Tenir ses résolutions et atteindre ses objectifs

Chaque début d'année apporte son lot de bonnes résolutions. Et si cette année vous les teniez vraiment avec les conseils de James Kaler, coach mental et expert lepape-info.

50km eco trail de Paris

Ca y est, nous y sommes… La nouvelle année et son lot de bonnes résolutions ! Une bonne résolution peut-être d’apprendre une nouvelle langue, d’arrêter de fumer, de se mettre au sport, de consacrer plus de temps à sa famille, de courir son premier marathon ou triathlon ou encore de gravir le Mont Blanc !

Et bien bonne nouvelle, cette année nous nous y tenons!!! Quelle que soit votre bonne résolution vous devez la transformer en objectif concret.

Je vous invite à vous poser les bonnes questions :

  • Cest « quoi» mon objectif?

Plus vous déterminez précisément le « quoi » et plus facilement le « comment » se mettra en place… Comment voulez-vous trouver votre chemin si vous ne savez-pas où vous souhaitez aller ?
Identifier réellement quel est votre objectif vous permettra de savoir quand vous l’aurez atteint.

  • Quels avantages vais-je tirer d’atteindre mon objectif ?…Et mes proches ?

Faire ressortir TOUS les points positifs, avantages, bienfaits, bénéfices, plaisirs que vous allez pouvoir en retirer ; cela viendra nourrir votre motivation d’honorer un résultat positif.

  • Ai-je déjà «essayé» lannée dernière?

Comme le dit Maître Yoda: « Fais ou ne fais pas…Essayer n’existe pas! » Lorsque vous entreprenez quelque chose, marquer votre motivation par la manière dont vous en parlez. Soyez positif et affirmatif dans votre intention de réussir.

  • Si oui, pourquoi ai-je échoué?

Soyez honnête avec vous même, assumez l’entière responsabilité de votre non-réussite sans chercher d’excuses; vous ne pouvez analyser correctement et corriger que ce que vous acceptez réellement. Vérifiez que l’atteinte de votre but respecte bien l’écologie de votre système de vie car dans le cas contraire cela pourrait-être une cause de sabotage inconscient.

  • Quest-ce qui fait que, cette année, je vais réussir?

Identifier ce qui maintenant, vous pousse changer et atteindre votre objectif, ainsi que les actions qui ne de dépendent que de vous. Croyez en votre réussite et défendez la auprès de ceux qui peuvent vous décourager (amis, familles, collègues). Peut-être transposent-ils leurs peurs sur vous ou ont-ils peur pour vous… Rassurez les par votre motivation et vos actions.

Autre question importante :
Mon objectif est-il à la hauteur de l’énergie, de la volonté et de la patience que je suis prêt à y mettre pour l’atteindre? Visez haut, les seules limites que nous avons sont celles que nous nous mettons. Le risque en visant un petit objectif c’est de réussir à l’atteindre… Sans problème, sans remise en question, sans progrès. Le risque d’un objectif trop élevé et vouloir l’atteindre trop rapidement est le découragement, la baisse de son estime de soi, la frustration.

Vous pouvez également utilisez la philosophie Kaizen. Elle consiste en une amélioration progressive et constante, en se focalisant sur ce qui fonctionne. Sachez mettre des étapes intermédiaires vous permettant de mesurer vos progrès. Imposez-vous des échéances pour ces différentes étapes et datez les, cela vous donnera de la rigueur. Chaque jour, validez que vous ayez accompli une action, eu une réflexion, fait une rencontre contribuant à votre réussite.
Prenez des engagements avec vous comme avec les autres. S’il s’agit d’une course importante, inscrivez-vous et ensuite faites-vous un calendrier de courses de préparations et un programme d’entrainement.

« Dans sa chrysalide, la chenille ne sait pas encore le bien que cela fait que de devenir papillon » disait Vincent Lenhardt. Bien souvent, pour atteindre un objectif, nous devons sortir de notre zone de confort et cela peut faire peur, c’est légitime… La peur nous indique que ce que l’on s’apprête à faire est difficile, nouveau pour nous ou hors du commun. La peur de passer à l’étape suivante est ce que j’appelle le passage dans la zone magique, celle qui nous permets de prendre conscience de notre réel potentiel. Pour grandir et évoluer, il faut courir des risques et au plus souvent nous sortons de notre zone de confort et plus nous progressons.

D’ailleurs la confiance ou plutôt l’estime de soi, se construit comme cela; elle découle du fait que l’on a survécu à un risque ce qui nous permet de passer à l’étape suivante… C’est l’exemple du premier baiser pour un adolescent. Entourez-vous de ceux qui savent, de ceux qui ont de l’expérience et qui sont susceptibles de pouvoir vous aider. Ils vous feront gagner du temps et sauront orienter votre énergie à bon escient.
Voilà, vous avez les cartes en main.

Pour terminer, je vous pose une dernière question: « Quelle action allez-vous mettre en place dans les prochaines 24 heures qui ira dans le sens de l’atteinte de votre objectif?! »

A VOUS de jouer!!!

Réagissez