Cycle : Huiles chauffantes, crèmes chauffantes et patchs

Avant le départ d'une course ou durant une phase de récupération, de nombreux cyclistes utilisent des crèmes et autres huiles chauffantes pour décontracter leurs muscles. A tort ou à raison? Eléments de réponse avec Jean Claude Gardiol, médecin du sport et expert lepape-info.

Importance du massage et de la récupération

Première remarque : Quel que soit le produit dont on vous vantera les qualités, sachez que rien ne remplacera un bon échauffement ou une bonne récupération.

Deuxième remarque : Quel que soit le produit, patch ou quelle que soit la crème que vous utiliserez, sachez qu’une toute petite proportion passera sous la peau pour atteindre la cible choisie : articulation, muscle, tendon, etc…

Troisième remarque : attention lors de l’application d’un produit « étranger » que vous ne soyez pas allergique à la molécule de base ou à l’excipient. Attention également à l’exposition au soleil après application d’une crème ou d’une huile il y a des risques majorés de mauvaise tolérance cutanée.

Quatrième remarque : les qualités des huiles, crèmes, patchs, sont autant de publicités commerciales, donc méfiance quant aux annonces et au prix !!!!!!

Après ces remarques préliminaires, la gamme des différents produits à usage cutané est très large. On peut y retrouver des produits « chauffants », « refroidissants », « régénérants », en fait toute une gamme de « produit-miracle ».

En ce qui concerne les produits actuellement remboursés en pharmacie seuls certains anti-inflammatoires, Flector*, Ibufetum*, Voltaréne émulgel* ont survécu aux fourches caudines de l’HAS.

Tous les autres décontracturants ou anti-inflammatoires sont en vente libre aux côtés de différents produits fabriqués par des spécialistes en produits « sportifs ». N’oublions pas les huiles essentielles et toutes les gammes de produits à base de plantes. Donc utilité de ces produits, oui si l’on y croit.

Quelques propriétés que l’on y trouvera : sensation de froid ou de chaud, interface favorisant le massage particulièrement apprécié chez les cyclistes, moins à la mode chez les autres pratiquants…

Le meilleur de ces produits restera tout de même la main avertie d’un bon masseur !

Réagissez