Peut-on manger des glaces pour récupérer, même en hiver ?

Un titre que l'on pourrait considérer à priori inadapté à la saison hivernale... Car de la neige, glace ou encore verglas, vous en aurez suffisamment sur les chemins avec les trails blancs et autres courses de fin d’année. Cependant, une fois au chaud et après votre épreuve de fond, si l'envie d'une crème glacée vous prend, foncez !

Faim nuit glace

Contre des taux de stress oxydatifs hors normes…

Vous avez galopé, couru et marché, des heures et des heures dans la montagne, la forêt, de jour et de nuit, sur un terrain accidenté, boueux ou pentu, sur des monotraces techniques, tortueux, glissants, etc.

Vous devez sentir vos jambes lourdes, vos pieds douloureux, malgré l’entraînement qui vous a préparé (mentalement et physiquement) et selon l’intensité de la course, vous pouvez vous retrouver sans jus, complètement vidés par l’effort.

Vous savez que quelques jours seront nécessaires pour le retour de votre forme mais que d’ores et déjà, juste après la course, la première étape de votre récupération doit s’effectuer dans un délai de 0 à 24 h.

Alors commencez votre repas post compétition par du chaud (bouillon, potage de légumes, plat chaud à base de poisson et féculents ou optez pour une combinaison céréales/légumineuses) et terminez par du froid. En dessert, dégustez donc une glace : une à trois boules selon votre faim. Pourquoi une glace ? Il y a dedans tous les ingrédients adaptés à la récupération musculaire.

Mangez une crème glacée pour récupérer !

Eh bien oui, c’est tout à fait possible du point de vue diététique du sport. Évidemment, nous parlons de glaces artisanales, sans additifs, ayant toutes les propriétés indiquées pour récupérer d’une activité sportive de longue durée, source d’un énorme stress oxydatif.

En effet, dans la recette d’une crème glacée, vous avez du lait ou du yaourt, des œufs : un complexe optimal pour l’apport de protéines. Vous aurez de la crème aussi, un peu de gras ne fera pas de mal après avoir bien puisé dans les triglycérides intramusculaires et corporels.

Et surtout, voici le bonus : les antioxydants ! Ces derniers seront davantage dosés selon les parfums choisis. C’est là que réside l’intérêt de votre glace. Choisissez parmi les parfums au chocolat (poudre de pur cacao), à la pistache, au thé vert, aux amandes, à la pâte à tartiner (non industrielle mais artisanale avec un bon rapport de poudre de cacao et de noisettes), et régalez-vous en toute conscience des bienfaits que vous apportez à votre organisme fatigué.

Les polyphénols (antioxydants) de votre glace vous aideront à récupérer du stress oxydatif, à retrouver vos fonctions cardiovasculaires et participeront au retour de votre performance physique.

Corinne Peirano (Expert Lepape-info Diététicienne-nutritionniste, http://corinne-peirano.wix.com/dieteticienne-paris)

Réagissez