Résultats du Week-end : Jovet et Berchet maîtres de l’Inuit

La charmante station de Pralognan la Vanoise a le vent en poupe et affiche une belle dynamique sportive au cœur du parc national de la Vanoise. Après la Coupe du Monde de télémark, la grande Odyssée en chiens de traîneaux et un peu avant la Transvanoise pour les skieurs alpinistes, c’était au tour des traileurs de se retrouver samedi soir dernier pour le traditionnel trail de l’Inuit.

podium hommes du 14km Trail de l'inuit 2018

Pour venir sur cette étape du Winter Trail Tour, challenge de 4 épreuves entre Savoie et Isère initié par Silvère Bonnet ses collaborateurs du SiboTeam, il fallait d’abord braver les éléments pour rejoindre la station de haute tarentaise sous une neige abondante et encombrante sur les routes. Mais la centaine de coureurs présents n’ont pas été déçus, enchantés à l’unanimité par le décor féérique de Pralognan recouvert d’un doux manteau blanc, et la qualité de ce parcours bucolique tracé par Arthur Guntz et entretenu par les dynamiques pisteurs de la station.

Devant l’office de Tourisme, Michel Buisson et sa garde rapprochée sont sur le pied de guerre pour soutenir l’organisation et faire de l’événement une animation aujourd’hui incontournable, première épreuve des trails de Pralo avant les grandes échéances estivales : le Tour des Glaciers de la Vanoise, la Trace du Bouquetin et le Tour de la Grande Casse. Ils ne sont qu’une centaine au départ répartis sur les deux courses (7 et 14km) de façon relativement équitable soit environ une cinquantaine sur chaque course.

 

Voir le Programme du Winter Trail Tour 2018

 

Lorsqu’à 18h Silvère Bonnet lance les hostilités des deux courses conjointement, les flocons offrent un décor qui émerveille petits et grands, « il y a bien longtemps que l’on n’avait pas vu de telles conditions hivernales » se réjouissent les élus de la station, du pain béni pour accueillir des touristes de plus en plus nombreux en provenance des quatre coins de l’hexagone mais aussi une belle délégation d’anglais. Le parcours est bucolique à souhait et alterne singles en forêt, pistes nordique et d’alpin. La neige abondante offre certes des appuis parfois difficiles mais peu de risque de glissade avec cette couche de neige fraîche.

Après un départ rapide, un trio prend la tête avec les favoris annoncés dont Rémi Berchet du team Salomon, Nathan Jovet du team Scott, le local de Bozel Frédéric Thérisod. Le militaire du 13ème Bca Steeve Dobert est en embuscade. A mi-course Frédéric Thérisod, venu en voisin depuis son village de Bozel, peine pour suivre le rythme soutenu de ses deux jeunes rivaux. Berchet mène le train et Jovet tente vainement une sortie, accusant en haut de la dernière bosse une dizaine de secondes sur Berchet. Mais après avoir joué le mano à mano, les deux amis cessent de jouer et préfèrent opter pour une victoire partagée en 1h19’54, une de plus sur les trails de Pralo.

« Le second tour fut plus facile à courir car forcément plus damé et c’était bien sympa de courir avec Nathan ce soir, surtout que nous avons un programme de course très similaire pour cette saison 2018 » commente Berchet.

Thérisod le sociétaire de Bellegarde complète logiquement le podium mais empoche la victoire en vétéran. Le chambérien Steeve Dobert prend une honorable 4ème place résistant aux assauts du drômois Florian Olivier du Team Cimalp.

Chez les filles, Patricia Serda, venue en voisine, une habituée des trails de Pralo, était bien intouchable ce soir à Pralo, facile d’aisance après 1h40’01 de course et devance la néo-chambérienne Alice Marlois, loin d’être ridicule en 1h47’18 alors que Laure Pion complète le podium en 1h53’21.  

podium filles du 14km Trail de l'inuit 2018Sur le 7km le niveau était certes un peu moins relevé mais très homogène sur la tête de course sans vraiment laisser un coureur dominant prendre la poudre d’escampette. Au coude à coude, trois hommes forts tentaient de faire leur trace sur un belle boucle qui aura fait l’unanimité des coureurs que ce soit pour la qualité du tracé, la variété des appuis ou encore l’originalité du parcours très bucolique. Finalement, après un suspens qui aura tenu en haleine les spectateurs présents, Pierre Joulin a réussi à obtenir son billet de sortie pour s’imposer en 43’59, « je ne m’attendais à ce parcours car il a bien changé par rapport aux dernières éditions mais c’était très sympa. Cette année je prépare la Maxi Race » commente le vainqueur. Il devance d’une trentaine de secondes Mickael Todoroff et Baptiste Couzon qui ont joué le sprint.

 

Chez les féminines, belle surprise pour la sociétaire de Chambéry Triathlon Peggy Munier, l’amie de Steeve Dobert, qui remporte sa première victoire en 56’28 devançant Agnès Mosmier et Jenny Appolonia. Toujours sous les flocons, la soirée s’est terminée par la traditionnelle remise des prix arrosée de vin chaud et de jus de pomme chaud.

 

Tous nos Conseils pour s’équiper sur un Trail Blanc 

 

Classement 14 km :

Trail des inuits 2018 résultats 15 kmClassement 7 km : 

trail des inuits 2018 resultats 7km

 

 

Réagissez