Reprise entraînement après intervention chirurgicale

Bonjour docteur,
Suite à une intervention chirurgicale (hernie inguinal) fin janvier je désire avoir des infos sur la période possible de reprise de mes entraînements et la forme des entraînements et la possibilité de faire un marathon nature en relais fin avril car ils me réservent la partie avec le plus la plus pentue.
Actuellement les agrafes sont toujours là et je suis en arrêt jusqu’à fin février.
Dois je décliner ma participation ?
D’avance merci

Une réponse à la question

  1. Bonjour,

    Avez-vous eu une chirurgie par endoscopie ? Vous dites avoir des agrafes mais :

    – Est-ce que ce sont simplement des agrafes au niveau des orifices, pour introduire l’endoscope ?

    – Ou avez-vous une cicatrice cutanée, plus importante, avec agrafes, preuve d’une chirurgie « à ciel ouvert » (chirurgie plus ancienne et plus classique) ?

    Dans le premier cas (chirurgie endoscopique), la reprise du sport doux peut s’envisager assez rapidement : dès que vous marchez, rapidement, sans douleur, que vous montez les escaliers deux à deux, sans douleur, vous pouvez reprendre le jogging en terrain plat (en alternant marche et course pour les deux premières sorties, puis uniquement la course, si les sensations sont bonnes). Par la suite, vous augmenterez progressivement vos entraînements de course en vous fixant deux objectifs : la quantité (sorties de plus en plus longues) puis la qualité (quelques séances en montée, assez dynamique). Le travail musculaire pur (musculation classique) n’est pas conseillé dans les trois mois qui suivent la chirurgie. Malgré tout, dans ce cas, votre objectif me semble tenable.

    Dans le deuxième cas, l’objectif n’est, à mon avis, pas réalisable. La cicatrice (cutanée, musculaire, …) impose un repos plus long de la paroi abdomino-pelvienne. Par la suite, il faudra recommencer le sport par du vélo avant d’envisager la course à pied. Il existe donc un temps de repos plus long et une phase supplémentaire (vélo) avant de commencer le programme du premier cas. Donc n’y pensez pas pour ce marathon en relais, ce ne serait pas sérieux et vous vous exposeriez à un échec de la chirurgie, c’est-à-dire à l’apparition d’une nouvelle hernie.

    Répondre
    • Bonjour.
      Merci de votre réponse ainsi que de vos conseils.
      Pour completer ma question, je précise que je suis dans le cas de la cicatrice cutanée avec pose d’une plaque et que je rentre dans ma 57° année.
      Je releve avec grand interet vos conseil et confirme qu’après le retrait des agrafes (huit jours) j’ai repris par de la marche tout en douceur car la cicatrice est là et elle vous rappelle à l’ordre dés que les éfforts montent en intensité.
      Mes premières sorties ont été laborieuses et fatiguantes, mais au fils des sorties toujours en marchant la mécanique interne se remet doucement en place.
      Vu mes resentis actuels et en ne voulant absolument pas créer une récidive, je vais suivre votre conseil en déclinent ma participation au marathon relais pour le mois de Mai.Je ne manquerai pas de vous tenir informé de l’évolution de mon cas dans le temps car si ces informations peuvent servir à d’autres personnes j’en serai ravi.
      Vous renerçiant encore pour votre réponse, agréer mes salutations.

      Répondre

Réagissez