralympique en stage au Portugal qui a exprimé cette espérance et qui se prépare véritablement. Notre ambition est de décrocher des médailles aux Jeux de Tokyo, nous faisons tout pour. Nos athlètes sont prêts, ils et elles ont envie, c’est un rendez-vous que l’on souhaite ne pas manquer.

 

Lepape-info : Un doublé olympique en individuel et avec le relais mixte est toujours dans les esprits  

C.G : Oui mais n’oublions pas non plus le paratriathlon car nous avons de vraies chances de médailles avec nos paratriathlètes chez les hommes et les femmes. Mais vous avez raison on peut être ambitieux, notre directeur technique national (Benjamin Maze) rappelle cette ambition, place bien les objectifs. Nous faisons en sorte que nos athlètes soient dans les meilleures conditions possibles à la fois de préparation, d’entraînement et de trouver les meilleures situations pour qu’ils puissent performer.        

 

Cédric Gosse : « Je souhaite une fédération qui soit performante. Pour moi la performance dépasse le cadre sportif avec notre équipe de France, elle touche le domaine social. N’oublions pas non plus la performance dans notre gestion au jour le jour au point de vue administratif. »

 

Lepape-info : Que vous inspirent les équipes de France de triathlon et de paratriathlon ? 

C.G : J’aime leur joie de vivre, leur ambition. Je suis extrêmement respectueux de leur engagement, de leur rigueur, de leur force de travail parce que ce sont des acharné(e)s. Je voudrais aussi saluer la qualité de l’encadrement à la fois de notre direction technique nationale mais aussi des cadres, des entraîneurs qui sont présents autour. Je n’oublie pas non plus leurs clubs car bien sur nos athlètes ont le soutien de la fédération, du ministère des sports, mais ils ont aussi un fort soutien de leurs clubs très engagés autour d’eux. C’est tout cet ensemble qui fait la performance, c’est l’action des uns et des autres et tout cela agit par complémentarité. Il en résulte une grande fierté pour cette équipe de France et beaucoup d’ambition.

 

Lepape-info : De l’ambition pour cette nouvelle olympiade avec aussi la reconduction du partenariat entre la fédération et Lepape pour 4 ans 

C.G : Très heureux de ce partenariat, je crois que nous partageons les mêmes valeurs d’exigence, de performance, de services. On sait que chez Lepape on trouve du matériel de qualité, performant avec la qualité des conseils à la fois sur le site internet et dans les magasins. Avec nos partenaires c’est un partage de valeurs, d’image et nous nous retrouvons pleinement. Aujourd’hui, c’est la première fois que je venais dans l’un de vos magasins et j’ai découvert un lieu avec de l’espace, de belles couleurs, des produits de très grande qualité et encore une fois je crois que cela correspond à ce que nos triathlètes, duathlètes, coureurs de raid recherchent c’est à dire la qualité, l’exigence et pouvoir compter sur du matériel. Voilà ce que recherchent nos licencié(e)s et ici on trouve tout donc je les engage à venir.

 

Lepape-info : Qu’attendez-vous, qu’espérez-vous de vos 4 années à venir de mandat ? 

C.G : Nous avons porté un projet autour de la volonté de rester une fédération proche de nos licencié(e)s, de nos clubs. Cette question de la proximité est primordiale. Nous recherchons une fédération qui développe ses services et nous devons développer cette relation avec nos licencié(e)s à ce sujet. Je souhaite une fédération qui soit performante. Pour moi la performance dépasse le cadre sportif avec notre équipe de France, elle touche le domaine social. Je pense que le mouvement sportif a une responsabilité sur un certain nombre de sujets de société qui sont l’écoresponsabilité, la gestion responsable de nos actions, le développement durable, la gestion des personnes, la lutte contre les violences, contre la discrimination, l’accès aux publics les plus fragiles à la pratique sportive. N’oublions pas non plus la performance dans notre gestion au jour le jour au point de vue administratif, on attend d’une fédération qu’elle soit réactive, agile, moderne. L’engager notamment dans cette révolution du digital est un enjeu majeur.

 

 

   Entretien avec Cédric Gosse (président de la Fédération française de triathlon)

 

Réagissez