Douleur derrière la cuisse : deux causes possibles

Une douleur derrière la cuisse qui va et vient. Qu'en pensez-vous ?

cuisse ischiojambier ischio

La question : Après un 10 km dans les derniers km, j’ai ressenti une douleur derrière la cuisse et j’ai fini ma course. Dans la semaine, la douleur s’est estompée et le dimanche suivant, j’ai fait un trail de 10km et encore une fois vers la fin de course, j’ai eu une douleur et j’ai pu terminer ma course avec cette douleur ….Dans la semaine, j’avais mal mais avec un footing de récupération, la douleur a disparu…Lors d’une reprise à allure rapide la douleur est revenue. Nouvelle  arrêt de 8 jours, puis reprise avec deux footing sans aucune douleur mais lors d’une série  de fractionner, la douleur est revenue …Qu’en pensez-vous ?

Face à cette douleur répétitive, qui ne cède pas après un court repos (8 jours d’affilée) et que vous ne reproduisez que  pour une allure soutenue,  deux diagnostics me semblent  plus plausibles (j’élimine une véritable lésion musculaire type claquage car vous n’avez pas eu une douleur vive, d’apparition brutale) :

  • le diagnostic de sciatalgie : en effet,  vous décrivez une douleur qui descend dans la cuisse, à la face postérieure. La seule douleur qui ait un tel  trajet est une douleur le long du nerf sciatique. Certes, vous ne décrivez pas de douleurs lombaires (lombalgies) mais toutes les douleurs type sciatique n’ont pas toujours une origine au niveau des disques lombaires. Les sciatalgies d’effort sont assez fréquentes mais ne contre indiquent pas formellement le sport.
  • Le diagnostic de tendinopathies des ischio-jambiers : et je pense qu’il s’agit de la maladie qui vous ennuie. Pour améliorer vos douleurs, Il faut donc travailler au niveau de l’ischion (« os de la fesse ») : massages, onde de choc, … Il faut aussi régulièrement faire des étirements privilégiés au niveau des ischio-jambiers (muscle à l’arrière de la cuisse).

Quoi qu’il en soit,  le repos sportif ne s’impose pas. En effet, ce n’est pas le repos qui soigne ces maladies chroniques. Continuer à courir, buvez plus que d’habitude, faites régulièrement vos étirements, et  prenez du plaisir en courant un peu moins vite, pour le moment …

5 réactions à cet article

  1. merci beaucoup docteur de votre reponse en effet avec des massages,étirements privilégiés au niveau des ischio-jambiers et .pendant 2 semaines footing a 10kmh tout est rentre dans l ordre

    Répondre
  2. bonjour docteur; pendant une promenade en vèlo; souhaitant faire une petite halte;je n ai pas su descendre de ma selle avant de mettre le pied au sol. le vèlo s est penché et je me suis mal rèceptionnèe.j ai ressenti une violente douleur au niveau du col du fèmur irradiant le derrière de ma cuisse et descendant dans le mollet.cette douleur persiste depuis trois jours, je souhaiterai s il vous plait; votre avis. dans l attente d une rèponse; cordialement; MADAME LEMAIRE

    Répondre
    • Bonjour,

      « Le diagnostic qui me semble le plus probable, face à ce mécanisme, est une lésion musculaire des ischio jambiers, c’est-à-dire le groupe musculaire à l’arrière de la cuisse. Outre un examen clinique, Il faut, pour confirmer ce diagnostic, faire une échographie musculaire. Cet examen doit se faire assez rapidement (pas trop de délai d’attente). En plus de confirmer le diagnostic, l’échographie permettra d’apprécier l’hématome musculaire.
      • Si l’hématome est minime, il évoluera spontanément bien (très bon pronostic).
      • Si l’hématome est important, il faudra le surveiller (nouvelle échographie) et éventuellement le ponctionner.

      Mais globalement, si on est patient, une lésion musculaire évolue généralement bien, sans complication grave. Je ne parle pas des sportifs de haut niveau pour qui le temps de repos est souvent compté, donc le challenge plus difficile.

      L’autre possibilité diagnostique est une sciatalgie traumatique. Là encore, l’examen clinique est important.

      Enfin, je ne crois pas à une éventuelle cause osseuse … mais on ne peut être affirmatif sans un examen médical.

      En conclusion, on peut sérieusement envisager une lésion musculaire des ischio jambiers qui est souvent de bon pronostic, si on est patient. « 

      Répondre
  3. Bonsoir,

    Je me permets d’envoyer ce message par rapport à une douleur similaire à celle qui a été décrit précédemment.
    Je ne pratique pas la course à pieds mais le taekwondo à raison de 6h par semaine (3x2h). Il y a quelques temps une douleur est survenue lors d’un entraînement derrière ma cuisse droite (plus précisément au niveau bas gauche de la cuisse droite), en effectuant un coup de pied élevé (au niveau de la tête). J’ai fini l’entraînement et cette douleur est passée, mais est revenue aux entraînements suivants.
    J’ai dû m’arrêter 3 semaines pour une luxation du pied, mais lorsque j’ai repris la semaine dernière la douleur est revenue, et me donne parfois du mal à porter des coups de pied de la jambe droite. Cela ne m’empêche pas de m’entraîner (je peux courir et sautiller sans problèmes), mais reste quand même gênant.
    Auriez vous une idée de ce que cela pourrait être?
    Je vous remercie.

    Cordialement,

    Matthieu Guérinel

    Répondre
  4. Bonjour, je suis chauffeur d’autobus urbain. Depuis plus de quatre mois que je fais de la Physiothérapie et massage, ainsi que plusieurs exercice pour le renforcement des muscles de mes jambes. J’ai le nerf sciatique enflammer et beaucoup de douleurs aux niveau ischio-jambier . Très d’inconfortable après 45 minutes de conduite et je bouge régulièrement mon siège, mes ballon etc…je n’ai pas de résultats et très héritent et ça commence à jouer mon moral ces douleurs. Avez-vous des recommandation ?

    Répondre

Réagissez