L’IMC, faut-il encore le calculer ?

Un test de référence remis en cause

Calculer votre IMC n'est pas inutile afin de vous situer mais il ne faut pas le prendre au pied de la lettre

Calculer son IMC

Trop gros, trop maigre,…, illusion personnelle, appréciation culturelle ou avis médical? Ce n’est pas la même chose que de faire 90 kilos si l’on fait 1.50 m ou 1.90 m…

L’indice de masse corporelle (IMC)

L’IMC est un indicateur pour évaluer la corpulence des femmes ou des hommes. La classification définit des intervalles dans lesquels un individu serait statistiquement exposé à des risques éventuels pour sa santé.

L’IMC est une méthode pour les adultes de 20 à 65 ans, mais ne convient pas aux athlètes d’endurance minces ou aux personnes très musclées.

Classification théorique du statut pondéral (OMS)*

IMC (kg.m²)

Interprétation

Risques Santé

16.5 à 18.5

Corpulence faible

Vérification du poids

19.5 à 25

Corpulence normale

Faibles

25 à 30

Surpoids

Accrus

30 à 40

Obésité modérée

Elevés

≥ 40

Obésité massive

Très élevés

* Organisation Mondiale de la Santé

Faire l’opération

IMC = Poids (en kilo) / Taille² (en mètre)

Exemple de calcul avec une personne de 69 kg qui mesure 1.61m

IMC = 69 / (1.61 x 1.61) = 69 / 2.5921 = 26.62

Dans le tableau précédent, cet individu serait en surcharge pondérale.

Ne pas en tirer de conclusions définitives.

Depuis quelques années, l’utilisation de cet indice est remise en cause. En effet, l’IMC ne traduit pas le % de graisses corporelles, ne visualise pas la localisation des rondeurs abdominales ou fessières, et subodore encore moins votre masse musculaire. Il est un simple test de référence, de quoi savoir où l’on se situe.

Réagissez