Source - Fotolia

C’est quoi un bon coach ? (3/3)

Dans le monde de l’entraînement, le détail règne en maître. S’il suffisait alors au coach de « peser » ces différents détails pour en appréhender leurs effets sur la performance, cela se saurait. Un jeu d’additions et de soustractions suffirait… Au contraire, l’attitude à adopter vis-à-vis d’un athlète reste difficile à déterminer. Voici le dernier article d’une série de trois, dont l’idée est d’objectiver/encourager certains principes d’efficacité propres à toute intervention de performance sportive.

Source - Fotolia

C’est quoi un bon coach ? (2/3)

Dans le monde de l’entraînement, le détail règne en maître. S’il suffisait alors au coach de « peser » ces différents détails pour en appréhender leurs effets sur la performance, cela se saurait. Un jeu d’additions et de soustractions suffirait… Au contraire, l’attitude à adopter vis-à-vis d’un athlète reste difficile à déterminer. Voici le second article d’une série de trois, dont l’idée est d’objectiver/encourager certains principes d’efficacité propres à toute intervention de performance sportive.

Source - Fotolia

C’est quoi un bon coach ? (1/3)

Dans le monde de l’entraînement, le détail règne en maître. Ce n’est pas pour rien, en effet, que l’on s’intéresse au programme de l’athlète (distance, volume, etc.) autant qu’à la manière dont il y répond (fréquence cardiaque, ressenti, etc.) ou encore à son quotidien (qualité de vie, sommeil, etc.). S’il suffisait alors au coach de « peser » ces différents détails pour en appréhender leurs effets sur la performance, cela se saurait. Un jeu d’additions et de soustractions suffirait… Au contraire, l’attitude à adopter vis-à-vis d’un athlète reste difficile à déterminer. Voici donc une série de trois articles dont l’idée est d’objectiver/encourager certains principes d’efficacité propres à toute intervention de performance sportive.

Source - Fotolia

Performant mais imparfait : comment réapprendre le bon geste ?

Une volée de questions se lève spontanément chez le coach qui porte un œil intéressé au langage corporel de son athlète. Parmi elles, la problématique d’ « Analysis paralysis » est peut-être la plus subtile. Subtile, car elle fait référence à la fameuse conscientisation handicapante de la technique que le sportif peut manifester dans les moments importants – qui peuvent autant être ceux d’un shoot à ne pas manquer que d’une course à maîtriser.

You can do it! I believe in you!

Coaching à distance : quelles questions à poser avant de s’engager ?

Avec l'engouement croissant autour des sports d'endurance, s'octroyer un coach "physique" n'est plus aussi facile. Les disponibilités ne matchent pas toujours entre athlète et coach, idem pour leurs attentes ou simplement le relationnel. L'athlète se destine alors souvent aux plans d'entraînement recommandés par ses amis, les articles qu'ils trouvent, les on-dit… Ce contexte est devenu propice au coaching à distance.



Vincent Viet

Vincent Viet, coaching gagnant

On dit souvent du milieu de la course à pied que c’est une grande famille. Vincent Viet en est une belle illustration. Athlète, coach, organisateur d’événements et conseiller en communication dans le milieu sportif : à 28 ans, il est multi-casquettes.