La pluie en randonnée : marchons sous les gouttes !

“Pluie du matin, n’arrête pas le pèlerin”, dit le dicton. C’est vrai… mais elle décourage pourtant de nombreux randonneurs à la journée, et peut freiner les ardeurs. Pourtant, si la perspective de marcher toute la journée sous des trombes d’eau n’est guère réjouissante à bien des égards, on peut largement lutter contre l’humidité et finalement se réconcilier avec le mauvais temps en randonnée. Enfin, en tous cas, en gommer assez nettement les désagréments, car bien sûr on ne peut changer la couleur du ciel et la visibilité des jours de pluie.

Pluie en randonnée

La veste de pluie, incontournable ! 

En randonnée, la veste imperméable, au minimum, est un des composants fondamental du sac : l’oublier, même lorsque le temps est annoncé beau, est impardonnable! Cette veste, qui peut être plus ou moins chaude (doublée ou non) selon la saison et la destination, sera à la fois imperméable et respirante. On doit en effet à la fois se protéger de l’humidité, de la pluie et du vent, mais aussi pouvoir évacuer la transpiration due à l’effort pour un bon confort de marche. Il faut donc privilégier les vestes dotées de membranes respirantes. On en trouve à des prix divers selon leur qualité de fabrication, leur membrane et leur emploi (veste 3 saisons, veste doublée, veste légère).

 

On pourra adjoindre en-dessous, si la température est fraîche, une polaire et une première couche isolante. Mais quelque soit la température, la veste aura pour fonction de vous isoler de l’eau et du vent.

 

Les autres éléments pour se protéger 

Lors d’une grande randonnée en itinérance ou lorsque l’on sait que l’on part pour une journée de marche pluvieuse, on pourra aussi adjoindre à cette veste d’autres éléments. Un pantalon imperméable, également respirant et membrané, léger, pourra être un bon complément pour se protéger également les jambes.

Un couvre-chef, type chapeau de pluie, casquette ou n’importe quel chapeau qui résiste à l’eau et reste couvrant peut souvent être plus apprécié que la capuche de la veste. C’est plus ergonomique. Cela permet aussi de protéger les yeux et pour les porteurs de lunettes de lutter contre la pluie sur les carreaux. Rien de pire que d’avoir une vision altérée à cause de l’eau sur les hublots !

 

Le poncho : très efficace ! 

Enfin, en cas de forte pluie prolongée notamment ou lorsque vous partez sur une grande randonnée à une saison ou sur une destination particulièrement pluvieuse, le poncho peut être un excellent choix. Il couvre en effet de la tête jusqu’aux jambes sous le genou et permet ainsi d’éviter le plus gros. Il peut également protéger votre sac, ce qui est très appréciable.

Rien de pire, en effet, que de retrouver ses affaires mouillées à l’étape, surtout lors d’une randonnée de plusieurs jours. Repartir le lendemain avec des affaires à peine sèches n’est vraiment pas agréable! Outre le poncho, vous pourrez protéger votre sac à l’aide du sur-sac imperméable qui est souvent fourni avec. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez vous procurer de telles couvertures adaptées à chaque format de sac. Elles protègent plutôt bien même si lors de grosses journées d’averses l’eau a tendance à s’infiltrer par le dos, justifiant encore l’emploi du poncho.

Vous pouvez aussi protéger vos affaires en les stockant à l’intérieur de votre sac à dos dans des pochettes étanches. Là, c’est sûr, vous retrouverez vos affaires au sec le soir venu!

Pluie et randonnée

Chaussures et chaussettes : attention au séchage!

 Dernière chose à envisager lors d’une randonnée bien mouillante : les chaussures. Evidemment, c’est pour ce genre de météo que les chaussures membranées peuvent être utiles : comme les vestes et l’ensemble de votre “arsenal” de protection, elles devront être au maximum imperméables mais néanmoins respirantes. C’est souvent, même si les technologies évoluent, un problème : les chaussures ainsi équipées restent chaudes. Lors d’une marche estivale, même pluvieuse, la question peut se poser. De même, il faudra vérifier la capacité de séchage des modèles lors de randonnées de plusieurs jours, pour éviter de repartir avec des chaussures encore humides. Les chaussures “tout cuir” peuvent apporter alors un confort, une protection et une capacité de séchage plutôt intéressante.

 

Il faut aussi souligner que ce sont évidemment les chaussures et les chaussettes qui seront souvent les plus longues à sécher après une journée sous la pluie. Repérez un poêle ou une source de chaleur pour espérer les retrouver sèches le lendemain. Et si le soleil est revenu, vous pourrez toujours finir de sécher vos chaussettes, et d’autres habits, en les suspendant sur votre sac… Élégance garantie!

 

Les Vêtements Randonnée HOMME

Les Vêtements Randonnée FEMME

 

EN BREF :

 

  • Marcher sous la pluie n’est pas un problème, il faut juste être bien équipé!
  • La veste imperméable et respirante est toujours à mettre dans son sac, au cas où!
  • Un pantalon de pluie et un chapeau peuvent aussi être utile.
  • En cas de forte pluie, le poncho est couvrant et protecteur.
  • Pour protéger votre sac, utiliser une protection imperméable et des sacs étanches.
  • Pour les chaussures, utiliser des modèles imperméables et séchant rapidement.

 

 

 

 

Réagissez