Quel déjeuner la veille d’un marathon ?

Soignez votre menu !

Mettez toutes les chances de votre côté en concoctant un menu idéal à mois de 24 heures des efforts du grand jour.

poulet

Marathoniens, débutants ou confirmés avec nécessité de performance, vous avez tous besoin d’un menu soigné en cette veille de course.

Une touche de classique

  • Prenez le temps de vous asseoir pour apprécier ce déjeuner.
  • Préparez un vrai repas où chaque groupe d’aliments peut figurer.
  • Privilégiez les féculents (riz, pommes de terre, pâtes,…). Sinon, gare au coup de moins bien si vous ne capitalisez pas quelques ressources énergétiques. En garantissant des aliments adaptés pendant le repas,  les muscles et le foie peuvent constituer des stocks de glucose qui seront mis à disposition de l’organisme pendant l’effort.
  • Misez sur la variété des matières grasses (beurre, huiles de préférence d’olive et de colza). Le goût n’en sera que meilleur.
  • Assaisonnez vos plats sans exagérer le sel de table.
  • Contentez-vous de votre portion habituelle de viande, poisson, œuf… A quelques heures de la course, il est tout à fait inutile de supplémenter en protéines animales.

Un zeste de spécifique

  • Evitez les graisses cuites, les fritures, les crudités qui peuvent perturber votre confort digestif.
  • Intensifiez votre hydratation pendant cette période. Le glycogène ne peut se stocker qu’avec de l’eau.
  • Inutile d’avaler poudres ou barres énergétiques si votre préparation alimentaire est bien organisée.

Exemple

  • Salade de mâche et de pommes de terre – vinaigrette
  • Poulet rôti
  • Coquillettes au beurre
  • Tarte aux fruits

Réagissez