Quel entrainement réaliser pour gagner en endurance quand on est sous béta-bloquant?

Bonjour,

J’ai 51 ans et je suis sous béta-bloquant (20mg / jour) en traitement de fond non pas pour des problèmes cardiaques mais pour des migraines. Je cours 2 fois par semaine (1h à chaque fois) et aimerais m’essayer au trail. Cependant je ne sais pas comment gagner en endurance car dès que j’accélère, je me sens limité dans mon effort (Ma FC max étant aux alentours de 145).
Travailler en 30-30 est donc très difficile, dois-je travailler à 80% de ma FC max? ou travailler sur de plus longues durées ?

Merci d’avance

Michel

Une réponse à la question

  1. Bonjour,

    Les bêtabloquants sont utilisés depuis quelques décennies par les médecins pour traiter les migraines. Ce traitement est souvent efficace et permet de soulager les patients qui sont satisfaits et heureux de voir disparaitre ou s’atténuer ces maux de tête parfois très invalidants. Ce traitement est parfaitement adapté à vos symptômes, il ne faut surtout pas l’arrêter.

    Certains effets secondaires des bêtabloquants peuvent être intéressants pour les sportifs. Par exemple ces bêtabloquants sont très efficaces sur les tremblements et à ce titre interdits dans les sports de tir car ils améliorent notablement les performances. D’autres effets secondaires ont un effet négatif sur la performance et vous en citez l’effet majeur, la baisse permanente des fréquences cardiaques avec impossibilité de monter dans les fréquences élevées.

    Vous décrivez très bien les problèmes que vous pose ce traitement et il m’est difficile de vous conseiller sans connaître les résultats d’une épreuve d’effort. Je vous propose donc de prendre rendez-vous dans un service de médecine du sport qui réalise des épreuves d’effort pour coureurs à pied, c’est-à-dire sur tapis roulant. Seul ce type d’exploration va pouvoir nous donner des éléments précis pour vous orienter sur les fréquences à utiliser à l’entraînement. J’insiste sur le fait que cette épreuve d’effort doit être réalisée sur tapis roulant car la plupart des cardiologues réalisent les épreuves d’effort sur bicyclette ergométrique et les résultats ne sont pas adaptés à la course à pied. A moins que vous ne réussissiez à trouver un cardiologue qui fait des épreuves d’effort sur tapis, ce qui est toujours possible.

    Le travail intermittent comme le 30-30 est sans doute possible à des fréquences basses. Mais dans votre cas et pour préparer un trail, je ne suis pas certain qu’il soit plus intéressant que l’entraînement de plus longue durée bien ciblé en endurance fondamentale. Ces fréquences cibles seront plus faciles à déterminer au vu d’une épreuve d’effort.

    En attendant, il est important que vous vous basiez sur vos sensations et sur un cardiofréquencemètre pour trouver les intensités qui vous conviennent.

    Répondre
  2. Bonjour
    Je viens de me faire posé un stent il y a cinq mois j’ai revu mon cardiologue pour un test d’effort qui c’est vu être positif ayant quelques jour au prévalant avoir arrêté le methor

    Malgré le résultat le cardiologue ne souhaite pas que je reprends le sport étant arbitre de football également la reprise du travail par peur d’accident

    Comme je dois terminer mon traitement en septembre pensé vous que je peu reprendre ses activités malgré mon anticoagulants

    Répondre
  3. Bonsoir, voilà j’ai 35 ans je suis sous bêtabloquant depuis deux ans aténolol 50 mg pour cause de Tachycardie. J’en prends un tous les matins. Je voulais savoir si on pouvait pratiquer un sport en étant sous bêtabloquants, j’ai pour habitude de faire un petit peu de musculation. 1h à quatre fois par semaine!
    J’aime aussi danser et par moment je me sent limité est-ce normal ?

    Répondre
    • Bonjour,
      Merci pour votre courriel.
      Les traitements par bêta-bloquants sont utilisés pour éviter le déclenchement des tachycardies. Ils ont donc pour objectif d’éviter que la fréquence cardiaque augmente dans les zones supérieures à, par exemple, 120 battements par minute. Avec ces médicaments, votre fréquence cardiaque ne pourra donc pas s’adapter en cas d’exercice intense ou très intense. Et il est parfaitement logique que vous vous sentiez limité lors de la pratique de certains exercices comme la musculation ou la danse.
      Je vous propose d’acheter un cardiofréquencemètre pour mieux visualiser les variations de votre rythme cardiaque à l’effort. Vous allez vite repérer les fréquences qui s’accompagnent de sensation de mauvaise adaptation à l’exercice. Ensuite vous pourrez anticiper l’intensité des exercices pour rester dans les « fréquences cibles ».
      Je vous propose aussi d’acheter un tensiomètre. Les exercices de musculation ont un impact sur la fréquence cardiaque mais aussi sur la tension. Il serait intéressant que vous vous preniez la tension en milieu de séance et en fin de séance pour surveiller si cette tension ne dépasse pas en permanence le chiffre de 200 mm de mercure pour le chiffre supérieur dit systolique.
      Continuez à être actif, c’est le meilleur moyen de rester en bonne santé physique et psychologique. Mais, une consultation et une épreuve d’effort chez le cardiologue qui a détecté votre tachycardie seront très contributives pour vous guider et vous aider à adopter les bonnes intensités dans tous les types d’exercices que vous pratiquez.

      Cordialement
      Dr J.Pruvost

      Répondre
  4. Bonjour,
    Merci pour votre courriel.
    Les traitements par bêta-bloquants sont utilisés pour éviter le déclenchement des tachycardies. Ils ont donc pour objectif d’éviter que la fréquence cardiaque augmente dans les zones supérieures à, par exemple, 120 battements par minute. Avec ces médicaments, votre fréquence cardiaque ne pourra donc pas s’adapter en cas d’exercice intense ou très intense. Et il est parfaitement logique que vous vous sentiez limité lors de la pratique de certains exercices comme la musculation ou la danse.
    Je vous propose d’acheter un cardiofréquencemètre pour mieux visualiser les variations de votre rythme cardiaque à l’effort. Vous allez vite repérer les fréquences qui s’accompagnent de sensation de mauvaise adaptation à l’exercice. Ensuite vous pourrez anticiper l’intensité des exercices pour rester dans les « fréquences cibles ».
    Je vous propose aussi d’acheter un tensiomètre. Les exercices de musculation ont un impact sur la fréquence cardiaque mais aussi sur la tension. Il serait intéressant que vous vous preniez la tension en milieu de séance et en fin de séance pour surveiller si cette tension ne dépasse pas en permanence le chiffre de 200 mm de mercure pour le chiffre supérieur dit systolique.
    Continuez à être actif, c’est le meilleur moyen de rester en bonne santé physique et psychologique. Mais, une consultation et une épreuve d’effort chez le cardiologue qui a détecté votre tachycardie seront très contributives pour vous guider et vous aider à adopter les bonnes intensités dans tous les types d’exercices que vous pratiquez.

    Cordialement
    Dr J.Pruvost

    Répondre
    • Bonjour mon pneumologue m’a mis sous acebutol 1/2 comprimé 3 semaine puis 1/2 un jour sur 2 3semaine et un programme de sport quotidien qui vise à trottiner a 150 pulsations. Il me dit que je suis un sujet hyperadrenergique!! Que mon système sympathique et parasymphatique sont déréglé !!!pensez vous que ça vos le coup d’ essayer moi je fait plutôt du cross fit, de l elliptique et du ramueur !!! Je ne suis pas sûr que trottiner à 150plusations va m’aider à mieux respirer merci

      Répondre
  5. rééducation cardiaque, bêtabloquant ou non ?

    bonjour. Je suis sous propranolol 1.25 mg depuis 7 mois suite à une opération cardiaque. J’ai 71 ans. En juin, mon cardiologue m’a dit qu’on pourra arrêter le traitement en septembre. Je ne l’ai pas encore vu. Je viens de commencer la rééducation cardiaque depuis une semaine (avec retard pour cause covid), et toujours sous traitement. Il y a 2 jours j’ai décidé d’arrêter le traitement, car on me montait à 125 watts (40 minutes). Aucun problème mais je n’ai pas noté ma fréquence cardiaque, je pense de mémoire, 125.
    je me suis fait un petit peu critiqué d’avoir arrêté le traitement, car ça modifiait l’analyse des résultats.
    Le deuxième jour d’arrêt du traitement, à 125 watts toujours, la machine a sonné plusieurs fois pour cause de fréquence à 135 en fin d’épreuve. Je précise que j’avais très mal dormi. Était-ce la cause ?

    que faire ? Reprendre le traitement ? Non ?

    Répondre
  6. Bonjour,
    Pour vous répondre précisément sans se tromper, il faudrait connaitre la maladie pour laquelle vous avez été traité et le type d’intervention que vous avez subi. Etes-vous, comme beaucoup de cyclistes ou de coureurs à pied vieillissants, victime de fibrillation auriculaire ?
    Vous avez la chance d’être pris en charge par des professionnels de santé pour une rééducation cardiaque suite à cette intervention et je me permets de vous conseiller de suivre les recommandations médicales à la lettre. L’arrêt du propranolol n’est effectivement pas une bonne idée. Je comprends parfaitement que vous souhaitez vous tester et reprendre les activités physiques le plus vite possible. Mais soyez prudent et patient. Il est essentiel que vous respectiez les conseils de progression qui vous sont donnés par le cardiologue. Et, quel que soit le type d’exercice, la surveillance du rythme cardiaque par un cardio-fréquencemètre est incontournable ! N’hésitez pas à investir dans ce type d’appareil de mesure de la fréquence cardiaque. Il semble que les nouvelles AppleWatch soient capables de détecter les troubles du rythme et les fibrillations des oreillettes. Pour vous qui me semblez hyperactif, ce type de montre pourrait être un excellent accompagnement à la rééducation et à la reprise.
    Et surtout un bon outil pour échanger avec les professionnels de santé qui vont vous surveiller pendant plusieurs semaines.
    Dr J.Pruvost

    Répondre
    • merci de votre réponse. J’avais un RAC très serré (0.87 cm²), on m’a mis une valve organique. Je n’ai finalement arrêté le propranolol que 2 jours, pensant qu’il limitait mes efforts. Le premier jour, je n’ai pas vu de différence dans mon rythme cardiaque, peut-être un effet de la dernière prise 24 h auparavant

      mais le second jour, j’ai été étonné de mon rythme qui passait à 135 au lieu de 120 pour un effort identique à la veille. Par ailleurs, au repos, mon rythme me semblait assez élevé, 70.

      J’ai donc repris le traitement 1.25 mg après seulement 2 jours d’arrêt. D’emblé, mon rythme n’a pas dépassé 109 malgré une augmentation de la puissance, à 130 au lieu de 125 watts.

      Je vais en parler au cardiologue, je pense conserver le traitement qui me va bien

      Répondre

Réagissez