Quel entrainement réaliser pour gagner en endurance quand on est sous béta-bloquant?

Bonjour,

J’ai 51 ans et je suis sous béta-bloquant (20mg / jour) en traitement de fond non pas pour des problèmes cardiaques mais pour des migraines. Je cours 2 fois par semaine (1h à chaque fois) et aimerais m’essayer au trail. Cependant je ne sais pas comment gagner en endurance car dès que j’accélère, je me sens limité dans mon effort (Ma FC max étant aux alentours de 145).
Travailler en 30-30 est donc très difficile, dois-je travailler à 80% de ma FC max? ou travailler sur de plus longues durées ?

Merci d’avance

Michel

Une réponse à la question

  1. Bonjour,

    Les bêtabloquants sont utilisés depuis quelques décennies par les médecins pour traiter les migraines. Ce traitement est souvent efficace et permet de soulager les patients qui sont satisfaits et heureux de voir disparaitre ou s’atténuer ces maux de tête parfois très invalidants. Ce traitement est parfaitement adapté à vos symptômes, il ne faut surtout pas l’arrêter.

    Certains effets secondaires des bêtabloquants peuvent être intéressants pour les sportifs. Par exemple ces bêtabloquants sont très efficaces sur les tremblements et à ce titre interdits dans les sports de tir car ils améliorent notablement les performances. D’autres effets secondaires ont un effet négatif sur la performance et vous en citez l’effet majeur, la baisse permanente des fréquences cardiaques avec impossibilité de monter dans les fréquences élevées.

    Vous décrivez très bien les problèmes que vous pose ce traitement et il m’est difficile de vous conseiller sans connaître les résultats d’une épreuve d’effort. Je vous propose donc de prendre rendez-vous dans un service de médecine du sport qui réalise des épreuves d’effort pour coureurs à pied, c’est-à-dire sur tapis roulant. Seul ce type d’exploration va pouvoir nous donner des éléments précis pour vous orienter sur les fréquences à utiliser à l’entraînement. J’insiste sur le fait que cette épreuve d’effort doit être réalisée sur tapis roulant car la plupart des cardiologues réalisent les épreuves d’effort sur bicyclette ergométrique et les résultats ne sont pas adaptés à la course à pied. A moins que vous ne réussissiez à trouver un cardiologue qui fait des épreuves d’effort sur tapis, ce qui est toujours possible.

    Le travail intermittent comme le 30-30 est sans doute possible à des fréquences basses. Mais dans votre cas et pour préparer un trail, je ne suis pas certain qu’il soit plus intéressant que l’entraînement de plus longue durée bien ciblé en endurance fondamentale. Ces fréquences cibles seront plus faciles à déterminer au vu d’une épreuve d’effort.

    En attendant, il est important que vous vous basiez sur vos sensations et sur un cardiofréquencemètre pour trouver les intensités qui vous conviennent.

    Répondre

Réagissez