Courir avec un problème de ménisque

protégez vos genoux

Bonjour,
j’ai arrêté de courir il y a 2 ans et demi suite à une fissure du ménisque interne .
J’ai 15 ans de pratique derrière moi et j’ai 43 ans et demi .
Je n’ai pas été opéré et suis passé au vtt . J’ai commencé à reprendre la course à pied tranquillement pour l’instant mais sans douleur parfois une gêne et abandonne la route pour le trail .
Un menisque fissuré est il compatible avec la course ?

merci,

Une réponse à la question

  1. Bonjour
    désoler pour mes fautes d’orthographes!!
    je n’ai pas vraiment de réponse a votre question désolé, mais si le ménisque est touché, la course à pied bien bofff le ménisque amorti les chocs, mais peut être que vous pourriez m’éclairer SVP … J’ai une douleur genou gauche côté externe, j’ai passé un tas examens : irm , radio, écho doppler, neurologie pour le nerf… pas d’arthrose et ménisque bon !!
    J’ai mal à la palpation entre le fémur et le tibia coté externe depuis plus de 2 ans et au quotidien, cette douleur réveillée se propage derrière la tête du péroné, derrière le genou, sur le tendon de l’ischio jambier, et la cuisse vers le biceps fémoral.
    Quel sont vos douleurs pour ce ménisque fissuré ?
    Avez vous mal cas l’endroit ou le ménisque est touché ?
    Avez vous certains de mes symptomes ?

    Merci d’avance

    Répondre
    • Bonjour,

      Le ménisque atteint chez moi est le ménisque interne . Lorsque ca s’est déclaré, j’avais une douleur qui ressemblait à une tendinite . J’ai pu courir comme çà 4 mois sans changer mes habitudes . Le souci etait que plus je courais plus mon genou se raidissait à froid .
      Mon premier mèdecin a décelé une tendinite que les anti-inflammatoires n’ont pas calmé . Il devait y en avoir une malgré tout . J’ai eu de la kiné pour un renforcement des quadriceps . Je n’ai jamais ressenti de douleur pendant les exercices ….
      J’avais effectivement une douleur à la palpation dans la ligne à l’intérieur du genou .
      Actuellement, je n’ai plus vraiment de douleur juste une gêne .
      A l’IRM j’ai une fissure verticale grade 3 du bord interne du ménisque interne .
      Je n’ai pas ressenti les douleurs que vous décrivez .
      Si votre IRM est bon (pas de fissure ni déchirure du ménisque ), le pb est ailleurs .
      Etes vous allé voir un Kiné, un ostéopathe ou un podologue ?

      Répondre
    • Salut Ludo j’ai exactement les meme symptôme que toi comment est tu sorti de cette galère ??

      Répondre
  2. Bonjour

    Merci pour les infos!
    J’ai eu 3 fois 15 séance de kine entre début 2012 et début 2014, en février mon kiné m’a dit de reprendre le sport si ça allait mieux, je lui ai dit bien ouais ca peut aller, donc j’ai fait 4 sortie de course à pied de 15min sur terrain dur, avec un jour de repos au milieu, le lendemain de ma dernière sortie je me suis retrouvé au urgence, ils m’ont donné des anti inflamatoires rien de plus. Boitage au bout de 20 metres de marche.. Suite à ça, j’ai vu un rhumato qui m’a dit que soit le nerf était coincé, soit j’avais une grosse tendinite. Il m’a fait 2 infiltration vers le creux poplité cela ma rien fait!!!! Dans la foulée, j’ai passé un examen pour voir si le nerf n’était pas coincé la aussi rien!! Puis irm, echo vers tête du péroné et ischio jambier la rien, écho-dopler rien, scintigrafie osseuse rien, radio rien, prise de sang rien.

    Hier j’ai eu mon RDV au centre anti douleur de SAINT-ETIENNE, le doc m’a gardé 15min j’ai été déçu, 3 mois d’attente pour ça. Bref, il m’a regardé le genou pour lui pas le ménisque et pas d’arthrose !!
    Il n’a fait aucun diagnostique précis, par contre quand je me suis allongé sur le ventre, il a appuyé vers mes tendons ischio jambier, là j’ai crié aie aie aie, il m’a réveillé la douleur pour laquelle j’ai passé une écho ou ils n’ont rien trouvé. Pas de claquage, ni tendinite. Depuis hier, j’ai trop mal vers ces tendons et en haut de la cuisse vers le long biceps fémoral qui s’insère en gros en haut de la cuisse et qui descend en biais pour venir sur la tête du péronet.
    Il m’a donné un traitement vitamine B6, et PIASCLEDINE pour les effets différés de l’arthrose pendant 4 mois
    J ‘ai vu un ostéo du sport pour lui c’est pas articulaire
    J’ai vu un podo en mars 2014, il m’a fait des semelles mais au bout d’un mois j’ai commencé à avoir mal le long des deux jambes coté extérieur. J’ai un peu les jambes arquées, je devais les garder au quotidien !!! j’ai montré mes semelles au médecin du sport, il a rigolé pour lui c’était des semelles fait à l’arrache.
    Depuis 3 mois, je fais du vélo 3 à 4 fois par semaine un peu moins d’une heure, ma douleur vers la cuisse ne me fait pas mal du tout pendant l’effort, et vers le tendon presque pas non plus je peux forcer, mais je ne suis jamais donner à fond !!!!!!!!!!
    Pendant mes journées de travail, j’ai mal à la tête du péroné, tendon et cuisse, je suis agent sncf je marche sur les cailloux, le ballast.
    je suis gêné tout le temps!! La je vais aller faire une heure de vélo mais je peux rouler sens problème bizzare
    Tendinite ou pas tendinite ?
    merci d’avance , dsl pour les fautes!!
    J’ai oublié de dire 36 ans, pas de sur poids.

    Répondre
    • Bonjour,

      Un sportif qui se plaint d’une douleur à l’exercice et qui est aussi précis que vous dans la description des symptômes est un sportif qui présente une lésion mécanique très probable. Le fait que l’imagerie ne soit pas contributive au diagnostic en ne montrant pas de lésions localisées n’est pas un argument pour affirmer que la douleur du sportif est imaginaire. L’absence de signes radiologiques doit faire penser à des douleurs « projetées », c’est dire des douleurs situées plus haut et qui irradient au niveau de la zone douloureuse qui est, elle, indemne de pathologie. Dans le cas de douleurs du genou, les causes sont parfois plus hautes et situées au niveau de la hanche, des muscles fessiers ou bien du rachis lombaire par exemple. L’absence de signes radiologiques alors que, dans votre cas, la douleur est très violente et toujours déclenchée dans la même zone par la course pied, doit faire penser en priorité à un syndrome de la bandelette ilio-tibiale. Cette pathologie est mieux connue sous le terme de syndrome de l’essuie-glace. En effet, dans cette pathologie très fréquente chez les coureurs, les examens radiologiques sont souvent normaux et n’aident pas à localiser le niveau de l’atteinte tendineuse ou articulaire. Entre médecins, kinésithérapeutes et podologues du sport nous échangeons souvent sur cette pathologie et sommes d’accord pour affirmer qu’il s’agit souvent d’une lésion très complexe à traiter et à guérir.

      Comme beaucoup de sportifs qui déclenchent un syndrome de la bandelette ilio-tibiale, vous le décrivez très bien, votre douleur est entretenue par la marche sur des terrains instables (cailloux et ballast). Il serait logique que votre kinésithérapeute vous fasse faire en priorité du travail d’équilibre du membre inférieur et du bassin en restant toujours en deçà du seuil de déclenchement de la douleur.
      Comme pratiquement tous les sportifs qui souffrent d’une douleur de la face externe du genou, vous n’avez pas mal en faisant du vélo. N’hésitez-pas à profiter de ce sport pour entretenir vos aptitudes cardio-respiratoires et garder la condition physique.

      Oubliez la course à pied pendant quelques mois, votre douleur finira par disparaitre. J’en suis persuadé, vous pourrez reprendre tranquillement la course à pied quand les structures atteintes auront réellement cicatrisées.

      Tenez nous au courant…

      Répondre
      • Bonjour

        désolé pour les fautes d’orthographe
        Merci de m’avoir répondu. Je viens au nouvelle ..
        depuis notre dernière discutions , j’ai passé une radio du bassin conclusion:  » bascule de 11mm sur la droite » et c’est mon genou gauche qui me fait mal.
        Un scanner lombaire discopathie débutante conclusion pour scanner rien qui ferai que se soi lié avec mon genou .
        J’ai re – passé un IRM du genou en janvier 2015, conclusion : On discute une petite tendinite au niveau du ligament collatéral latéral ainsi qu’ un hypersignal au niveau de l’insertion du tendon du muscle poplité.
        petit hypersignal du nerf fibulaire commun.
        EN SOMME: tendinite au niveau de l’insertion fémorale du muscle poplité et du ligament collatéral latéral.
        Petit hypersignal du nerf fibulaire commun traduisant une atteinte inflammatoire.

        j’ai vue mon médecin traitent, il ma juste dit que sa allai passer !!!!

        Quand pensez vous ?
        J ai mal depuis 3ans maintenant , ou puis je me diriger pour être soigné ?

        Quelle exercice je pourrai faire chez moi pour faire passer ces tendinites ?

        Pouvez vous me faire un programme de rééducation ? s’il vous plais

        Merci a vous

        Répondre
        • Bonjour,
          Vous racontez très bien votre histoire et ce qui me frappe chez vous c’est le nombre important de « petites » atteintes mécaniques : petite discopathie, petite lésion du ligament latéral du genou, petite lésion de l’insertion du muscle poplité, petit signal sur le nerf fibulaire. Ce n’est pas une taquinerie de ma part et je vais développer vers quels problèmes possibles m’oriente cette addition de lésions différentes.

          Il est très possible que ces différentes atteintes soient d’origine uniquement mécanique avec un syndrome de l’essuie-glace évolué, complexe et difficile à traiter.

          Mais il est aussi possible que vous souffriez d’une maladie inflammatoire générale au niveau des enthéses. En cas de tendinopathie, vous pouvez le lire dans les articles sur notre site ou bien dans les réponses aux questions posées par les internautes, il est très important pour les professionnels de santé qui suivent les sportifs de savoir si l’atteinte d’un tendon se situe à son insertion sur l’os, c’est-à-dire au niveau de l’enthése, ou bien au niveau du corps du tendon car les traitements seront toujours différents.
          L’enthése est une unité anatomique particulière, représentant la zone d’insertion dans l’os des tendons mais aussi des ligaments et d’une autre structure articulaire importante, la capsule. Cette enthése possède différentes fonctions : une fonction mécanique en s’interposant entre le tendon et l’os et en augmentant la résistance mécanique de cette jonction ; mais elle possède aussi une fonction immunologique et devient douloureuse en cas de maladie inflammatoire générale.

          Lorsqu’un sportif se plaint de « petites » douleurs multiples situées en priorité au niveau des enthéses des tendons ou des ligaments, mais aussi des articulations, il est logique d’envisager une maladie inflammatoire générale : la spondylarthrite.

          Pour ces raisons, je vous propose de revoir votre médecin traitant et d’envisager avec lui une analyse de sang qui va rechercher les différents paramètres inflammatoires des « spondylarthropathies ».
          En cas de positivité des analyses biologiques, il est possible de nettement améliorer vos douleurs par des traitements anti-inflammatoires adaptés à cette maladie.
          Si ces analyses sont totalement négatives, tenez-nous au courant, nous tenterons de vous donner un programme plus précis de rééducation et de réathlétisation.

          Cordialement

          Dr Jacques Pruvost
          Marseille

      • Salut en fait moi j’ai fait une IRM et il se trouve que j’ai une lésion de grade 2 de la corne postérieure du ménisque interne. Mon seul souci est que je dois passer des épreuves physiques dans un mois ( 100m et 1000m). Alors est ce que je pourrais réussir à faire mes épreuves et courir sans problème mon 100m et mon 1000m?
        Merci d’avance

        Répondre
    • Bonjour.si vous êtes un gros consommateur de lait je vous conseille d’essayer un régime sans lactose avec du fait végétal.

      Répondre
  3. Bonjour ricoes29,

    Merci pour votre description très précise de la lésion méniscale interne qui vous tracasse depuis quelques années. Les ménisques sont avant tout des amortisseurs permettant de diminuer les impacts entre fémur et tibia lors de la course et des exercices sportifs. Ces structures fibreuses et cartilagineuses finissent par se dégrader lorsqu’elles sont trop sollicitées et nous parlons alors d’atteinte méniscale dégénérative. Le fait que vous puissiez recourir après avoir arrêté la course à pied pendant deux ans et demi montre bien les capacités de cicatrisation de ces ménisques internes, notamment en cas de lésions verticales comme cela semble être votre cas.

    L’erreur serait de reprendre trop vite et de tenter de revenir rapidement au niveau qui était le vôtre avant votre blessure. Soyez patient et prudent en alternant les séances de vélo et de course à pied, en évitant les sorties d’une durée supérieure à 30-40 minutes, en évitant de courir sur le bitume. Ménagez votre ménisque en évitant absolument les flexions complètes du genou, par exemple les postures de yoga genou fléchi, ainsi que les accroupissements ou les génuflexions. Les étirements du quadriceps doivent être réalisés avec prudence sans prendre le ménisque en casse-noix. Il serait bon que votre kinésithérapeute vous guide dans les étirements des chaines musculaires de la cuisse. Tous ces mouvements, a priori peu agressifs chez un sportif jeune, sont très délabrants chez un sportif qui est victime d’une lésion méniscale ancienne et il est réellement nécessaire des les éviter à tout prix sous peine de rechute.

    Il serait très intéressant que vous fassiez analyser vos appuis et votre foulée chez un podologue du sport. Il est possible qu’il existe chez vous un fonctionnement tendino-musculaire et articulaire particuliers mettant en compression l’interligne articulaire interne du genou. Des semelles parfaitement adaptées soulageront votre ménisque et votre genou.

    Je me permets d’insister sur les critères de votre reprise qui doit être douce, prudente et programmée.

    Répondre
    • Salut en fait moi j’ai fait une IRM et il se trouve que j’ai une lésion de grade 2 de la corne postérieure du ménisque interne. Mon seul souci est que je dois passer des épreuves physiques dans un mois ( 100m et 1000m). Alors est ce que je pourrais réussir à faire mes épreuves et courir sans problème mon 100m et mon 1000m?
      Merci d’avance

      Répondre
    • Bonjour
      Merci pour cette reponse precise . Enfin un vrai avis .
      J ai repris la course a pied en me resignant quant a mon niveau d avant blessure . Je suis passe au trail qui permet d alterner mzrvge et course et d oublier le chrono .
      Je conserve le vtt ca aide
      J ai aussi revu mes chaussures et ma foulee (+ sur l avant du pied )
      Encore merci .

      Répondre
  4. Bonjour

    Excusez moi pour les fautes
    Merci de m’avoir répondu. Je viens aux nouvelles ..
    Depuis notre dernière discussion, j’ai passé une radio du bassin conclusion: » bascule de 11mm sur la droite » et c’est mon genou gauche qui me fait mal.
    Un scanner lombaire discopathie débutante conclusion pour scanner rien qui ferait que se soit lié avec mon genou.
    J’ai re – passé un IRM du genou en janvier 2015, conclusion : on distingue une petite tendinite au niveau du ligament collatéral latéral ainsi qu’un hypersignal au niveau de l’insertion du tendon du muscle poplité.
    Petit hypersignal du nerf fibulaire commun.
    EN SOMME: tendinite au niveau de l’insertion fémorale du muscle poplité et du ligament collatéral latéral.
    Petit hypersignal du nerf fibulaire commun traduisant une atteinte inflammatoire.

    J’ai vue mon médecin traitant, il m’a juste dit que ça allait passer !!!!

    Quand pensez vous ?
    J ai mal depuis 3ans maintenant , ou puis je me diriger pour être soigné ?

    Quelle exercice je pourrai faire chez moi pour faire passer ces tendinites ?

    Pouvez vous me faire un programme de rééducation ? s’il vous plais

    Merci a vous

    Répondre
  5. Salut en fait moi j’ai fait une IRM et il se trouve que j’ai une lésion de grade 2 de la corne postérieure du ménisque interne. Mon seul souci est que je dois passer des épreuves physiques dans un mois ( 100m et 1000m). Alors est ce que je pourrais réussir à faire mes épreuves et courir sans problème mon 100m et mon 1000m?
    Merci d’avance

    Répondre
  6. bonjour,
    J’ai 62 ans et il y a deux mois, j’ai ressenti une vive douleur du genou gauche en pleine nuit. Après une radio et un IRM, on a diagnostiqué une petite fissure de la corne postérieure du ménisque interne. J’ai également une ébauche de pincement de l’interligne fémoro tibial interne lors de l’épreuve de Schuss qui associé à une ostéophytose marginale pré compartimentaire, témoigne d’une gonartrose. Etant sportif depuis toujours , je pratique l’athlétisme ( course sur route 10km), le lancer de marteau et depuis deux ans le slackline. Lors de l’IRM, on m’a déconseillé d’aller trifouiller dans mon ménisque et d’attendre . J’ai demandé à mon toubib ce qu’il en pensé et il m’a dit la même chose. Du coup, j’ai essayé un traitement à base de Glucosamine pour voir l’effet qu’il ferait sur mes cartilages ( le ménisque ne pouvant se cicatrisé seul ?) mais après un mois , j’ai arrêté d’en prendre . Je continue toujours de m’entraîner en course à pied ( sur parcours herbeux exclusivement ) et je pratique toujours le slackline et de temps en temps le lancer du marteau 4 fois par semaine pour un total d’environ 15 heures de sport/semaine .. Au début, la douleur restait importante avec craquement du genou en descendant les escaliers et douleur ( comme un coup de poignard ) sur certain efforts en hyper flexion du genou qui se traduisait également par des douleurs pendant mon sommeil ( milieu de nuit). Les semaines passent et tant bien que mal , je continue à m’entraîner en augmentant les charges d’entraînement ( course à pied) , il arrive parfois même que je ne ressente plus de douleurs ou alors je l’ai apprivoisé .

    Répondre
  7. bonjour,
    je pratique le karaté et je me suis fait je crois mal au ménisque droit,je ne m’en suis aperçu que lors des assouplissements final,lorsque le genoux est complètement plié,d’ailleurs je ne ressent que très peu de douleur,un peu sur l’avant du genoux,je monte et descend très bien les escaliers,la seule gêne n’est ressentie que le genoux complètement plié,parfois lorsque je me déchausse,dois je arrêter ma pratique sportive?
    merci à l’avance
    eric

    Répondre
  8. Bonjour,

    Suite à des douleurs, voir des craquements au genou droit j’ai passée un IRM verdict :
    Epanchement de faible abondance.
    Séquelles de méniscectomie partielle interne, avec quasi extrusion du ménisque restant.
    Fissure méniscale verticale de grade 3 de la corné postérieure du ménisque externe.
    Gonarthrose tricompartimentale.
    Chondropathie fémoro-tibiale latérale de grade 3.

    je cours toujours mais un peu moins pour laisser mon genou se reposer.

    j’ai déjà étais opéré du ligament croisé et du ménisque interne il a une dizaine d’année. Je n’ai pas encore vu de spécialiste suite à L’IRM donc je ne sais pas trop si je dois me ménager ou arrêter !

    Est- ce raisonnable de continu ou pensez-vous que je devrais arrêter afin de limiter la casse.

    Merci d’avance pour votre réponse.

    Répondre

Réagissez