Douleur derrière la cuisse : deux causes possibles

Une douleur derrière la cuisse qui va et vient. Qu'en pensez-vous ?

cuisse ischiojambier ischio

La question : Après un 10 km dans les derniers km, j’ai ressenti une douleur derrière la cuisse et j’ai fini ma course. Dans la semaine, la douleur s’est estompée et le dimanche suivant, j’ai fait un trail de 10km et encore une fois vers la fin de course, j’ai eu une douleur et j’ai pu terminer ma course avec cette douleur ….Dans la semaine, j’avais mal mais avec un footing de récupération, la douleur a disparu…Lors d’une reprise à allure rapide la douleur est revenue. Nouvelle  arrêt de 8 jours, puis reprise avec deux footing sans aucune douleur mais lors d’une série  de fractionner, la douleur est revenue …Qu’en pensez-vous ?

Face à cette douleur répétitive, qui ne cède pas après un court repos (8 jours d’affilée) et que vous ne reproduisez que  pour une allure soutenue,  deux diagnostics me semblent  plus plausibles (j’élimine une véritable lésion musculaire type claquage car vous n’avez pas eu une douleur vive, d’apparition brutale) :

  • le diagnostic de sciatalgie : en effet,  vous décrivez une douleur qui descend dans la cuisse, à la face postérieure. La seule douleur qui ait un tel  trajet est une douleur le long du nerf sciatique. Certes, vous ne décrivez pas de douleurs lombaires (lombalgies) mais toutes les douleurs type sciatique n’ont pas toujours une origine au niveau des disques lombaires. Les sciatalgies d’effort sont assez fréquentes mais ne contre indiquent pas formellement le sport.
  • Le diagnostic de tendinopathies des ischio-jambiers : et je pense qu’il s’agit de la maladie qui vous ennuie. Pour améliorer vos douleurs, Il faut donc travailler au niveau de l’ischion (« os de la fesse ») : massages, onde de choc, … Il faut aussi régulièrement faire des étirements privilégiés au niveau des ischio-jambiers (muscle à l’arrière de la cuisse).

Quoi qu’il en soit,  le repos sportif ne s’impose pas. En effet, ce n’est pas le repos qui soigne ces maladies chroniques. Continuer à courir, buvez plus que d’habitude, faites régulièrement vos étirements, et  prenez du plaisir en courant un peu moins vite, pour le moment …

66 réaction à cet article

  1. merci beaucoup docteur de votre reponse en effet avec des massages,étirements privilégiés au niveau des ischio-jambiers et .pendant 2 semaines footing a 10kmh tout est rentre dans l ordre

    Répondre
  2. bonjour docteur; pendant une promenade en vèlo; souhaitant faire une petite halte;je n ai pas su descendre de ma selle avant de mettre le pied au sol. le vèlo s est penché et je me suis mal rèceptionnèe.j ai ressenti une violente douleur au niveau du col du fèmur irradiant le derrière de ma cuisse et descendant dans le mollet.cette douleur persiste depuis trois jours, je souhaiterai s il vous plait; votre avis. dans l attente d une rèponse; cordialement; MADAME LEMAIRE

    Répondre
    • Bonjour,

      « Le diagnostic qui me semble le plus probable, face à ce mécanisme, est une lésion musculaire des ischio jambiers, c’est-à-dire le groupe musculaire à l’arrière de la cuisse. Outre un examen clinique, Il faut, pour confirmer ce diagnostic, faire une échographie musculaire. Cet examen doit se faire assez rapidement (pas trop de délai d’attente). En plus de confirmer le diagnostic, l’échographie permettra d’apprécier l’hématome musculaire.
      • Si l’hématome est minime, il évoluera spontanément bien (très bon pronostic).
      • Si l’hématome est important, il faudra le surveiller (nouvelle échographie) et éventuellement le ponctionner.

      Mais globalement, si on est patient, une lésion musculaire évolue généralement bien, sans complication grave. Je ne parle pas des sportifs de haut niveau pour qui le temps de repos est souvent compté, donc le challenge plus difficile.

      L’autre possibilité diagnostique est une sciatalgie traumatique. Là encore, l’examen clinique est important.

      Enfin, je ne crois pas à une éventuelle cause osseuse … mais on ne peut être affirmatif sans un examen médical.

      En conclusion, on peut sérieusement envisager une lésion musculaire des ischio jambiers qui est souvent de bon pronostic, si on est patient. « 

      Répondre
  3. Bonsoir,

    Je me permets d’envoyer ce message par rapport à une douleur similaire à celle qui a été décrit précédemment.
    Je ne pratique pas la course à pieds mais le taekwondo à raison de 6h par semaine (3x2h). Il y a quelques temps une douleur est survenue lors d’un entraînement derrière ma cuisse droite (plus précisément au niveau bas gauche de la cuisse droite), en effectuant un coup de pied élevé (au niveau de la tête). J’ai fini l’entraînement et cette douleur est passée, mais est revenue aux entraînements suivants.
    J’ai dû m’arrêter 3 semaines pour une luxation du pied, mais lorsque j’ai repris la semaine dernière la douleur est revenue, et me donne parfois du mal à porter des coups de pied de la jambe droite. Cela ne m’empêche pas de m’entraîner (je peux courir et sautiller sans problèmes), mais reste quand même gênant.
    Auriez vous une idée de ce que cela pourrait être?
    Je vous remercie.

    Cordialement,

    Matthieu Guérinel

    Répondre
    • Je fais aussi du Taekwondo et j’ai exactement la même douleurs qui persiste depuis 1ans bientot. J’ai meme arreté pendant 3mois pensant que c’etait une déchirure mais rien du tout .. Que nous conseillez vous docteur ?

      Répondre
  4. Bonjour, je suis chauffeur d’autobus urbain. Depuis plus de quatre mois que je fais de la Physiothérapie et massage, ainsi que plusieurs exercice pour le renforcement des muscles de mes jambes. J’ai le nerf sciatique enflammer et beaucoup de douleurs aux niveau ischio-jambier . Très d’inconfortable après 45 minutes de conduite et je bouge régulièrement mon siège, mes ballon etc…je n’ai pas de résultats et très héritent et ça commence à jouer mon moral ces douleurs. Avez-vous des recommandation ?

    Répondre
    • Bonjour, ma Fille est chauffeur d’autobus urbain. Depuis plus de quatre mois que je fais de la Physiothérapie et massage, ainsi que plusieurs exercice pour le renforcement des muscles de mes jambes. J’ai le nerf sciatique enflammer et beaucoup de douleurs aux niveau ischio-jambier . Très d’inconfortable après 45 minutes de conduite et je bouge régulièrement mon siège, mes ballon etc…je n’ai pas de résultats et très héritent et ça commence à jouer mon moral ces douleurs. Avez-vous des recommandation ? elle souffre énormément et malgré les séances de Kiné ça ne change rien elle à bout …. merci de vos réponses , cordialement

      Répondre
  5. Bonjour,
    Au mois de décembre dernier après une forte accélération à la fin d’un jogging j’ai ressenti une douleur derrière la cuisse qui m’a gêné pour marcher pendant quelques jours. Depuis une douleur persiste derrière ma cuisse gauche à chacun de mes footings et m’oblige à courir plus lentement qu’avant sous peine de sentir la douleur s’accentuer proportionnellement à la vitesse et à la taille de la foulée.
    Avez vous une idée pour remédier à ce problème ?

    Répondre
  6. mal aux ischions( les 2);irrégulièrement sans savoir pourquoi ,
    si je traite cela s’ estompe ,(paracétamol ) et cela revient:avez -vous une solution?
    ps: je fais un peu de vélo ,ou de la marche a pieds,ou même de la gym d’ entretien !
    qu’ en pensez vous!! merci de répondre si vous avez une éventuelle solution!!

    Répondre
  7. Bonjour, il y a trois ans, je me suis fais mal a l’endroit décrit dans l’analyse. J’ai entendu un petit craquement qui a mené à un arrête de jeux immédiat car la douleur était trop forte (je fais du handball). La douleur est survénu lorsque j’ai étiré la jambre brusquement pour attraper une balle en l’aire. Sur l’autre jambe il m’est arrivé la même chose après une accélération brusque (Accélération à partir d’un état immobile). J’ai été sérieux pour ces deux blessures survenues avec assez peut de temps entre chaques (environ 6 mois). j’ai fais une pause de 3 4 mois quand j’ai eu ces blessures. Maintenant quand je cours parfois avec de longues foulées la douleur revient et j’ai été chez un ostéo qui a rééquilibré mon bassin. Malheuresement il y a trois jours lors d’un match alors que je n’avais aucune douleur, j’ai ressu une béquille pile a l’endroit décrit et la douleur est revenue comme quand j’avais entendu craquer. De plus je dois que le nerf a été touché car ma jamba été engourdis quelque secondes.

    Répondre
    • Désolé de faire un double post, mais d’ou cela pourrai t’il venir car c’est très handicapant

      Répondre
  8. Bonsoir
    J’aurai une question sur ce que je pourrais avoir. J’ai une douleur dans la jambe qui part de la fesse, qui passe par l arrière de la cuisse et qui descends dans la jambe et qui me provoque des crampes aux mollets. J’ai mal par moment mais éventuellement en fin de journée. Cela a démarré après une longue randonnée en sandalette.

    Merci d’avance de votre aide.

    Répondre
  9. Bonjour, depuis 1mois maintenant j’ai des douleurs au niveau de la fesse jusqu’aux ischio-jambiers, il y a 1mois et deux semaines quand je faisait du sport ça me tirait un peu derrière la cuisse mais rien d’important puis une semaine après j’ai eu mal au bas du dos et même un peu plus bas pendant 5jours ,de grosses douleurs puis depuis j’ai mal aux ischio-jambiers et a la fesse côté gauche, le médecin m’avait donné une crème anti-inflammatoire mais ça n’a pas marché puis elle m’a donnée de l’ibuprofène qui me soulage mais pas entièrement, d’après elle se serait une déchirure musculaire, qu’en pensez vous ?
    Merci

    Répondre
    • Bonjour
      Ce que vous racontez ressemble fort à une lombosciatique, d’autant plus que vous signalez des douleurs au bas du dos.
      La sciatique est une inflammation d’un nerf qui prend naissance au niveau des deux derniers disques lombaires, descend derrière la cuisse et peut passer sur le bord externe de la jambe jusqu’au gros orteil ou sur le derrière de la jambe vers le petit orteil.
      Les douleurs peuvent s’accompagner de sensations de fourmillements ou de picotements sur le trajet douloureux. Les douleurs peuvent être reproduites quand on fléchit le tronc en avant et majorées en position couchée.
      Il faut réaliser des explorations complémentaires, scanner ou IRM, à la recherche d’une cause de compression.
      Une déchirure des ischio-jambiers peut être aussi en cause, mais en général il y a un facteur déclenchant faux mouvement, la présence d’un hématome et pas de raison de souffrir du dos.

      bon courage

      Répondre
  10. Bonjour
    Je tousse depuis mardi 16 décembre 2014 je suis allée chez le médecin qui m’a donné ce qu’i fallait ; fluidifiant antibiotique.
    Ce matin je me suis penchée en avant pour tousser et esperer que des secrètions s’évacues mais rien , j’ai alors entendu 1 gros craquement en bas de mon dos et ça fait mal à droite , mais le pire quand je dois marcher même chez moi j’ai une énorme douleur derrière la cuisse gauche j’usque en bas de ma jambe , c’est intennable.

    Répondre
  11. Merci d’avance si vous pouvez me dire ce qui c’est passé , cette douleur est intennable

    Répondre
    • Bonjour,

      Nous transmettons régulièrement les questions de nos internautes à notre médecin. Il est cependant extrêmement sollicité et ne pourrait vous répondre avant de longues semaines. Etant donné l’urgence de votre situation et la douleur que vous nous décrivez, nous vous conseillons d’aller consulter rapidement un médecin.

      Bon courage et bon rétablissement.

      Répondre
  12. bonjours,
    J’ai 14 ans et lors d’un tournoi futsale je trottiné pour échauffer mes muscles et j’ai eu un douleur soudaine et continue sous le fessier, derrière
    la cuisse jusqu’à boiter. Merci d’avance.

    Répondre
    • Bonjour
      Ne trainez pas allez voir un médecin du sport qui saura localiser le mal et la cause.
      Notre médecin a énormément de questions en attente et il ne peut vous ausculter pour découvrir les cause de votre douleur
      Cordialement

      Répondre
  13. Bonjour petite douleur derrière la cuisse en fin d’entraînement de foot après plusieurs accélération

    Répondre
  14. bonjour. j ai de l arthrose au genou gauche , et une douleur derrière la cuisse ,ça me lance merci de votre réponse cdlt

    Répondre
  15. Bonjour,
    Depuis un marathon au mois d’octobre (cela fait 6 mois) j’ai l’impression que j’ai usé le moteur. Je ne parviens plus à monter dans les tours comme avant (du moins, j’ai cette impression et j’ai perdu un peu en vitesse) Mais surtout j’ai des douleurs dans les cuisses et parfois dans les mollets. Douleurs qui arrivent après quelques kilomètres et qui ne me lâchent plus jusqu’à la fin.
    Suite à une grosse grippe il y a quelques semaines, j’ai l’impression d’avoir encore perdu en capacité (je monte péniblement à 11,5 km/h de moyenne à l’entrainement).
    Pouvez-vous me conseiller, je n’ai vraiment pas envie d’arrêter de courir (je cours en moyenne 35km/sem.)…
    D’avance un tout grand merci.
    Jean-Paul

    Répondre
  16. J ai une douleur a la cuisse arrière gauche ainsi que le coup de pied

    Répondre
  17. Bonjour j ai tomber en roller et quand je marche j ai mal a ma cuisse et je arrive pas a mettre mon pour sur ma jambes gaucher que doit faire svp

    Répondre
  18. Bonsoir, ma mère est diabétique et cela fait plusieurs mois maintenant qu’elle a mal derrière la cuisse. Elle a essayé les anti-inflammatoire…..mais pas de grande amélioration. Avec les séances de kiné, ça va un peu mieux mais dès qu’elle fournit un effort, elle ressent les douleurs tjrs au même endroit. La kiné m’a dit qu elle a les muscles trop contractés.

    Répondre
    • Bonjour,

      Les douleurs qui se situent derrière la cuisse à l’exercice peuvent être d’origine très diverses. La kinésithérapeute qui suit votre maman ne pense pas à une sciatique, nous allons donc pouvoir éliminer d’emblée les douleurs d’origine neurologique par compression discale au niveau du rachis lombaire.

      Si les douleurs sont localisées, il serait intéressant de faire une échographie pour éliminer une tendinopathie ou bien une pathologie musculaire puisqu’il semble que votre maman souffre de contractures. Il serait aussi important de faire des radiographies du bassin et des hanches car une atteinte osseuse ou cartilagineuse à ce niveau peut donner parfois des irradiations vers la face postérieure de la cuisse. Enfin, les radiographies du rachis lombaire seront importantes pour éliminer une arthrose vertébrale postérieure ou bien un canal lombaire étroit. Je me permets donc de conseiller à votre maman de consulter son médecin traitant qui, à la suite de son examen clinique, prescrira les échographies et les radiographies qui lui sembleront les mieux adaptées à son diagnostic.

      Votre maman est diabétique et il est important qu’elle puisse pratiquer des activités physiques et sportives sans être limitée par des douleurs mécaniques. Nous le savons tous actuellement, les activités sportives font partie du traitement du diabète au même titre que la nutrition et les thérapeutiques médicamenteuses. Votre question est d’autant plus importante. Je vous propose donc de tenter de trouver à tout prix l’origine de la douleur de votre maman pour qu’elle puisse ensuite pratiquer des activités physiques de manière régulière, raisonnée et raisonnable.

      Cordialement

      Répondre
  19. salut j ai une douleur presque vive au niveau de la face postérieure de la cuisse qui irradie vers la face postérieure de la jambe et se déclenche part la station debout prolongée et la marche. Je calme parfois la douleur avec du declofenac. SVP je veux savoir est ce que c’est une sciatique!

    Répondre
    • Bonjour,

      Oui, devant la description de vos symptômes, nous devons évoquer en premier une douleur d’origine sciatique. Dans votre question, vous ne précisez pas votre âge ni votre niveau de pratique sportive. Vous expliquez que vos douleurs se réveillent à la marche et il est certain que la course à pied n’est pas un sport indiqué lorsque l’on souffre de sciatique. En fait peu de sports sont recommandés dés que le nerf sciatique est comprimé au niveau des racines lombaires. Je vous conseille donc de consulter votre médecin traitant qui, à la suite de son examen clinique, prescrira les examens radiologiques qui lui sembleront les mieux adaptées à son diagnostic. Sur le plan thérapeutique, la meilleure conduite à suivre est le repos, les anti-inflammatoires et la patience car une très grande partie des sciatiques disparaissent en quelques semaines.
      Tenez nous au courant.
      Cordialement

      Répondre
  20. Bonjour, cela fait 2 ans que j’ai des douleurs et toujours du côté gauche. C’est une douleur profonde derrière la cuisse juste au dessus du genou. Ensuite j’ai eu des crampes au mollet, puis mon tendon d’Achille qui me fait maintenant mal. Je suis allé voir des osteo, kine, médecine du sport, rhumatologue, etiopathe…. Passé des IRM échographie. Mais personne ne trouve ce que j’ai. J’ai la douleur au repos comme à l’effort et surtout pour des sprints. Merci de votre aide.

    Répondre
    • Bonjour Lhuisier

      Pour moi dans votre description il y a deux éléments différents :

      -en ce qui concerne le tendon d’Achille douloureux, il peut s’agir d’une pathologie propre au tendon ou aux éléments qui l’entourent et dans ce cas l’examen clinique et l’échographie doivent permettre de faire un diagnostic et de proposer un traitement cf. nombreux articles parus sur le site, soit il s’agit d’une douleur qui vient « d’ailleurs » et l’on se retrouve dans l’explication qui suit.

      Votre douleur, qui descend dans tous le membre inférieur et s’accompagnent de crampes, peut, au moins, évoquer deux pathologies distinctes mais qui peuvent coexister :

      -une lombosciatique, irritation du nerf sciatique qui prend naissance dans la région lombaire basse pour descendre à la face postérieure de la cuisse derrière ou sur le bord externe du genou et idem au niveau de la jambe pour gagner le petit orteil ou le gros orteil, avec souvent des sensations de décharge électrique, de fourmillements ou de troubles de la sensibilité divers et variés et qui nécessite une exploration du rachis par un scanner ou une IRM qui pourront montrer des éléments « irritants » : hernie ou protrusion discale, arthrose des articulations postérieurs, canal lombaire rétréci, etc… et bénéficier d’un traitement adapté,

      -une pathologie artérielle, les artères du membre inférieur n’étant plus suffisamment performantes pour alimenter en oxygène et nutriments les fibres musculaires. Dans ce cas, ce sont des explorations artérielles au repos, mais surtout à l’effort qui permettront de porter une réponse à vos problèmes.

      Bon courage

      Répondre
  21. Bon

    Répondre
  22. Bonjour, je pratique la course à pied et le vélo, j’ai depuis 4 ans des douleurs aux 2 jambes. Cà a commencé après un marathon en 2011, après 18 mois d’investigations, un scanner et une électromyographie, qui n’ont rien révélé d’anormal, un médecin orthopédiste m’a diagnostiqué un syndrome de rétraction des ischio-jambiers. J’ai fait de la kiné, çà n’a pas changé grand-chose. J’avais toujours mes tensions aux jambes. Début 2014, je suis retourné chez ce médecin, qui m’a envoyé faire des semelles orthopédiques. Je les porte depuis 8 mois, depuis 4 mois j’ai une épaisseur aux 2 talons, le technicien m’a assuré que çà irait beaucoup mieux car çà allait soulager les muscles inférieurs. J’ai encore les douleurs aux cuisses et par conséquent je ne peux faire que de l’entraînement en endurance douce. Je retourne très prochainement voir le technicien chez qui j’ai eu les semelles.
    Il m’a conseillé de porter des chaussures de villes avec un talon de 1 à 2 cm, c’est ce que je fais.
    Je vais retourner chez le médecin orthopédiste. Peut-être y-a-t-il un problème et il me fera peut-être passer une IRM…Merci d’avance pour vos conseils éclairés.
    Renaud, Charleroi, Belgique

    Répondre
    • Bonjour

      Vous nous parlez de douleurs qui seraient apparues dans les suites d’une course de longue distance et qui perdureraient depuis 4 ans.

      Dans votre description, on a peu de précision sur la topographie des douleurs : participation lombaire ? Irradiations vers la jambe (devant, derrière, sur les côtés,… ?), peu sur leur mode de survenue : rapidement, au bout d’une certaine distance ou intensité ? Peu d’information sur d’éventuels signes d’accompagnement : fourmillements, sensation d’engourdissement, de crampes, etc…, sur les éventuels traitements effectués et leur résultat.

      Vous nous parlez de la réalisation d’un scanner mais de quelle région ? De la possibilité de réaliser une IRM mais de quelle partie de votre corps ? L’électromyogramme normal permet d’éliminer une pathologie neurologique évolutive mais n’exclut pas forcément une pathologie de type sciatique ou crurale (2 principaux nerfs moteurs et sensitifs des membres inférieurs).

      J’aurai, malgré le manque de toutes ces informations et en l’absence d’un compte-rendu d’un examen médical, à vous proposer différentes pistes :

      soit une atteinte locale musculaire pure et dure, qui m’apparait peu probable de type lésion musculaire, qui aurait guéri dans de mauvaise condition et pour laquelle l’examen le plus intéressant serait la réalisation d’une échographie de la région douloureuse plus qu’une IRM,
      soit une atteinte des éléments de « commande musculaire »:
      -) une atteinte de la commande nerveuse face postérieure (sciatique), face antérieure (crural), pour laquelle l’examen le plus intéressant et un scanner dorso-lombaire à la recherche d’un canal lombaire étroit ou rétréci ou d’une anomalie discale,
      -) une atteinte du système nourricier artériel (échographie de l’Aorte Abdominale et écho doppler artériel des membres inférieurs en dynamique). Notion de tabagisme antérieur, de facteurs de risques cardio-vasculaires personnels ou familiaux ? Notion de prise de médicament. Attention aux explorations réalisées au repos chez des patients qui se plaignent de phénomènes survenant à l’effort !!!

      - d’autres pistes : -) dosage des enzymes musculaires et des lactates à l’effort à la recherche d’une éventuelle pathologie musculaire, mais résultats ?
      -) on vous aurait parlé d’une rétraction des ischio-jambiers (muscles de la face postérieure de la cuisse qui sont des fléchisseurs de la jambe/cuisse et des extenseurs de hanche/bassin), cette situation est très fréquente et se rencontre souvent chez des gens très cambrés et lombalgiques chroniques et dans ce contexte le traitement spécifique et une prise en charge destinée à effectuer des étirements globaux de tous les muscles postérieurs combinés à un renforcement des abdominaux.

      Voilà des réflexions personnelles, en sachant qu’il ya des cas de douleurs musculaires pour lesquelles aucune cause évidente n’est retrouvée et qui obligent les sportifs à moduler ou à changer leurs activités.

      Bonne continuation

      Répondre
  23. bonjour , samedi j ai eu un match de foot , je suis tomber mais j ai aussi beaucoup forcer en n etant en défenSe . Depuiis donc ce samedi j ai mal derière la cuisse . Vue que cela fait 3 jours , j ai enlever l’idée de la courbature . Mon entraineur m’a peut etre dit douleur musculaire . Je bloite et quand je fais une frappe et meme une passe j ai mal . Comment devraije soulagez cela ?

    Répondre
  24. Bonjour, mon fils pratique du basket de manière intense et dernièrement après une réception il a ressentit une douleur au niveau des ischios de la jambes droite. Lorsqu’il contracte les ischios il a une boule qui apparait. Après 4 semaines et des séances de Kiné la boule est toujours présente. Une échographie laisserait à penser qu’il s’agit d’une hernie musculaire. Que devons nous faire? Merci par avance pour vos conseils

    Répondre
  25. bonsoir,
    depuis quelques temps j’ai une douleur violente au niveau du genou gauche; je pensais que cela etait une tendinite mais les douleurs en « dessous des fesses » qui m’irradient un petit peu la chaine posterieure me font penser a une sciatique? ….
    je pratique le triathlon, je n’ai pas de souci sur le velo…. ni sur des mouvements de type squat,fente, gainage etc….
    les battements de jambes en natation et la course a pied au bout de dix minutes me reveillent de grosses douleurs electiques au niveau du genou.
    je n’ai pas fait de chute, ni entorse ni rien de cela…..
    je ne sais plus quoi faire ni qui aller consulter……….
    merci pour vos conseils…..

    Répondre
  26. j’ai depuis près de 1an des douleurs au début principalement dans la fesse droite, et maintenant également et principalement à l’arrière de la cuisse droite. Ceci sans choc, sans accident, et sans sports particuliers. Au tout début, j’avais pensé (et j’ai été soigné) pour une sciatique. J’ai porté une ceinture lombaire pendant quelques temps, et arrêté tous efforts dans le bas du dos. Mais je sens toujours et de plus en plus une inflammation dans l’arrière de la cuisse et de la fesse, surtout le soir. Pas de douleur particulière au mouvement ou à la marche. Au contraire, j’ai l’impression que c’est la position assise (au bureau) qui me fait le plus souffrir. Je n’ose pas consulter car rien de très évident. Pensez vous que l’on puisse constater une cause réelle à mes douleurs ? Avec quel genre d’examen ? j’ai beau me lever souvent, faire un peu de marche, je ne peux pas non plus bannir totalement la position assise !

    Répondre
    • Bonjour

      C’est peut être le symptomes d’une dépression cachée. Des douleurs dûes à une anxiété sous-jacente. Même si ça vous semble déraisonnable parce que vous ne vous sentez pas concerné par les termes « dépression » ou « anxiété » je vous conseille néanmoins d’orienter votre médecin vers cette piste . Qu’il teste avec vous la prise d’anxiolytiques type Xanax pour voir si la douleur stop le temps d’action du médicament.

      Répondre
  27. Bonjour ,il ya à quelques semaine où j’ai soulevé des dalles et sûrement mal reposer . Faisant un peu de muscu à côté , je pensais avoir pris des crampes. Mais après quelques jours , une Tite douleurs en bas du dos … Sûrement mal dormis…. Et lorsque je voulais me relever par le côté. Une douleur sous le genoux au niveau du tendon est apparue. Impossible de tendre la jambe en étant assis. Pris voltarene et bouillottes chaude , en bas du dos.. Rien de plus. Mtn les douleurs s’emplif., comme des crampes le long arrière de là jambes jusqu’au mollet et fourmis dans le pied gauche. Meme sans mouvment, les douleurs arrivent et repartent…. A en hurler la mort comme des crampes au mollet qui surgis …

    Répondre
  28. Bonjour, j’ai 19 ans, bientot 20, je fais du football depuis l’age de 6 ans.
    Je joue dans un club de niveau DH où l’on s’entraine 3 fois pas semaine.
    Lors d’une reprise en juillet 2014, j’ai senti après une légère accélération une pointe derrière la cuisse, au niveau des ischios. Le médecin( aussi ostéopathe ) me dit que quelques jours de repos vont suffire, que c’est une petite contracture. 8 jours après, après une reprise légère, la même douleur revient. Echographie, rien a signaler. Je continue tranquillement. Après une reprise progressive, ne sentant plus de douleur, je joue un match et sur une accélération intense, grosse pointe et gros craquement. Echographie, rien, radio, rien. Arrêt plusieurs semaines et reprise progressive des entrainements. Plus de douleur, entrainement correct avec l’équipe, puis lors d’un nouveau match, je saute, et sur la retombé , gros craquement, toujours aux ischios. Echographie, déchirure. Plusieurs semaine d’arrêt, puis protocole pour revenir correctement. Plusieurs semaine d’arrêt et reprise progressive … Rentrée lors d’un match, première accélération intense, gros craquement, même endroit. Echographie, déchirure.
    Ensuite, après une longue attente, et une bonne reprise en juillet aout 2015 , pas de douleur spéciale. Pendant un match alors que tout se déroule bien, sprint et craquement dans la cuisse, meme endroit. Echographie, IRM, radiographie … rien à signaler. Reprise progressive, puis nouveau match, sprint, même chose, craquement et arrêt du sprint immédat, boitillement puis sortie.
    J’ai maintenant fait tous les examens possibles, vu un nombre de médecins inimaginable mais rien comme diagnostique qui ne soit pas flou.
    J’ai maintenant une opération, une adhésyolise de prévu le 19 janvier 2016 pour voir s’il n’y a pas la présence d’adhérence ou autre qui pourrait gêner ces ischios lors d’un sprint intense. Je ne sais pas si je fais le bon choix ou pas je suis complètement perdu et je ne sais plus quoi faire …
    Si je peux avoir une réponse cela m’aiderais énormément, je vous remercie par avance et vous souhaite une bonne année.

    Répondre
  29. une douleur derrière la cuisse est apparue après un footing lège ,une douleur vive.repos de une semaine plus( ostheopatie 1 séance ) j ai repris deux jours après a est au bout de 500m la douleur est revenue. m oblige a m arreter ,douleur vive. quand je m arche une petite gène mais sans plus.jamais eut de problème musculaire ,j ai 60 ans et j était en préparation du marathon de Marseille le 20 mars 2016 …que faire merci

    Répondre
  30. J’apprécie étroitement la qualité des différents soutiens des médecins dans ce forum et puisque s’en est un, j’ai pris la peine de lire du début à la fin. Je suis un footballeur, il y’a quelques semaines j’ai eu une douleur légère au niveau du bas du dos, cette douleur a été légère que je ne la ressens plus ! Sauf qu’un bon mardi quand je me suis levé, j’ai ressenti un point au niveau de l’intérieur de la cuisse droite, j’ajoute qu’il y’a un moment j’avais déjà vécu une légère (encore une fois légère blessure aux ischio) qui m’a fallu deux semaines pour me remettre ! Ce point la, je l’ai bien repéré à l’intérieur de la cuisse partant un peu jusqu’à l’avant de celle çi, sauf que quand je palpe je ressens rien ! La douleur survient quand je cours , quand je fais une passe intérieur du pied ou quand j’effectue une passe longue nécessitant une grande puissance, le geste imposant carément l’etirements des muscle avant de la cuisse. Quand j’arrête tout, la vie et belle ! Je reprend et le gène s’affirme ! Je reçois un gros coup au moral ! S’il vous plait docteur, à mon tour d’être secondé !

    Répondre
  31. Bonsoir, j’ai début octobre ressenti une vive douleur sous le pied droit m empêchant de poser le talon et entraînant donc une boiterie
    . Des douleurs le long du trajet du sciatique à droite sont ensuite apparues le surlendemain. Puis contractures du dos et contractures de l ensemble du côté droit avec certains jours l impossibilité de rekzver

    Répondre
  32. De relever la cuisse ( je portais ma jambe pour conduire) ainsi que pesanteur dans l aine droite. Impossible de tenir longtemps assise ou debout en statique et impossible de marcher trop longtemps car le pied me rappelle à l ordre (aponevrosite) . Malgré myorelaxants, repos, ostéopathie, 30 séances de kine, anti depresseur, anxiolytiques et mmédecines douces type acupuncture, j’ai toujours cette contracture dans le dos à droite ( surtout dorsolombaire mais parfois même plus haut selon les jours) douleurs dans le bassin, et toujours cette fasciite plantaire à droite. Depuis quelques jours j avais l impression que le dos commençait à se décontracter un peu mais sont apparues contracture ischio jambier à gauche cette fois ci et douleurs avec signes de fasciite sous le pied gauche et ce soir mollet gauche contracté… Je n en peux plus…. Je ne sais plus quoi faire…. IRM lombaire et sacro-iliaques normales, radio normale, Cpk normale, CRP froide, et je précise que je prends magnésium ++++, multivitamines . stimol et veinobiase depuis octobre. Que dois-je faire ? Est-ce une fasciite à gauche liée aux problèmes ischio +\- lombaire du fait du relâchement du côté droit ? Ai je le droit de marcher un peu ou vais je empirer l état de mes pieds? Si oui combien de temps ? Je n en peux vraiment plus de ne plus pouvoir vivre normalement sans douleur. Merci d avance pour votre aide et vos conseils

    Répondre
    • Plusieurs pathologies semblent coexister dans votre histoire.
      Début par une douleur du talon droit qui peut correspondre à une aponévrosite plantaire mais aussi à une pathologie tendino-musculaire ou ostéo-articulaire (exploration ?)

      Dans les suites vous nous parlez de douleurs de type sciatique concernant la région lombaire et les membres inférieurs. Une douleur de type sciatique est une douleur qui, partant du rachis lombaire (au dessus des fesses), descend derrière la cuisse, le genou et le bord postérieur de la jambe jusqu’au petit orteil ou le bord externe de la jambe jusqu’au gros orteil. Souvent s’associent des sensations de picotements, de troubles de la sensibilité et une impulsivité à la toux. Une IRM normale parait surprenante si existe réellement une atteinte du nerf sciatique que ce soit sous la forme d’une hernie discale ou d’un canal lombaire étroit ou rétréci. Une normalité de l’IRM conduit à rechercher une autre origine à vos douleurs qui auraient pu prendre leur origine dans un mauvais appui du fait de la douleur du talon.

      Mon conseil revoyez votre médecin traitant ou un spécialiste de l’appareil loco-moteur pour refaire le point avec lui.
      Les solutions que vous sollicitez nécessitent un examen clinique rigoureux et d’éventuelles autres explorations selon le résultat de l’examen. Il est bien difficile de vous répondre à travers un simple témoignage.

      Répondre
  33. Bonjour à tous,
    j’ai 24 ans et je pratique la course à pied en compétition et le cyclisme en complément.
    Depuis maintenant 3 mois j’ai commencé à ressentir une douleur semble-t-il d’origine musculaire derrière la cuisse. Je ressens cette douleur comme une gêne, une raideur, notamment lorsque j’étire ma jambe et celle-ci augmente franchement en course à pied (que ce soit à allure lente ou rapide). Celle-ci est apparue quelques heures après une séance de renforcement mais sans que je puisse établir de lien évident. Elle se manifeste également (mais seulement derrière la cuisse) lorsque je lève la jambe tendue en position allongée.
    En revanche je ne ressens aucune gêne sur le vélo quelle que soit l’allure. Devant la persistance de la gêne j’ai rapidement remplacé la course à pied pour le vélo en me disant que cela cesserait rapidement, mais sans résultat au bout de 2 mois. Je précise aussi que la douleur irradie parfois depuis le haut de la fesse jusque dans le bas du mollet, et peut rarement être accompagnée d’une sensation d’engourdissement et de lourdeur dans toute la jambe.
    J’ai dans un premier temps consulté mon médecin du sport qui m’a diagnostiqué une petite élongation qui rentrerait dans l’ordre sous 10 jours, et m’a prescrit des séances de kiné.
    J’ai dans la foulée passé une échographie qui n’a pas confirmé l’élongation, je cite l’échographe : « je ne vois rien de franc à l’examen ». Celui-ci m’a demandé d’arrêter 3 semaines toute activité, là encore aucun changement.
    Le kiné m’a quant à lui diagnostiqué « des adhérences qui se seraient formées au niveau des fascias suite à une blessure musculaire importante ». Cependant après deux semaines et six séances je ne ressens absolument aucune évolution et je précise que la douleur n’est pas apparue soudainement au cours d’un effort.
    Je vous remercie par avance pour l’aide et les pistes de réflexion que vous pourrez m’apporter.

    Répondre
    • Bonjour,

      Merci pour votre confiance et bravo pour la description très précise de vos douleurs. Début progressif, douleur lombaire et fessière d’un seul coté, irradiation à la jambe, douleur déclenchée par l’élévation du membre inférieur en position allongée : c’est la description parfaite d’une sciatique !!!

      Une question cependant : quelle est votre activité professionnelle et faites vous beaucoup de déplacements assis ?
      En cas de sciatique, l’échographie est toujours négative. Puisque vos douleurs évoluent depuis deux mois, il serait logique de réaliser des radiographies du bassin et du dos ainsi qu’un scanner lombaire à la recherche d’une hernie discale entre les vertèbres L4 et L5 ou entre la vertèbre L5 et le sacrum.

      En attendant les résultats de l’imagerie, je vous propose de ne pas courir mais de faire du vélo si cette activité sportive ne déclenche aucune douleur. Il est important que vous continuiez très régulièrement les soins chez le kinésithérapeute. Celui-ci va mettre en place un protocole de renforcement lombo-abdominal et d’équilibre lombo-pelvien. Ces exercices devront être réalisés très régulièrement pendant votre arrêt sportif et surtout intégrés dans votre préparation physique dés la reprise de la course à pied.
      Tenez nous au courant.

      Cordialement
      Dr Jacques Pruvost
      Marseille

      Répondre
  34. J’ai bientôt 68 ans et depuis 2 mois j’ai des fortes douleurs derrière les jambes, elles partent des cuisses jusqu’aux derrières des genoux. Je prends de l’ibuprofène, très efficace, mais cela revient quand les cachets ne font plus d’effet. J’ai vu mon médecin ce matin, il me dit que c’est de la sciatique, mais ça ne descend pas dans les pieds, et la sciatique c’est qu’un côté. Pouvez-vous m’aidez ? Merci.

    Répondre
    • Bonjour,

      Votre description est un peu courte pour que je puisse vous orienter sur un diagnostic précis sans me tromper. Les douleurs de sciatique n’irradient pas forcement vers la jambe ou le pied. Ces douleurs peuvent se situer simplement au niveau de la fesse ou bien derrière la cuisse. Mais, comme vous l’écrivez, une sciatique est rarement bilatérale. Il faut donc nous orienter vers un autre diagnostic. Les douleurs que vous décrivez sont elles permanentes jour et nuit ? Ces douleurs surviennent-elles uniquement à la marche ou à la course ?

      Au vu de votre âge, les douleurs que vous décrivez me font penser à une maladie nommée « canal lombaire étroit ». Il s’agit d’une compression de la moelle épinière par l’arthrose discale et articulaire au niveau lombaire. Cette compression est aggravée par l’activité physique qui s’accompagne généralement d’une position en hyperlordose, c’est-à-dire en creusement des lombes. Les radiographies standards du rachis lombaire et le scanner lombaire permettent de faire le diagnostic en montrant que la moelle épinière est en partie comprimée par les structures osseuses vertébrales. La lutte contre l’enraidissement de la colonne vertébrale est incontournable. Aussi le traitement repose sur les étirements des chaines musculaires postérieures, les muscles para-vertébraux et les muscles ischio-jambiers.
      Mais à distance, sans vous examiner et avec trop peu d’information, je peux parfaitement me tromper. Je vous conseille donc de revoir votre médecin et d’envisager avec lui de faire des explorations radiologiques du rachis lombaire.

      Tenez-nous au courant.
      Cordialement

      Dr Jacques Pruvost
      Marseille

      Répondre
  35. douleurs très vive au mollet externe après m’être penchée, puis à la cuisse interne, engourdissement du bord externe du pied et des derniers orteils, depuis 2mois.Je peux marcher un petit peu, ne puis rester debout que quelques minutes, ne puis m’asseoir ni me pencher Q’ai-je ?Merci

    Répondre
    • Bonjour,

      malheureusement, sans diagnostique préalable d’un professionnel, nos médecins ne seront pas en mesure de vous aider… Il vous faut consulter un médecin qui pourra vous manipuler et déterminer avec précision la cause et l’origine de votre blessure, ainsi que les traitements appropriés.

      Sportivement

      Répondre
  36. bonjour, suite à une chute importante en septembre, après diverses examens nous avons avons constaté une double fracture du sacrum et une felure du coccyx. Un peu de repos et des anti inflammatoires. Mais depuis janvier j’ai d’énormes douleurs dans les fesses (surtout en position assise et j’y suis toute la journée…) la douleur descend derrière les genoux et s’arrête dans les mollets. Je ressens aussi des fourmillements. On me parle d’insuffisance veineuse mais mes veines ne sont pas bouchées (j’ai passé un echo doppler). Le kiné ostéo pense qu’un nerf est comprimé, donc il travaille sous électrodes au niveau de mes lombaires. Mais les douleurs ne s’atténuent pas. Je n’ai pas mal la nuit bien au contraire. Merci de votre réponse.

    Répondre
  37. Bonjour,

    J’ai le même genre de douleurs.
    Et je traîne cela depuis plus d’un et demi.
    Je coure régulièrement depuis plus de 18 ans (j’ai 42 ans) et, depuis un an et demi à cause d’un surpoids (84-85 kg pour 1,77m), j’ai rajouté un cours de Krav maga et un cours de Taekwondo (ça c’est pour partager un sport avec mes enfants) par semaine.
    J’ai commencé à ressentir cette douleur derrière la cuisse droite (en haut) / en bas de la fesse droite dès le 1er cours de Taekwondo : une douleur assez vive après quelques coups de pied latéraux.
    Depuis je suis embêté dès que j’écarte les jambes (ce qui arrive fréquemment avec le Taekwondo et d’autres sports d’ailleurs).
    Par contre, jusqu’à peu de temps, je n’étais pas gêné pour courir.
    Dernièrement, par contre, je ressens cette douleur aussi après avoir couru…faut dire que depuis 3 mois, je coure 21 km le WE + 2 séances de 7/8 km chacune en semaine, ce qui me vaut aussi quelques douleurs (le genou de la même jambe + les 2 chevilles).

    Comme le Krav maga et le Taekwondo ne sont pas dispensés pendant les vacances, j’ai déjà eu des pauses à leur niveau pouvant aller jusqu’à 3 mois.
    J’ai déjà eu plusieurs séquences de temps en plus sans courir (des créneaux de 2 semaines).
    Mais la douleur n’a jamais disparu et, étant diabétique à tendance facile à prendre du poids, je ne peux pas me permettre de stopper mon activité sportive, d’autant que j’apprécie de faire tout ceci.

    J’ai fait plusieurs séances auprès d’un osthéopathe (qui est aussi médecin généraliste) sur les conseils d’autres pratiquants de Taekwondo.
    Avec ses séances, il m’a réaligné quelques trucs (dont sacrum), il m’a renvoyé vers un podologue, lequel m’a fait de semelle orthopédique.
    J’ai vu mon médecin traitant plusieurs fois à ce sujet qui m’a prescrit des séances de kiné :
    – il a pensé au début à un type de douleurs qu’il a commencé à traiter avec des massages, du « chaud » et des ultra-sons
    – puis il a affiné son diagnostic en travaillant aussi sur le bas du dos (vu que je venais aussi le consulter pour ça)
    Vu que la douleur n’est pas vraiment localisable par palpation, il pensait finalement à un soucis au niveau du muscle « grand adducteur » à la jonction de la fesse et de l’os.
    Il m’a donné à faire des exercices d’étirement de ces zones (sur le dos, jambes pliées, en ramenant le pied sur le genou opposé et en tirant l’autre genou avec la main opposée).
    Cela soulage sur le moment mais la douleur reste et revient systématiquement même sans faire de sport…un simple écartement des jambes pour un étirement par exemple suffit à me faire mal.
    J’ai passé dernièrement une radio…rien de visible.
    Je pense qu’il va me falloir encore retourner voir mon médecin pour demander un scanner voire une IRM, mais franchement je désespère de trouver un moyen de soulager de façon durable cette douleur.

    Si vous avez des idées, je suis preneur.

    En vous remerciant par avance.

    Répondre
    • Salut
      je crois que le diagnostic du scan ou de l’IRm sera » hernie discale  » car ça ressemble à un début de sciatique…repos , kine et c’est repartis mais déjà si tu arrives encore à faire tous ça tu as de la chance mais ça ne va pas durer je pense que les sports de combat sont à proscrire surtout et en particulier les coups de pieds…..après je ne suis pas toubib mais j,ai eu 2 hernies L5 S1 et L4 L5 mais je continu à faire du sport, VTT en enduro,l’hiver du snowboard essentiellement en rando et de la course à pied en montagne…j’ai 44 ans 1,78 84 kg…
      Bon courage et bon sport

      Répondre
  38. Bonjour,
    Y a des mois j’ai repris la course à pieds, c’était peut être violent pour mon corps. Mais depuis, j’ai des douleurs dans la jambe droite. Je croyais que c’est temporaire et que ça allait disparaître avec le temps mais pas du tout , au moment où je commence à courir , c’est comme si l’os devant de la jambe droite ne supporte pas le poids de mon corps et j’ai une sorte de douleur de choc qui m’oblige à m’arrêter. Je sens aussi des palpitations dans la jambe. Je force en marchant puisque j’ai toujours une douleur supportable. Après j’ai remarqué aussi que le pli entre la cuisse et la hanche me fait mal également mais cela a disparu avec le temps. J’ai décidé de me reposer, ça allait mieux. J’ai décidé de reprendre la course à pieds, j’ai le même problème avec la jambe droite lourde ne supportant pas les chocs. Encore pire , j’ai des douleurs derrière la cuisse droite, si je m’assois pour une longue durée , je vais souffrir sur ma chaise. La douleur devient de plus en plus intense. je sens une veine derrière la cuisse liant la jambe et faisant très mal. Je ne comprends plus ce qui se passe dans ma jambe, elle est complètement différente de l’autre, même en la pliant contre la cuisse elle fait plus mal que celle d’à côté. Qu’est ce qui m’arrive ? Je n’ai que 26 ans !

    Répondre
  39. Bonjour,
    Il y a presqu’un an de ca en reprenant le foot après un entraînement intensif j’ai ressentie une douleur dans le mollet qui m’a empêché de marcher et déposer mon pied .. Avec du repos ca été mieux quelques jours mais depuis j’ai une sensation de tirement au niveau du mollet et ca monte jusque derrière ma cuisse .. Je commence à avoir la même douleur du côté de mon mollet droit sauf que côté droit la douleur ne monte pas comme à gauche. (J’ai passer un toppler et rien niveau circulation) quelqu’un peut-il m’aider svp? Car je veux pas arrêter le foot !

    Répondre
    • Bonjour,

      malheureusement nos médecins (qui répondent à distance) n’auront pas assez d’éléments pour vous délivrer un diagnostic fiable… Il faut vous tournez vers un spécialiste qui pourra vous examiner.

      Bon courage pour la suite.

      Répondre
  40. Bonsoir
    Svp puis je savoir ce qui m’arrive svp
    J’ai les chevilles qui sont enflées.
    Aussi ces derniers temps quand je me met sur mes genoux j’ai de la difficulté a me relever.
    Sinon ce matin je me suis baissée pour ramasser quelque chose, j’ai senti une
    Douleur dans le genou gauche, suite après j’ai eu une crampe derrière le genou
    Svp donnez moi une idée c’est quoi qui m’arrive.
    Merci

    Répondre
  41. Bonjour ,

    Voilà j’ai fait une déchirure musculaire au niveau du mollet depuis le 17 juin . ( je ne le souhaite a personne aie aie )
    je suis restée a IT pendant quelque jours avec de la glace
    Beaucoup de mal a remarcher , j’ai depuis 2 repris la marche et les rando
    je ne suis pas sportif mais j’aime les balades avec mes enfants .
    depuis quelques jours je ressens une douleur au niveau de la cuisse derrière avec des fourmillements jusque dans le pied
    j’ai mal dans le bas du dos également , je ne peux pas rester longtemps assise une douleur assez forte en ressors
    derrière le genou également et dans le mollet quand je me lève les fourmillement dans toute la jambe après quelque pas cela disparaît mais je sens encore une gène dans la jambe
    je passe une radio rachis dorsolombaire plus du bassin dans quelque temps
    en attendant pouvez vous m aidez pour atténue cette douleur et gêne ou me dire a peu prés ce qu’il peut ce passer
    Merci

    Répondre
  42. Est-ce recommander une infiltration dans la cuisse? J’ai des douleurs à la cuisse arrière. Tendon ischio-jambier, pyriforme, etc. J’ai fait de la physio, ostéo et acupuncture et peu d’amélioration jusqu’à date. Je préparer un marathon pour fin septembre et je sens un peu de stress. Mes préparations de longues distances sont pénible pour ma jambe. SOS svp

    Répondre

Réagissez