Paratriathlon : Le grand chelem pour Alexis Hanquinquant qui s’offre un 4ème titre de champion du monde

Alexis Hanquinquant phénoménal a réalisé la saison parfaite. Champion paralympique, d'Europe et de France cette année, le paratriathlète Normand (catégorie PTS4) s'est adjugé son 4ème titre mondial à Abou Dabi (Émirats Arabes Unis).
Dans son sillage, l'équipe de France de paratriathlon a brillé avec le sacre de Jules Ribstein (catégorie PTS2) et la médaille d'argent d'Élise Marc (catégorie PTS3).

hanquinquant

Une nouvelle fois favori de sa catégorie PTS4, Alexis Hanquinquant a parfaitement assumé son statut lors des championnats du monde de paratriathlon à Abou Dabi.

Triple champion du monde en titre, le paratriathlète Rouennais a une nouvelle fois largement dominé la concurrence. Seul le Britannique Michael Taylor très solide en natation a menacé en début de course Alexis Hanquinquant qui a su faire la différence lors de la partie cyclisme.

Avec 2 minutes d’avance avant la course à pied, la cause était entendue pour Alexis Hanquinquant auteur d’une nouvelle démonstration et qui s’offre un 4ème titre mondial consécutif avec 4’28 d’avance sur le Japonais Hideki Uda et plus de 5 minutes sur l’Espagnol Alejandro Sánchez Palomero.

Une saison parfaite pour Alexis Hanquinquant champion paralympique, du monde, d’Europe et de France.

 

Dans la catégorie PTS2 (pas au programme paralympique), Jules Ribstein a lui aussi remporté tous les titres majeurs à sa disposition cette saison. Le Strasbourgeois également tenant du titre mondial a du se battre jusqu’au bout pour s’offrir un nouveau sacre.

Devancé de peu en natation, Jules Ribstein fait la différence à vélo et rejoint la seconde transition avec plus de 2 minutes d’avance sur ses rivaux. L’Espagnol Lionel Morales auteur d’une superbe remontée en course à pied termine 2ème à seulement 37 secondes de Jules Ribstein une nouvelle fois champion du monde.

 

Autre médaille Française cette fois chez les dames en catégorie PTS3. Élise Marc tenante du titre mondiale a du s’incliner face à l’Espagnole Andrea Miguelez Ranz sacrée. Sortie en 3e position de l’eau à 3 minutes  de la tête de course, Élise Marc est allée chercher l’argent grâce notamment à un bel effort à vélo.

 

2 autres Français étaient en lice. Chez les PTWC, Mona Francis (6ème des Jeux paralympiques de Tokyo) s’est contentée de la 4ème place à seulement 32 secondes de l’Espagnole Eva Mario Moral médaillée de bronze. Chez les messieurs, la logique a été respectée, Ahmed Andaloussi face aux 4 concurrents qui l’avaient devancé aux Jeux de Tokyo a terminé 5ème comme cet été.

 

Nicolas Becker (entraîneur national paralympique) : « Mission accomplie ! Je suis impressionné par le niveau d’implication des Français et par leurs performances dans des conditions difficiles. Je tiens vraiment à remercier l’encadrement de l’équipe dans son ensemble et en particulier les collègues sur le terrain cette semaine à Abu Dhabi. Tous ont fait un travail formidable. Les 5 paratriathlètes engagés sur ce championnat du monde para triathlon ont posé les jalons de l’équipe de France en perspective du championnat du monde 2022 qui se tiendra au même endroit et à la même époque. On pourrait même dire que Jules et Alexis ont acheté du terrain tant leur victoire est nette dans leur catégorie respective ! Le bilan est très satisfaisant. Chacun a vraiment fait honneur à sa sélection. Maintenant, place à une phase de régénération bien méritée pour les sportifs. Nous reviendrons en force à Abu Dhabi l’an prochain. Cette épreuve sera déterminante sur la route qui mène vers Paris 2024. »

Réagissez