François D’Haene époustouflant vainqueur de la Hardrock 100

Nouvel exploit de François D'Haene à Silverton (Etats-Unis). Le Français, roi de l'ultra-trail, s'est offert en 21h45'51 la mythique Hardrock 100, l'un des deux principaux ultras nord-américains (avec la Western States) dans les Rocheuses du Colorado.
Il pulvérise au passage d'une heure 42 minutes le record de Kilian Jornet.

François D'Haene à l'arrivée - 
 @francois_dhaene
François D'Haene à l'arrivée - @francois_dhaene

100,5 miles soit 161,74 km, 10 000 m de dénivelé positif, François D’Haene s’attaquait pour la 1ère fois à la Hardrock 100.

Le triple vainqueur de l’UTMB et quadruple lauréat de la Diagonale des Fous a réussi un véritable coup de maître sur un parcours souvent au-delà des 4000 m d’altitude dans les Rocheuses.

Peu après le départ donné vendredi à 14h (heure française), François D’Haene a pris les choses en main tenant à distance rapidement le spécialiste Américain Dylan Bowman.

 

 

Aidé sur la seconde partie de course par les meneurs d’allure Jim Walmsley, triple vainqueur de la Western States et Dakota Jones, autre référence mondiale, le Français a tenu bon jusqu’au bout avec comme objectif le record de l’épreuve.

Il y’a deux sens de parcours, les organisateurs de la Hardrock 100 alterne une année sur deux le sens de course (plus favorable les années paires). Les records selon le sens étant de 23h28 et 22h41 établis tous les deux par Kilian Jornet quadruple vainqueur de 2014 à 2017.

En l’emportant en 21h45’51, François d’Haene a bel et bien établi un nouveau record absolu de l’épreuve qui plus est dans le sens le plus difficile (montées moins pentues mais plus longues, descentes très raides). Un authentique exploit !  Avec à l’arrivée un bisou sur une tête de bélier peinte sur un gros bloc de pierre, symbole de la course.

 

Un défi que François D’Haene avait soigneusement préparé notamment en arrivant sur place le 1er juillet pour repérer certaines portions du parcours (notamment le Handies Peak, sommet de la course situé à 4 285 m d’altitude) mais aussi en demandant de précieux conseils à l’expérimenté Kilian Jornet.

La star espagnole lui avait notamment recommandé de ne pas trop forcer sur les premières montées en raison de l’altitude, de partir couvert avec la météo changeante avec parfois de gros orages et des nuits sous la pluie sans oublier d’avoir le tracé sur sa montre en raison du peu de marquage sur le parcours et pas mal de sections hors sentiers. Des conseils avisés qui ont permis à François D’Haene d’éviter peut-être de mauvaises surprises.

Après sa 2e place il y a 4 ans sur la Western States 100 (Californie), François D’Haene s’est donc adjugé avec panache l’autre ultra-trail mythique de la Côte Ouest sur lequel il lorgnait depuis 2 ans. Les chutes de neige abondantes en 2019 et la pandémie de Covid-19 l’an passé avaient contraint les organisateurs a annuler les 2 précédentes éditions.

Cette fois-ci c’était la bonne et François d’Haene a d’entrée inscrit son nom dans la légende de cette course. Prochain rendez-vous dans 6 semaines à l’occasion de l’UTMB où François D’Haene visera un 4ème succès.

Un nouveau défi de taille pour François d’Haene, jusqu’à présent personne n’a remporté à la suite (en 6 semaines d’intervalle) la Hardrock 100 et l’UTMB.

Réagissez